sa 17 juin 2017

Soirée film et concert "Indian Vibes

Namasté! Le CityClub clôt sa saison en beauté avec un ciné-concert où l'Orient rencontre l'Occident. L'hilarant The Darjeeling Limited de Wes Anderson sera suivi du concert de vernissage du premier album de Mahadev Cometo, entre sitar, électronique et projections psychédéliques.

21H: CINÉ-CONCERT «INDIAN VIBES»
En 2014, après plus de 20 ans au sein de The Young Gods, Al Comet s'envole pour l'Inde afin de s'initier au sitar auprès d'un maître, sur les rives du Gange, à Varanasi. Passer du son du sampler à celui de l'ancestral sitar indien fût une aventure en soi. Il conjugue depuis lors concerts et productions discographiques sous le nom de Mahadev Cometo. En combinant ses savoirs, il propose aujourd'hui un nouvel univers sonore, une nouvelle expérience musicale, entre tradition et modernité, et vient au CityClub pour vernir son premier disque en solo. Le live s'accompagne des projections sur grand écran d'images totalement psychédéliques.

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM DARJEELING LIMITED DE WES ANDERSON
(Etats-Unis, 2007, 1h31, v.o. s-t fr., 10/16)
Une merveille d'humour, une quête philosophique de guingois ! Trois frères américains, Francis, Peter et Jack, font un long voyage en train à travers le nord de l'Inde un an après la mort de leur père. Leur périple à bord du train est parsemé d'incidents loufoques et égayé de rencontres inattendues. Planifié comme une initiation spirituelle, ce parcours doit aussi les mener à leur mère, cloîtrée dans un couvent himalayen, et sera l'occasion de ressouder la fratrie.

SA 10 JUIN 2017

Soirée film et concert avec le Festival cinémas d'Afrique

Le Cinéma CityClub se joint une nouvelle fois au Festival cinémas d'Afrique-Lausanne lors d'une soirée «film et concert» avec le concert d'Aziz Sahmaoui & University of Gnawa, précédé du film Adios Carmen de Mohamed A. Benamraoui.

21H: CONCERT D'AZIZ SAHMAOUI & UNIVERSITY OF GNAWA (MAR/SEN)
Aziz Sahmaoui est l'un des cofondateurs de l'Orchestre National de Barbès et membre du Joe Zawinul Syndicate. Le Marocain ne cesse de valoriser la musique traditionnelle maghrébine tout en étant à l'écoute des courants les plus modernes. Avec University of Gnawa, il s'entoure de musiciens sénégalais, et, ensemble, ils marient les traditions gnaoua, chaâbi du Maroc, d'Afrique, de jazz et de fusion. Un groove d'une puissance rare, par des musiciens absolument extraordinaires. A ne pas manquer !

PRÉCÉDÉ À 18H30 DU FILM ADIOS CARMEN DE MOHAMED AMIN BENAMRAOUI
(Maroc, Belgique, 2013, 1h43, v.o. s-t fr., 16/16)
Dans le Rif marocain en 1975, Amar, 10 ans, vit seul avec son oncle, violent et buveur, attendant le retour improbable de sa mère partie se remarier en Belgique après son veuvage. Il rencontre Carmen, réfugiée espagnole qui lui fait découvrir le cinéma... Un film sélectionné et récompensé dans de nombreux festivals (Prix du meilleur film au MAFF en Suède et 1er prix au Festival Ecrans noirs au Cameroun en 2014).

VE 2 JUIN 2017

Rencontre avec Alan Roura

Le Cinéma CityClub propose deux projections exceptionnelles du film Alan Roura, l'aventure au bout du rêve de Dominique Gabrieli, en présence du navigateur suisse et de l'équipe du film.

ALAN ROURA, L'AVENTURE AU BOUT DU RÊVE DE DOMINIQUE GABRIELI
(Documentaire, Suisse, 1h04, en français, 6/6)
L'aventure du plus jeune navigateur ayant pris le départ et terminé la plus éprouvante course en solitaire autour du monde: le Vendée Globe. Alan Roura, l'un des plus petits budgets des vingt-neuf concurrents ayant pris le départ de l'édition 2016-2017, a parcouru 28'359 milles nautiques, traversé quatre océans pour accomplir un rêve. Mais ce rêve s'est parfois transformé en cauchemar. Après bien des épreuves, Alan Roura a franchi la ligne d'arrivée en 12e position, accomplissant ainsi un rêve d'enfant... Retour sur cette aventure à travers un grand nombre d'images inédites.

VE 12 MAI 2017


Soirée film et concert
King Jones


Honneur aux femmes nord-américaines du XXe siècle et à l'attrait des grands espaces. Une soirée film et concert qui compile la musique de deux chanteuses extraordinaires, Carole King et Rickie Lee Jones, dans un spectacle musical qui leur est dédié, et dans le parcours de vie tout en nuance de quelques anonymes dans le splendide film Certain Women de Kelly Reichardt, projeté en première partie.

