SA 9 SEPTEMBRE: Rencontre cinéma

Nothingwood en présence de la cinéaste Sonia Kronlund

Très remarqué en mai dernier à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, Nothingwood, le premier long-métrage de Sonia Kronlund, est une ode au cinéma qui rend un brillant hommage à Salim Shaheen, cinéaste afghan auteur de plus 110 films de série Z. La réalisatrice sera présente le samedi 9 septembre à 20h pour présenter son film, à l'affiche tout le mois de septembre.

Sonia Kronlund
Agrégée de lettres, Sonia Kronlund a collaboré à l'écriture de nombreux scénarios, réalisé des documentaires et dirigé plusieurs collections pour la télévision. Après un bref passage aux Cahiers du cinéma, elle est entrée à la radio en 1995 sur France Inter. Elle produit depuis 2002 l'émission quotidienne de documentaire Les Pieds sur Terre sur France Culture. Elle se prend d'un intérêt pour l'Iran et l'Afghanistan, où elle voyage depuis une quinzaine d'années. Elle y a tourné plusieurs films et documentaires sonores, pour Arte et France Culture, et a publié en 2012, chez Actes Sud, un recueil de récits, Nouvelles du réel. Nothingwood est son premier long-métrage.

VE 22 SEPTEMBRE: Café Tunis

Soirée Film et Concert
Concert d'Amine & Hamza 5tet - The Band Beyond Borders (TUN/CH),
précédé du film A peine j'ouvre les yeux de Leila Bouzid


La première soirée «film et concert» de la saison vous emmène à Tunis, l'intense et généreuse, avec l'extraordinaire quintet d'Amine & Hamza, précédé d'une histoire qui se déroule au coeur de ses nuits durant la révolution de 2010.

21H: AMINE & HAMZA - THE BAND BEYOND BORDERS (TUN/CH) EN CONCERT
Prodiges du oud et du qanoun, les deux frères tunisiens Amine et Hamza Mraihi possèdent un univers musical qui invite au voyage et au rêve, où les méditations orientales sont parfois ornementées de structures complexes et solos jazz énergiques. The Band Beyond Borders, le collectif qui les accompagne pour l'occasion, est composé du tabliste Prabhu Edouard, du violoniste Baiju Bhatt et du saxophoniste Valentin Conus. Une rencontre qui traverse les frontières et proclame la richesse de leurs influences, brillamment soutenues par la diversité culturelle de ses membres.
http://aminehamza.com

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM A PEINE J'OUVRE LES YEUX DE LEILA BOUZID
(Fiction, France, Belgique, Tunisie, 2015, 1h46, 14/16)
Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah, 18 ans, passe son bac et sa famille l'imagine déjà médecin... Mais elle ne voit pas les choses de la même manière. Elle chante au sein d'un groupe de rock engagé. Elle vibre, s'enivre, découvre l'amour et sa ville de nuit contre la volonté d'Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits. «Gracieux coup de poing que ce premier long-métrage qui combine ardeur politique et qualités musicales - les scènes de concert du groupe sont électrisantes. A travers le portrait de cette insoumise, ce teen movie d'émancipation exprime, aussi, la soif de liberté de toute une génération» (Télérama).

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
Ouverture des portes: 18h30
Projection: 19h, Concert: 21h
Tarifs: 25.- / 20.- (membre, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place

SA 30 SEPTEMBRE: Viva Italia!

Soirée film & concert
Concert de Giallo Oscuro (CH),
précédé du film Les Merveilles d'Alice Rohrwacher


Voilà une proposition en clair-obscur, une soirée comme une ode à l'Italie d'hier et d'aujourd'hui. Un film contemporain éblouissant, suivi d'un concert sombre et mystérieux, inspiré de chanson italienne des années 1960.

