SA 24 février

18H30
SOIRÉE FILM ET CONCERT
"ODE À LA CARAÏBE"
Concert d'Anthony Joseph (UK), précédé du film Ultimos dias en la Habana de Fernando Pérez


Le CityClub accueille l'un des plus beaux groupes du moment, celui d'Anthony Joseph, roi du spoken word, précédé du film Ultimos dias en la Habana du réalisateur cubain Fernando Pérez.

20H30: ANTHONY JOSEPH (UK) EN CONCERT
Porté depuis toujours par une profonde et puissante identité ancrée dans l'archipel, Anthony Joseph est un conteur d'histoire merveilleux. Originaire de Trinidad, il revient à ses racines avec une formation d'une force créatrice hors du commun, dont les rythmes et sonorités retentissent de Kingston aux Abymes, de Port-au-Prince à la Havane. Son dernier album « Kumaka » est un vrai brassage musical qui vise à réunir ces îles. Sur scène, c'est un alliage riche, doté d'une puissante session de cuivres - dont certains membres ont soufflés aux côtés des Heliocentrics, Magma ou encore Salif Keita -, soutenu par un maître du steelpan, ce tambour d'acier aux sonorités métalliques, typique de Trinidad. Déflagrations dansantes ou lentes progressions harmoniques, voodoo funk incandescent ou furia rythmique, toute la beauté des sons d'une diaspora Caribéenne dans un all stars absolument merveilleux.

PRÉCÉDÉ À 18H30 DU FILM ULTIMOS DIAS EN LA HABANA DE FERNANDO PÉREZ
(Fiction, Cuba, 2016, 93') - Un film tragicomique sur le thème de l'amitié dans une ville sur le point de connaître des changements majeurs. Les personnages principaux sont deux amis et voisins quarantenaires vivant dans le quartier de Centro Habana: Miguel, un plongeur de restaurant qui rêve de s'installer à New York mais dont le visa n'arrive pas, et Diego, un homosexuel séropositif qui, armé de ses rêves et de sa gaieté, lutte pour continuer à profiter de chaque instant, depuis sa couche misérable, dans sa chambrette. Ce duo improbable est entouré de personnages en tous genres.

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 18h
Projection: 18h30
Concert: 20h30
Tarifs: 30.- / 25.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place

DI 4 mars

"SWEET SUNDAY AFTERNOON"
Un dimanche après-midi tendresse, avec deux magnifiques groupes de jazz: Aksham et Melismetiq


Le CityClub célèbre la douce salle de concert qu'elle sait être, l'histoire d'un dimanche après-midi exceptionnel, avec Aksham et Melimetiq, deux des plus beaux groupes de jazz du moment. Se partageront la scène dans leurs projets respectifs, la chanteuse albanaise Elina Duni, les pianistes Marc Perrenoud et Shai Maetro, le trompettiste David Enhco et le batteur Arthur Hnatek.

CONCERT À 15H: AKSHAM (CH)
La chanteuse d'origine albanaise Elina Duni s'allie au pianiste genevois Marc Perrenoud et au trompettiste français David Enhco pour une création musicale extraordinaire. Sous le nom d'«Aksham», ou «crépuscule» en turc, les cinq musiciens nous emmènent à la découverte de steppes anciennes, au nord de la mer Noire. Conte à cinq voix, Aksham capture des mélodies lointaines, transcende les frontières géographiques et temporelles. Un quintet au charisme et à la créativité merveilleuse!
Avec: Elina Duni (voix), David Enhco (trompette), Marc Perrenoud (piano), Florent Nisse (contrebasse), Fred Pasqua (batterie)

CONCERT À 17H30: MELISMETIQ (CH/US)
Cofondé par le batteur et compositeur suisse Arthur Hnatek et le trompettiste islandais Ari Bragi Karason, Melismetiq sort son premier album avec l'exceptionnel pianiste israélien Shai Maestro, et le bassiste canadien Rick Rosato. Les improvisations du quartet et ses compositions lyriques inspirantes se fondent dans une expérience musicale magnifique, luxuriante et apaisante. Les concerts de Melismetiq sont une vraie célébration du coeur, où se nichent les trésors de l'immobilité.
Avec: Arthur Hnatek (batterie, électronique), Ari Bragi Kárason (trompette, bugle), Shai Maestro (piano, rhodes), Rick Rosato (basse)