21H: CONCERT «KING JONES» PAR LA CIE 5/4
La Compagnie 5/4 des musiciens lausannois Lee Maddford et Daniel Perrin s'est penchée sur deux figures incontournables du songwriting, Carole King et Rickie Lee Jones, et a invité trois femmes d'exception pour leur prêter leur voix. Des reines ! King Jones visite les répertoires de ces deux grandes femmes de la musique nord-américaine, encore trop méconnues en Europe. De l'une, on connait les chansons interprétées par Roberta Flack, les Beatles ou Aretha Franklin, de l'autre encore trop peu de notes ont traversé l'Atlantique. Une excellente raison de découvrir leurs chansons, interprétées par trois extraordinaires chanteuses et deux magnifiques musiciens.
Avec : Sophie Noir, Pauline Maurer, Marie fontannaz (voix), Lee Maddeford, Daniel Perrin (musique),
Arnaud Robert (textes), Bernard Amaudruz (son)

PRÉCÉDÉ À 18H30 DU FILM CERTAIN WOMEN DE KELLY REICHARDT
(Fiction, Etats-Unis, 2016, 1h47, v.o. s-t fr., 16/16)
Au coeur du Montana, trois femmes, trois destins croisés. Porté par un casting de rêve (Kristen Stewart, Michelle Williams, Laura Dern), Certain Women est le sixième long-métrage de la talentueuse Kelly Reichardt, figure féminine de la relève du cinéma américain, qui avait signé Old Joy et Wendy et Lucy. «Révélé cette année à Sundance, Certain Women nous entraine dans un road movie, à la fois intime et majestueux, à travers les paysages du sud du Montana saisis par une photographie sublime» (Festival La Roche-sur-Yon).

SA 6 MAI 2017

Soirée film et concert
Concert du Sion Quartet, précédé du film Le Songe du luthier de Christophe Ferrux


Voilà un projet comme on les aime: projection d'un documentaire sur le travail du luthier suisse Pierre Louis, suivie du concert d'un jeune quatuor jouant sur les instruments qu'il a fabriqués dans le tronc d'un seul et même arbre. Magnifique!

19H: PROJECTION DU FILM LE SONGE DU LUTHIER DE CHRISTOPHE FERRUX
En présence du réalisateur
(Documentaire, Suisse, 2016, 53')
En lui achetant un lot d'érable tout à fait exceptionnel, le luthier suisse Pierre Louis fait une promesse à une ancienne collègue de l'école de lutherie. Avec le bois de ce lot, qui provient d'un même arbre, il réalisera quatre instruments qui constitueront un quatuor à cordes : deux violons, un violoncelle et un alto. Installée au coeur de l'atelier, la caméra de Christophe Ferrux filme les gestes, capte les sons et la chorégraphie subtile qui est celle du luthier à l'oeuvre. Au fil des saisons, entre le silence de l'atelier et la musique d'Aurèle Louis, naissent les instruments. Portrait méditatif de cet artisan d'exception, dont le projet ne se contente pas de donner vie à ces quatre instruments d'une même famille, mais les accompagne jusqu'à ce qu'ils jouent ensemble leurs premières notes entre les mains du Casals Quartet.

21H: SION QUARTET EN CONCERT
C'est à un jeune quatuor prometteur que Pierre Louis a confié ses instruments afin de ne pas les séparer. Joués ensemble, ils révèlent une harmonie toute particulière. Formé en 2014, le Sion Quartet fut créé par quatre étudiants de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, venus des quatre coins de la planète. En 2015, ils ont été demi-finalistes du 11ème concours international de musique de chambre à Lyon, et ont remporté le premier prix du Swiss Chamber Academy en 2014 et 2015. Ils viennent au CityClub interpréter quelques pièces de leur choix.

Programme: J. Haydn, Quatuor à cordes "Fifths" op.76 nr. 2 / F. Say, Quatuor à cordes "Divorce" op. 29 1er mouvement / F. Mendelssohn Bartholdy, Quatuor à cordes op. 13 nr. 2
Avec: Sherniyaz Mussakhan (violon), Jana Ozolina (violon), Kristine Busse (alto), Minji Kim (violoncelle)

VE 5 MAI 2017

Court de Chaitanya Tamhane en présence de l'acteur Vivek Gomber

A l'affiche tout le mois de mai, Court est le premier long-métrage du cinéaste indien Chaitanya Tamhane qui propose un regard engagé sur le système judiciaire indien. De passage en Suisse romande, l'acteur et producteur du film Vivek Gomber sera au CityClub le vendredi 5 mai à 20h et le dimanche 7 mai à 16h pour accompagner les projections de Court. Acteur de plus de 10 films et séries depuis 2005, Vivek Gomber tient le premier rôle dans Court. Son interprétation de l'avocat lui a valu le prix du meilleur acteur au festival de Buenos Aires en 2015.