21H: GIALLO OSCURO (CH) EN CONCERT
Giallo Oscuro est la rencontre fortuite entre la chanson d'amour italienne des années soixante et le genre cinématographique «Giallo» qui, lui-même, est la rencontre entre film noir, horreur et érotisme. Giallo Oscuro rend un hommage vibrant à la magie de l'orchestration, de l'arrangement et de la composition des maestri de cette époque : Bruno Nicolai, Egisto Macchi, Alessandro Alessandroni et Ennio Morricone, pour n'en citer qu'une poignée. Sur scène: une chanteuse, un chanteur et sept magnifiques musiciens.

Avec: Delphine Gillot (voix), Antoine Läng (voix), Anne Gillot (clarinettes, flûtes à bec, voix), Laurent Bruttin (clarinettes), John Menoud (guitare, électronique, arrangements), Benoît Moreau (Fender Rhodes, électronique, arrangements), Nelson Schaer (percussion, batterie), Marco Esperti (trompette), Ninn Langel (basse électrique et contrebasse), Christian Denisart (mise en scène et vidéo), Gaspar Pahud (lumières), Antoine Etter (son)

PRÉCÉDÉ À 18H30 DU FILM LES MERVEILLES D'ALICE ROHRWACHER
(Le Meraviglie, Fiction, Italie, Suisse, 2015, 1h51, v.o. s-t fr., 8/12)
Dans un village en Ombrie, c'est la fin de l'été. Gelsomina vit avec ses parents et ses trois jeunes soeurs, dans une ferme délabrée où ils produisent du miel. Volontairement tenues à distance du monde par leur père, qui en prédit la fin proche et prône un rapport privilégié à la nature, les filles grandissent en marge. Pourtant, les règles strictes qui tiennent la famille ensemble vont être mises à mal par l'arrivée de Martin, un jeune délinquant accueilli dans le cadre d'un programme de réinsertion, et par le tournage du «Village des merveilles», un jeu télévisé qui envahit la région.

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
Ouverture des portes: 18h
Projection: 18h30, Concert: 21h
Tarifs: 25.- / 20.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place

ME 4 OCTOBRE: Rencontre cinéma

L'Inclinaison des chapeaux de Antonin Schopfer et Thomas Szczepanski, en présence des cinéastes et de l'équipe du film

Production suisse, L'Inclinaison des chapeaux est le premier long-métrage d'Antonin Schopfer et Thomas Szczepanski. Accompagnés d'une partie de l'équipe du film, les deux cinéastes viennent présenter leur film, en compétition à Namur et sélectionné aux Journées de Soleure, le mercredi 4 octobre à 20h.

Antonin Schopfer et Thomas Szczepanski
Assistant réalisateur sur une trentaine de films, courts et téléfilms, Antonin Schopfer joue également dans une vingtaine de films, dont Un Juif pour l'exemple de Jacob Berger. En tant que réalisateur, il réalise plusieurs courts-métrages, dont Chaleur froide en 2006 (sélectionné au festival Tous Ecrans) et Déjà en 2009 (primé au NIFFF et sélectionné à Locarno).
Après des études de cinéma à Montpellier, Thomas Szczepanski travaille en tant que chef opérateur sur plusieurs films. Il réalise le court-métrage Demain c'est loin en 2012 (sélectionné à Tous Ecrans, Namur et Sao Paulo).
Ensemble, ils réalisent les courts-métrages Rebelote et Lupark en 2014. L'Inclinaison des chapeaux est leur premier long-métrage.

DI 8 octobre: Rencontre cinéma

La Vallée du sel en présence du cinéaste Christophe M. Saber

Le cinéaste suisse Christophe M. Saber, remarqué avec son court-métrage Discipline, sélectionné dans plus de 150 festivals et lauréat de plus de 70 prix, vient présenter son premier long-métrage documentaire, La Vallée du sel. Le jeune cinéaste y raconte l'histoire de ses parents menacés de mort dans l'Egypte en pleine révolution.

LA VALLÉE DU SEL
De Christophe M. Saber
Documentaire, Suisse, 2016, 1h02, v.o. s-t fr., 16/16


Au plus fort du chaos politique qui secoue l'Egypte, un jeune cinéaste retourne chez lui, au Caire, pour la première fois depuis le début de la révolution. A la veille de son départ, ses parents l'informent qu'ils reçoivent depuis quelques temps des menaces de mort en raison de leur travail au sein des communautés chrétiennes. Durant deux semaines, il les regarde faire face à une situation qui vient brutalement mettre leur foi à l'épreuve et fragiliser leur place dans leur propre pays.