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 14h30
Concert Akshan: 15h
Concert Melismetiq: 17h30
Tarifs: 30.- / 25.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place avec de jolis thés et de bons gâteaux

JE 8 MARS

20H
JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES
PROJECTION DU FILM L'ORDRE DIVIN DE PETRA VOLPE ET DISCUSSIONS


A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, le Cinéma CityClub et la Bibliothèque Médiathèque de Pully proposent la projection gratuite du film L'Ordre divin de Petra Volpe, qui revient sur l'introduction du droit de vote des femmes suisses en 1971. Une projection suivie d'une discussion avec Marie-Claude Hofner, médecin à l'Unité de médecine des violences du CHUV, qui s'est beaucoup engagée dans les luttes d'émancipation des femmes.

L'ORDRE DIVIN DE PETRA VOLPE
(Fiction, Suisse, 2017, 1h37, v.o. s-t fr., 12/14 ans)
Nora est une jeune mère au foyer. En 1971, elle vit avec son mari et ses deux fils dans un paisible village suisse où l'on a peu senti les bouleversements du mouvement de 68. Pourtant, la paix dans les chaumières et dans son foyer commence à vaciller quand Nora se lance dans le combat pour le suffrage féminin...
Le premier long-métrage de fiction sur le droit de vote des femmes en Suisse et son introduction tardive en 1971: un hommage à toutes les personnes qui se sont battues à l'époque pour l'égalité des droits politiques et toutes celles et ceux qui s'engagent aujourd'hui pour l'égalité des sexes et l'autodétermination.

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 19h30
Projection, suivie d'une discussion: 20h
Entrée gratuite

MA 13 mars

19H30
PRINTEMPS DE LA POÉSIE
Rencontre avec Don Paterson et projection du film Emily Dickinson, a Quiet Passion de Terence Davies


Le Cinéma CityClub s'associe au festival Printemps de la poésie qui se tient du 12 au 24 mars dans toute la Suisse romande. Au programme, la rencontre avec le poète écossais Don Paterson, suivie de la projection du film Emily Dickinson, a Quiet Passion de Terence Davies, un sublime biopic consacré à la poète américaine.

19h30: «THE SACRED WORD» - DON PATERSON & M.-E. BRAGG (en anglais)
Rencontre entre un grand poète écossais, Don Paterson, et une écrivaine prêtre anglicane, Marie-Elsa Bragg, autour de la poésie comme spiritualité brute. La poésie a-t-elle vraiment perdu sa capacité à inspirer les hommes et à sacraliser le monde? Tous les deux seront en dialogue avec la Prof. Rachel Falconer, et ils exploreront le rôle du rituel poétique à l'ère digitale.

20h45: PROJECTION DU FILM A QUIET PASSION DE TERENCE DAVIES
(Fiction, Grande-Bretagne, Belgique, 2016, 2h05, v.o. s-t fr., 16/16)
Nouvelle-Angleterre, XIXe siècle. La jeune Emily Dickinson vit dans un pensionnant de jeunes filles et ne cesse de se rebeller contre les discours évangéliques qui y sont professés. De retour au domicile familal, Emily, passionnée de poésie, écrit nuit et jour. Des années plus tard, elle poursuit sa recherche de la quintessence poétique. La rencontre avec une jeune mondaine réfractaire aux conventions sociales ravivera sa rébellion... Inédit en Suisse, A Quiet Passion est le neuvième film du cinéaste anglais Terence Davis (réalisateur de The Deep Blue Sea ou Of Time and the City). Il signe un biopic passionnant et rend un hommage sublime à l'une des plus grandes figures de la poésie américaine.