JE 6 AVRIL 2017

Première de Impasse d'Elise Shubs en présence de l'équipe du film

«Parler de la prostitution, sans jamais la montrer, faire expérimenter au spectateur un autre point de vue sur cette activité». Tel est le défi que s'est fixée Elise Shubs pour Impasse, son premier long-métrage documentaire, à l'affiche tout le mois d'avril. La cinéaste viendra présenter son film en avant-première le jeudi 6 avril à 20h, accompagnée du photographe Matthieu Gafsou, chef opérateur sur ce projet, et de l'équipe du film.

IMPASSE d'Elise Shubs
(Documentaire, Suisse, 2017, 1h01, en français, 16/16)
Un documentaire sur la prostitution, sans la montrer. Des femmes, pour la grande majorité migrantes et mères de famille qui, courageusement louent leur corps pour joindre les deux bouts ou qui sont prises dans des réseaux de trafic d'êtres humains. A l'écart des clichés et des préjugés, leurs témoignages au plus proche de l'intime, racontent librement l'envers du décor: la prostitution de rue et de salons en Suisse, les impacts de la mise à disposition de leurs corps, la survie, le secret, la destruction et l'espoir.

Elise Shubs
Née à Renens en 1980, dans un quartier multiculturel, Elise Shubs grandit au milieu des bruits industriels, de gare ferroviaire et d'habitats communautaires. Après un Master en sciences humaines, elle se spécialise en droit d'asile et fonde l'association Country Information Research Center (CIREC). Sa connaissance des mondes des pauvres en droit et de la migration lui ouvre les portes de l'association Climage Audiovisuel, à Lausanne, où elle travaille pendant plusieurs années, notamment sur Vol Spécial de Fernand Melgar. Actuellement vice-présidente de Casa Azul Films, association qui réunit des producteurs-trices et réalisateurs-trices indépendant-e-s à Lausanne, elle y réalise son premier documentaire IMPASSE, sélectionné aux Journées de Soleure.

LU 27 MARS 2017

Projection suivie d'une discussion
En équilibre sur l'océan de Sébastien Devrient, en présence du navigateur Yvan Bourgnon et de l'équipe du film


Le Cinéma CityClub, en collaboration avec Vertiges Prod, a reçu le navigateur suisse Yvan Bourgnon, à l'occasion de la projection du documentaire En équilibre sur l'océan qui lui est consacré. Le réalisateur Sébastien Devrient et la productrice Carole Dechantre étaient aussi présents.

EN ÉQUILIBRE SUR L'OCEAN
De Sébastien Devrient
(Documentaire, Suisse, 2017, 70', en français, 6/12)
Le navigateur suisse Yvan Bourgnon - pilier de la course au large et vainqueur de la transat Jacques Vabre - fait un pari fou: accomplir le premier tour du monde en solitaire, sur un catamaran de sport sans habitacle, une embarcation de la taille d'un voilier de plage. 220 jours et 55'000km en mer, sans possibilité de se mettre à l'abri des éléments. Funambule des mers, seul avec sa caméra, il affronte un naufrage, des tempêtes, les pirates, le froid, la canicule, mais goûte aussi d'innombrables moments de bonheur, de plénitude et de réussite. Une immersion dans une aventure longue et difficile qu'Yvan Bourgnon, tel un artiste, rend accessible, confortable, presque poétique. Une aventure qui souligne aussi à la préoccupante question de la pollution et de la sauvegarde des océans, cause pour laquelle Yvan Bourgnon s'engage aujourd'hui activement, avec son projet The Sea Cleaners.

VE 24 MARS 2017

Film et concert «Courir»
Concert de Thierry Romanens & Format A'3
Précédé du film Free to Run de Pierre Morath


Le Cinéma CityClub a proposé une soirée «film et concert» avec Thierry Romanens et Format A'3 qui sont venus présenter leur spectacle «Courir». En première partie, projection du documentaire-événement, Free to Run de Pierre Morath qui retrace l'histoire politique de la course à pied.

21H: SPECTACLE MUSICAL «COURIR» DE THIERRY ROMANENS ET FORMAT A'3
Voici l'histoire de l'homme qui va courir le plus vite sur Terre. Après la poésie d'Alexandre Voisard, Thierry Romanens & Format A'3 s'emparent du roman de Jean Echenoz Courir pour raconter, à leur manière, la vie du célèbre coureur de fond tchécoslovaque Emil Zátopek: de ses débuts à ses records incroyables dans les stades du monde entier, son ascension aussi irrésistible que sa chute fut brutale, dans un pays sous le joug du communisme totalitaire. Un conte moderne où rien n'est inventé! Une histoire humaine extraordinaire pour une performance théâtrale et musicale où l'émerveillement côtoie la gravité.
Adaptation, mise en scène et jeu: Thierry Romanens
Dramaturgie et co-mise en scène: Robert Sandoz
Avec Format A'3 (Alexis Gfeller: piano, électronique, Fabien Sevilla: contrebasse, Patrick Dufresne: batterie, électronique)

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM FREE TO RUN DE PIERRE MORATH
(Documentaire, Suisse, France, Belgique, 2016, 1h39, 6/12 ans) - Des rues de New York aux sentiers des Alpes suisses, hommes et femmes, champions ou anonymes... Ils sont chaque année des dizaines de millions à courir. Il y a cinquante ans, la course à pied était encore considérée comme un acte marginal, une pratique quasi déviante cantonnée aux athlètes masculins et à l'enceinte des stades. Free to Run retrace la fabuleuse épopée de ce sport solitaire devenu passion universelle. Le nouveau film de Pierre Morath est un hymne à la gloire de la course libre et de ceux qui la font exister.