«La voix hors champ de Christophe M. Saber invite le spectateur à entrer dans son esprit, dans ce dédale de réflexions qui l'habite, pour partager avec lui une situation pour le moins anxiogène. La Vallée du sel est un magnifique portrait d'un couple qui semble venir d'un autre temps, un temps où les convictions valaient plus que la vie. Incroyable et cathartique» (Cineuropa).

Hot Docs Toronto 2016, Sélection officielle / Milan 2016, Compétition - Prix DocuCity / Journées de Soleure 2017, Compétition

Christophe M. Saber
Né en 1991 au Caire de nationalité suisse et égyptienne. Après ses études dans un collège américain au Caire en 2009 et une brève formation dans une école de réalisation aux USA, il intègre le département cinéma de l'ECAL en 2010. Il obtient son Bachelor avec mention «très bien» en 2014. Après des courts-métrages déjà sélectionnés dans plusieurs festivals (dont celui de Toronto et Visions du Réel), son film de diplôme, Discipline, a été sélectionné dans plus de 150 festivals et gagné de nombreux prix. La Vallée du sel est son premier long-métrage documentaire. Il travaille actuellement sur son premier long-métrage de fiction, Roi sans loi.

ME 11 OCTOBRE: Rencontre cinéma

Une Vie violente en présence du cinéaste Thierry de Peretti

Après avoir projeté son premier film en 2014 (Les Apaches), Le Cinéma CityClub propose en octobre la dernière réalisation de Thierry de Peretti, Une Vie violente, toujours filmé dans sa Corse natale. Un film politique puissant, sélectionné à la Semaine de la critique à Cannes en mai dernier, que le cinéaste viendra présenter le mercredi 11 octobre à 20h.

Thierry de Peretti
Né à Ajaccio, Thierry de Peretti est un metteur en scène, réalisateur et acteur. Au théâtre, il est lauréat de La Villa Médicis Hors-les-Murs et obtient le Prix de la révélation du syndicat national de la Critique en 2001 pour Le Retour au désert de Bernard-Marie Koltès. Il a récemment mis en scène Les Larmes Amères de Petra Von Kant de R.W. Fassbinder au Théâtre de l'OEuvre. Il est également acteur, notamment dans les films Le Silence d'Orso Miret, Yves Saint-Laurent de Bertrand Bonello et Ceux qui m'aiment prendront le train de Patrice Chéreau. Au cinéma, après deux courts-métrages, il réalise Les Apaches - sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2013. Une Vie violente est son deuxième long-métrage, présenté à la Semaine de la critique à Cannes.

JE 12 - SA 14 OCTOBRE: FILMS LATINOS

35 ans d'Inecla: festival de films latino-américains

Durant trois jours, le Cinéma CityClub se joint aux festivités d'Inecla, école d'espagnol et de culture latino-américaine créée à Lausanne qui célèbre ses 35 ans. Au programme, sept projections pour découvrir une sélection de films d'Amérique latine.

Jeudi 12 octobre
19h: La tierra y la sombra d'Acevedo César Augusto (Colombie, 2015) 21h: En el nombre de la hija de Tania Hermida (Equateur, 2011)

Vendredi 13 octobre
19h: Historia oficial de Luis Penzo (Argentine, 1985)
21h: El secretos de sus ojos de Juan José Campanella (Argentine, Espagne, 2009)

Samedi 14 octobre
16h: Conducta d'Ernesto Daranas (Cuba, 2014)
18h: Mr Kaplan d'Álvaro Brechner (Uruguay, Espagne, Allemagne, 2014) 20h: Mon ami Machuca d'Andrés Wood (Chili, Espagne, 2004)

Ouverture des portes 30 minutes avant le début des projections.
Tarif unique: 15.-






réalisation: atelierk &
réseau de compétences