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 19h
Rencontre et discussion: 19h30
Projection: 20h45
Tarifs: 15.- / 12.- (étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture) / 10.- (membres CityClub)
Petite restauration sur place

JE 22 Mars

20H
SEMAINE D'ACTIONS CONTRE LE RACISME
Projection du film Le Vénérable W. de Barbet Schroeder et discussions


Dans le cadre de la Semaine d'actions contre le racisme, le Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention (BCI) propose, en collaboration avec le Cinéma CityClub et Amnesty International Suisse, la projection du dernier film du cinéaste franco-suisse Barbet Schroeder, Le Vénérable W., portrait du très controversé moine bouddhiste birman au discours haineux. Une projection en présence d'Amina Benkais, déléguée à l'intégration du Canton de Vaud, de Manon Schick, directrice d'Amnesty International Suisse, et du producteur du film, le cinéaste suisse Lionel Baier.

LE VÉNÉRABLE W. DE BARBET SCHROEDER
(Documentaire, Suisse, France, 2017, 1h40, v.o. s-t fr., 16/16)
En Birmanie, le «Vénérable W.» est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c'est se retrouver au coeur du racisme quotidien, et observer comment l'islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90% de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.
Dernier film du cinéaste franco-suisse, déjà auteur de documentaires sur des personnalités controversées (Général Amin Dada, Jacques Verges). «Barbet Schroeder a construit un film qui est comme le diagramme de la mécanique du mal à l'oeuvre. Et cette dissection est si précise, si argumentée, qu'elle prend une portée universelle» (Le Monde). «D'interviews en contre témoignages, d'images d'archives de massacres en propos fielleux paisiblement assumés du Vénérable W, Barbet Schroeder renvoie en miroir Myanmar et l'Occident, créant une avertissement aussi urgent que nécessaire, salutaire qu'édifiant» (Les Fiches du cinéma).

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 19h30
Projection, suivie d'une discussion: 20h
Entrée libre

SA 21 avril

SOIRÉE FILM ET CONCERT «PLEINE LUMIÈRE»
Concert de la chanteuse marocaine Oum, précédé du film Nostalgia de la Luz de Patricio Guzmàn


Sensibilité et quête dans le désert se mêleront lors de cette soirée film et concert, avec la chanteuse marocaine Oum et le film Nostalgia de la Luz de Patricio Guzmàn. Deux merveilles.

21H: OUM (MA) EN CONCERT
De Casablanca, où elle vit, aux confins du grand Sahara d'où sa famille est originaire, à l'Europe qui la découvre depuis quelques années, Oum crée un harmonieux mélange de musiques plurielles, entre musiques traditionnelles marocaines, africaines, teintées de jazz et de soul. Son dernier album s'appelle «Zarabi» («tapis» en dialecte marocain) et s'inspire de la tradition du tissage des femmes du désert, dit «boucharouite», avec qui elle partage un goût pour la délicatesse et les belles couleurs. Une musique sensible, puissante, engagée, qui ne cesse de développer un univers enchanteur. Sans conteste l'une des plus grandes chanteuses orientales du moment, qui parvient à repousser les frontières de la plus belle des façons.

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM NOSTALGIA DE LA LUZ DE PATRICIO GUZMÀN
(Documentaire, Chili, France, 2010, 1h30', v.o. s-t fr., 16/16) - Dans le désert d'Atacama, au Chili, à trois mille mètres d'altitude, des astronomes étudient l'univers avec des télescopes parmi les plus puissants du monde. Les astronomes y scrutent notamment les galaxies les plus éloignées en quête d'une vie extraterrestre. La sécheresse du sol en fait aussi un lieu de recherches archéologiques et conserve intacts les restes humains: ceux des momies, des explorateurs et des mineurs, mais aussi les ossements des victimes et disparus de la dictature militaire d'Augusto Pinochet... «Reliant ciel et terre, métaphysique et politique, histoire et géographie, intime et collectif, Guzmán invente le documentaire méditatif, dont la beauté surgit d'un agencement d'idées, d'images et de sons absolument inclassable» (Les Inrockuptibles).

INFOS PRATIQUES
Ouverture des portes: 18h30
Film: 19h
Concert: 21h
Tarifs: 30.- / 25.- (membres, étudiants, avs, ai, ri, ac, carteculture)
Petite restauration sur place






réalisation: atelierk &
réseau de compétences