VE 17 MARS 2017

Printemps de la poésie
Projection de Paterson de Jim Jarmusch, suivie d'une table ronde


Le Cinéma CityClub s'est associé au festival Printemps de la poésie qui s'est tenu du 13 au 25 mars. Au programme, la projection du dernier film de Jim Jarmusch, Paterson, suivie d'une table ronde pour réfléchir à la représentation de la poésie au cinéma.

PATERSON de Jim Jarmusch
Avec Adam Driver, Golshifteh Farahani, Rizwan Manji
(Fiction, Etats-Unis, 2016, 1h58, v.o. s-t fr., 10/12)

Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes, de William Carlos Williams à Allen Ginsberg, aujourd'hui en décrépitude. Chauffeur de bus d'une trentaine d'années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas...
«Étranger aux modes, presque démodé, ce poète sans portable et sans oeuvre avance, confiant dans la vie. À son image, le film a la valeur d'un vade-mecum. Qui ne prône ni méthode ni discipline pour trouver le bonheur ou la santé - Jarmusch ne vend pas de ces choses. Il vante seulement un certain art de vivre et de voir» (Télérama).

TABLE RONDE: LA POÉSIE AU CINÉMA
Avec Marius Popescu (écrivain, poète et chauffeur de bus), Sylvain Thévoz (poète et politicien), Anne Pitteloud (écrivain et journaliste au Courrier).

SA 11 MARS 2017

Le Samedi des Bibliothèques vaudoises
Projection de Ma vie de Courgette de Claude Barras


Le Cinéma CityClub s'est joint aux festivités des bibliothèques vaudoises qui ont organisé le samedi 11 mars une journée portes ouvertes pour témoigner du travail fondamental mené par ces institutions en faveur de la culture et du bien vivre. Pour clore cette journée, le CityClub et la Bibliothèque-Médiathèque de Pully ont offert au public une nouvelle projection du film d'animation-événement, Ma vie de Courgette de Claude Barras, suivie d'un making-of qui dévoile les secrets de fabrication de ce film magique.

MA VIE DE COURGETTE
De Claude Barras

(Animation, Suisse, France, 2016, 1h06, en français, 6/10 ans - 4 ans accompagné) - Courgette est un vaillant petit garçon. Il croit qu'il est seul au monde quand il perd sa mère. Mais c'est sans compter sur les rencontres qu'il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants... Un film magnifique sur la solidarité enfantine réalisé avec des marionnettes animées image par image!

VE 3 MARS 2017

Le vendredi 3 mars à 20h, le Cinéma CityClub a reçu la cinéaste suisse Klaudia Reynicke venue présenter son premier long-métrage, Il Nido. Coproduction hélvetico-italienne et sélectionné en compétition à Locarno dans la catégorie Cinéastes du présent, Il Nido s'inspire de l'affaire Luca - un garçon de sept ans retrouvé dans la neige inconscient et couvert de blessures - qui avait ébranlé le Valais en 2002. Un drame intriguant et empreint de mysticisme, à l'affiche tout le mois de mars.

IL NIDO de Klaudia Reynicke
(Fiction, Suisse, Italie, 2016, v.o. s-t fr., 1h20, 16/16) - Cora, une fille de 19 ans, vient de rentrer à Bucco, le pays de son enfance. Avec son père Michele, le maire, et sa grand-mère, elle travaille à l'organisation des célébrations de la Vierge de Bucco, un événement qui attire chaque année de nombreux touristes et pèlerins. Mais l'arrivée d'un mystérieux étranger détériore l'harmonie du village au fur et à mesure que d'obscurs événements refont surface du passé. Une histoire sur le sens de l'appartenance, le refus de la culpabilité, le poids du mensonge et son héritage.

Klaudia Reynicke
Née en 1976 à Lima, Klaudia Reynicke grandit entre le Pérou, les Etats-Unis et la Suisse. Après des études en anthropologie et sociologie, elle se consacre au cinéma et est diplômée en réalisation à l'ECAL (École Cantonale d'Art de Lausanne) et à la HEAD (Haute École d'Art et de Design de Genève). Klaudia Reynicke signe deux courts-métrages et plusieurs documentaires, dont Les Hommes sont-ils ainsi? (2013) et Sirènes (2014). Il Nido est son premier long-métrage, sélectionné par le Festival de Locarno dans la section Cinéastes du présent.

SA 4 FÉVRIER 2017

Le Cinéma CityClub a reçu le cinéaste français Morgan Simon qui vient présenter son premier long-métrages, Compte tes blessures: «un cri de colère et un cri d'amour».

Compte tes blessures
De Morgan Simon (Fiction, France, 2016, 80', en français, 16/16)
Chanteur charismatique d'un groupe de hard rock, Vincent, 24 ans, a déjà tatoué la moitié de son corps. Avec sa gueule d'ange et son regard incandescent, le monde lui appartient. Mais l'arrivée d'une nouvelle femme dans la vie de son père réveille les tensions. Vincent n'entend plus retenir sa colère, ni son désir?
«Compte tes blessures est un cri. Un cri de colère et un cri d'amour. C'est un film oedipien centré sur une rivalité père-fils qui assume sa part sombre et son incongruité comique. C'est une course vitale vers le monde adulte dans une société d'hommes perdus où la jeunesse américanisée erre aux frontières des modes» (Morgan Simon).

Morgan Simon
Né en banlieue parisienne, Morgan Simon fait des études de biologie et de communication avant d'étudier le cinéma. Diplômé en scénario de la Fémis à Paris, Morgan Simon s'intéresse à la jeunesse et à la marginalité, deux thèmes au coeur de ses films, dont ses courts American Football en 2013, primé à Angers Premiers Plans, et Essaie de mourir jeune, nommé aux César du meilleur court en 2016. Compte tes blessures est son premier long-métrage, récompensé à Stockholm du Prix du meilleur acteur pour Kévin Azaïs (vu notamment dans Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore, projeté dernièrement au CityClub).

JE 19 JANVIER 2017

Le Cinéma CityClub, la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne et l'Interface sciences-société de l'Université de Lausanne ont proposé une soirée autour de Donna Haraway, philosophe, primatologue et féministe américaine. Au programme, la projection du film Donna Haraway: Story Telling for Earthly Survival du cinéaste et dramaturge belge Fabrizio Terranova, présent pour l'occasion, suivie d'une table ronde avec plusieurs invités pour réfléchir à la singularité et l'influence de Donna Haraway.

19H: PROJECTION DE DONNA HARAWAY: STORY TELLING FOR EARTHLY SURVIVAL
Documentaire de Fabrizio Terranova (Belgique, 2016, 1h21, v.o. s-t fr., 16/16)
Donna Haraway, éminente philosophe, primatologue et féministe, a bousculé les sciences sociales et la philosophie contemporaine en tissant des liens sinueux entre la théorie et la fiction. Elle s'est fait connaître à partir des années 1980 par un travail sur l'identité qui, rompant avec les tendances dominantes, oeuvre à subvertir l'hégémonie de la vision masculine sur la nature et la science. L'auteure du Manifeste Cyborg est aussi une incroyable conteuse qui dépeint dans ses livres des univers fabuleux peuplés d'espèces transfuturistes. Le réalisateur Fabrizio Terranova a rencontré Donna Haraway chez elle en Californie. À partir de discussions complices sur ses recherches et sa pensée foisonnante, il a construit un portrait cinématographique singulier qui immerge le spectateur dans un monde où la frontière entre la science-fiction et la réalité se trouble. Le film tente de déceler une pensée en mouvement, mêlant récits, images d'archives et fabulation dans la forêt californienne.
Cinéaste, activiste, dramaturge, Fabrizio Terranova vit et travaille à Bruxelles. Professeur à l'Ecole de Recherche Graphique à Bruxelles, il codirige le cours Récits et Expérimentation/Narration Spéculative qu'il a initié. Il est également l'auteur de Josée Andrei, An Insane Portrait, documentaire expérimental prolongé par un livre publié aux Editions du souffle, et est également membre fondateur de DingDingDong ? Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington. Il vient de publier Les Enfants du compost dans l'ouvrage collectif "Gestes spéculatifs" aux Presses du réel.

20H30: TABLE RONDE AUTOUR DE DONNA HARAWAY
En présence d'Isabelle Stengers, philosophe, Fabrizzio Terranova, réalisateur du film, Claude de Jonckheere, philosophe et professeur honoraire HESTS-GE (Genève) et Delphine Gardey, historienne, sociologue, professeure et directrice des Etudes Genre à l'Université de Genève.
Table ronde animée par Claudia della Croce, professeure associée à la Haute école de travail social et de la santé de Lausanne et Alain Kaufmann, sociologue, biologiste et directeur de l'Interface sciences-société de l'Université de Lausanne.

VE 6 JANVIER 2017

Les vies de Thérèse en présence du cinéaste Sébastien Lifshitz

Le Cinéma CityClub a reçu le cinéaste français Sébastien Lifshitz venu présenter son film, Les vies de Thérèse, le portrait de Thérèse Clerc, figure importante du féminisme qui lui a demandé de filmer ses dernières semaines.

LES VIES DE THÉRÈSE
De Sébastien Lifshitz (Documentaire, France, 2016, 55', en français, 16/16)
Thérèse Clerc est l'une des grandes figures du féminisme militant. Du combat pour l'avortement à l'égalité des droits entre les hommes et les femmes en passant par les luttes homosexuelles, elle a été de toutes les batailles. Elle apprend aujourd'hui qu'elle est atteinte d'une maladie incurable et décide de jeter un dernier regard tendre et lucide sur ce que fut sa vie, ses combats et ses amours.
Déjà présente dans le film Les Invisibles que Sébastien Lifshitz réalise en 2012, Thérèse Clerc a demandé au cinéaste français de filmer ses dernières semaines. Le regard du cinéaste - lauréat d'un César du meilleur documentaire et de nombreux prix avec ses précédentes réalisations - est empreint de délicatesse. Entrecoupant son film avec des images d'archives, Sébastien Lifshitz rend hommage à cette femme combattante et insoumise.

Sébastien Lifshitz
Après avoir oeuvré dans le milieu de l'art contemporain, Sébastien Lifshitz se tourne vers le cinéma en 1994 avec son premier court-métrage, Il faut que je l'aime, et réalise depuis de nombreux documentaires sélectionnés et primé dans les festivals internationaux. Il réalise notamment un documentaire sur la réalisatrice Claire Denis en 1995, et, en 1998, le moyen-métrage, Les Corps Ouverts, qui obtient le Prix Jean Vigo et le Prix Kodak du Meilleur Court-Métrage. Après un téléfilm réalisé pour Arte en 1999 (sélectionné à la Mostra Internationale de Venise), il réalise son premier long-métrage, Presque Rien en 2000, puis en 2001, signe La Traversée, road-movie documentaire sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Wild Side, son prochain film réalisé en 2004 remportera, entre autres récompenses, le Teddy Award au Festival de Berlin, qui sélectionnera aussi son film suivant, Plein Sud (2009). En 2012, il réalise Les Invisibles, qui après une sélection au festival de Cannes obtiendra le César du meilleur film documentaire. La même année, Sébastien Lifshitz termine le film documentaire Bambi qui a été présenté au Festival de Berlin où il a remporté le Teddy Award. Le réalisateur sera fait l'année suivante Chevalier de l'Ordre des Arts et Lettres.

LU 5 décembre 2016

Concert de soutien
La Fondation Ibrahima Diop présente:
Grégoire Maret, Malcolm Braff, Habib Faye, Cheik Lô & more!


Un lundi pas comme les autres, avec une brochette d'artistes extraordinaires qui vient se produire au profit de la fondation caritative Ibrahima Diop.

20H: CONCERT DE SOUTIEN
Voici, ni plus ni moins, une grande soirée de soutien avec un concert déjà mémorable, produit par Odaras Productions et le CityClub qui s'associent pour l'occasion. Une soirée en compagnie de l'harmoniciste suisse Grégoire Maret (qui a joué avec Marcus Miller, Herbie Hancock ou encore Pat Metheny pour n'en citer que quelques-uns), Malcolm Braff (que son talent l'a conduit à sortir deux albums sous le prestigieux label Blue Note), le bassiste et compositeur Habib Faye (nominé aux Grammy's, surtout connu comme sideman de Youssou N'Dour), le Sénégalais Cheik Lô (qui a travaillé avec le batteur historique de l'afro-beat Tony Allen et le grand Ernest Ranglin, le Prix Spécial « Mar de Musicas Award 2016 » à Carthage, Espagne) ou encore Olivier Magarotto, Blaise Cottens, Kara Sylla Ka et et Julien Feltin, Directeur de l'EJMA-Ecole de Jazz et de Musique Actuelle à Lausanne.

La Fondation Ibrahima Diop
La Fondation Ibrahima Diop, qui peut compter sur un réseau d'amis musiciens de renommée internationale, a pour mission de soutenir des initiatives de développement local dans la région de Thiès, au Sénégal, luttant ainsi contre la pauvreté et contribuant au développement socio-économique et écologique de la région. Le projet pilote de l'association vise à soutenir une centaine de femmes du village de Dakhar Mbay en construisant une structure agricole. Un projet qui permettra à ces femmes organisées et autonomes d'utiliser le revenu de l'exploitation maraîchère pour les frais scolaires, les soins des enfants et, plus tard, d'envisager la construction d'une école dans le village. Toutes les informations sur: www.fondationibrahimadiop.org

SA 3 ET DI 4 décembre 2016

Films et concert autour de la Pologne avec le Musée de l'Elysée

Le Musée de l'Elysée consacre une exposition au graphiste et designer polonais Wojciech Zamecznik (1923-1967), figure influente de la scène artistique polonaise d'après-guerre. Artiste actif notamment dans l'édition et la musique, il a aussi réalisé de nombreuses affiches de cinéma. Parmi celles-ci, une affiche qui annonçait une semaine de cinéma polonais au Cinéma CityClub, en 1959, organisée par la Cinémathèque suisse. Profitant de ce joli hasard, le CityClub s'associe au Musée de l'Elysée le temps d'un week-end spécial «Pologne» : le samedi 3 décembre, une soirée film et concert avec la projection du premier long-métrage d'Andrzej Wajda programmé à Pully il y a plus de cinquante ans et un récital de Gérald Massini autour de Chopin; et le lendemain à 16h30, une sélection de chefs-d'oeuvre du cinéma polonais pour toute la famille.

---

SAMEDI 3 DÉCEMBRE À 19H
Soirée film et concert
Récital par Gérard Massini (CH),
précédé du film Une fille a parlé d'Andrzej Wajda (1955)


Le Cinéma CityClub organise une soirée toute polonaise avec la projection de Une fille a parlé, premier long-métrage d'Andrzej Wajda, immense cinéaste polonais décédé en octobre - un film qui avait été projeté au City en 1959 - suivie d'un récital entièrement dédié à Chopin donné par un extraordinaire pianiste, le jeune et prometteur musicien lausannois Gérard Massini.

21h: Gérard Massini (CH) joue Chopin
Gérard Massini est un jeune compositeur suisse romand, d'origine italienne. Pianiste virtuose, jeune compositeur d'opéra, sa maturité artistique est reconnue dans le monde de la musique malgré son jeune âge, et son nom circule déjà parmi les compositeurs les plus prometteurs de Suisse. Les «standing ovation» clôturent bien souvent l'issue de ses concerts. Il voue une admiration sans borne au compositeur polonais Chopin et a créé un récital de ses pièces favorites sous l'invitation du CityClub, qui est fort content d'inaugurer d'une si belle façon l'arrivée d'une touche de classique au sein de sa programmation.

Précédé à 19h du film Une fille a parlé d'Andrzej Wajda
(Pokolenie, Fiction, Pologne, 1955, 1h23, v.o. s-t fr., 16/16)
De jeunes hommes de Varsovie, révoltés par l'occupation allemande, entrent en résistance. Qu'ils le veuillent ou non, ils sont amenés à mener un combat armé. Mais à côté des armes et de la peur, il y a l'envie de vivre, l'amour et les rêves...
Emprunt d'optimisme et avec un Roman Polanski tout jeune (19 ans), Une Fille a parlé est le permier long-métrage d'Andrzej Wajda, immense cinéaste auteur de chefs-d'oeuvres tels que Cendres et Diamants (1958), L'Homme de fer (1981) ou Danton (1983). Un géant du cinéma qui s'est éteint en octobre et dont nous profitons de cette séance pour lui rendre hommage. Une fille a parlé était projeté en 1959 au Cinéma CityClub à l'occasion de la semaine du cinéma polonais. Un clin d'oeil émouvant à l'histoire du lieu!

Ouverture des portes: 18h30, Projection: 19h, Concert: 21h
Tarif : 25.- / 20.- (membres, étudiants, avs, ac, ai, ri, carteculture)
Petite restauration sur place.
Visite de l'exposition au Musée de l'Elysée le jour même à 17h (inscriptions sur www.elysee.ch).


---

DIMANCHE 4 DÉCEMBRE À 16H30
Projection famille
Minopolska : cinq chefs-d'oeuvre de l'animation polonaise dès 3 ans


Projection de cinq chefs-d'oeuvre de l'âge d'or de l'animation polonaise dès 3 ans à 16h30, précédée de la visite en famille de l'exposition "Wojciech Zamecznik, la Photographie sous toutes ses formes" au Musée de l'Elysée.

Le cirque et des irrésistibles numéros d'animaux, des peluches, de la musique et des danses endiablées, un bébé-voiture et un western: cinq chefs-d'oeuvre de l'âge d'or de l'animation polonaise. Hommage à un cinéma d'animation parmi les plus créatifs et les plus brillants de son époque, une occasion de faire découvrir aux enfants de merveilleux films.
Durée totale: 45', âge: 0/6 ans

VE 2 décembre 2016

Première du film La Idea de un lago en présence de la cinéaste Milagros Mumenthaler.

Lauréate du Léopard d'or à Locarno en 2011 avec son premier long-métrage Abrir Puertas y Ventanas, la cinéaste helvético-argentine signe avec La idea de un lago une oeuvre emplie de nostalgie qui questionne l'histoire de sa famille et de son pays d'origine.
Née en 1977 en Argentine, Milagros Mumenthaler grandit à Genève, mais retourne vivre en Argentine pour étudier le cinéma à l'Universidad Del Cine à Buenos Aires. Elle réalise cinq courts-métrages, souvent primés dans les festivals internationaux, avant de réaliser son premier long-métrage Abrir Puertas y Ventanas en 2011, un portrait de trois soeurs qui doivent assumer seules leurs responsabilités après le décès de leur grand-mère, récompensé par le Léopard d'or à Locarno et le Prix du meilleur film au festival Mar del Plata. La idea de un lago, coproduction entre la Suisse et l'Argentine, est présenté en compétition internationale au festival de Locarno en 2016.

JE 24 NOVEMBRE 2016

Merci patron! de François Ruffin: projection et discussion

En partenariat avec syndicat Unia, le Cinéma CityClub a proposé une projection spéciale de Merci patron! de François Ruffin. Film-événement, Merci patron! utilise l'humour pour témoigner de drames sociaux. Une projection suivie d'une discussion avec plusieurs membres de syndicats romands.

MERCI PATRON!
De François Ruffin
Documentaire, France, 2016, 1h23, en français, 8/14

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus: leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant: il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts, d'une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire? Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France?
«Jubilatoire, ce pastiche de thriller sur fond de lutte des classes réussit la gageure de ­réenchanter l'action dans une époque aquoiboniste. Moqueur sans condescendance, joyeusement combatif, le film est un parfait dosage d'humour et de constat social» (Télérama).

Modération: Benito Perez, corédacteur en chef, responsable rubrique Solidarité, Le Courrier
Intervenants: Yves Defferrard et Mélinda Tschanz, UNIA

JE 17 NOVEMBRE 2016

Sketch for an opera: performance audiovisuelle inédite de Guillaume Pilet

En partenariat avec le Musée d'art de Pully, le Cinéma CityClub accueille une performance inédite de l'artiste Guillaume Pilet. Le plasticien vaudois, qui expose dans le monde entier, proposera une expérience performative et audiovisuelle inspirée de son intervention présentée dans l'exposition consacrée à Charles Blanc-Gatti (1880-1966), peintre musicaliste et pionnier du dessin animé abstrait.

SA 12 NOVEMBRE 2016

Concert d'Adama Dramé & Foliba (BF),
Précédé du documentaire A Griot Story d'Adam Rozanski


Le Cinéma CityClub a accueilli la tournée des cinquante ans de carrière du percussionniste burkinabé Adama Dramé et de sa troupe de danseurs et chanteurs «Foliba». Le concert était précédé d'un documentaire qui fait le portrait de cet immense musicien de culture mandingue.

20H30: ADAMA DRAMÉ (BF) EN CONCERT
Il est le maître absolu du Djembé, qu'il fait sonner comme personne. Issu d'une famille de griot du Burkina Faso, Adama Dramé revient en 2016 pour fêter ses 50 ans de carrière, avec un nouvel album DAKAN, le «destin». Il puise à la source de la culture mandingue, ce peuple de la littérature orale, qui possède les plus beaux contes et mythes d'Afrique de l'Ouest. Il s'accompagne sur scène d'une véritable troupe, nommée Foliba, pas moins de huit musiciens, chanteurs, danseurs traditionnels et contemporains. De quoi puissamment recharger ses batteries avant l'hiver!

PRÉCÉDÉ À 19h DU FILM A GRIOT STORY D'ADAM ROZANSKI
(Documentaire, Pologne, 2007, 52', v.o. s-t fr., 16/16)
Dans ce documentaire, Adama raconte en dioula, sa langue maternelle, ce qu'être griot et musicien de nos jours, mais aussi son parcours musical, son instrument, son style de jeu personnel qui l'a rendu mondialement célèbre. Ses fils et disciples continueront-ils le travail de sa vie? Ce film musical nous entraîne à travers les rues de Bobo et nous fait découvrir un griot contemporain africain qui s'attelle à soigner sa propre culture et honorer ses traditions... Magnifique.

VE 4 NOVEMBRE 2016

Première du film Europe, she loves, à l'affiche tout le mois de novembre 2016, en présence du cinéaste Jan Gassmann.

Auteurs du très beau Karma Shadub sur le violoniste Paul Giger (projeté au City en 2014), Jan Gassmann et Ramon Giger se réunissent à nouveau pour Europe, she loves et signe une oeuvre intelligente où se «mesure, de façon laconique, humoristique, pensive et sexy, l'état d'un patient nommé Europe» (Cineuropa). Un film présenté dans de nombreux festivals de films documentaires et projeté en ouverture de la prestigieuse section Panorama du festival de Berlin.

Jan Gassmann fait partie des jeunes cinéastes prometteurs de Suisse avec déjà cinq longs-métrages à son actif. Né en 1983 à Zurich, il commence la réalisation à travers le collectif «VideoGang». Il étudie à l'école de cinéma et de télévision de Munich, se spécialisant dans le documentaire, et signe son premier long-métrage en 2007 avec Chrigu, un portrait émouvant de son meilleur ami atteint d'un cancer, primé au festival de Berlin et sélectionné dans de nombreux festivals internationaux. Son deuxième film, Off Beat, réalisée en 2011, est également présenté au festival de Berlin. Il réalise ensuite Karma Shadub avec Ramon Giger qui remporte le Grand Prix au festival Visions du Réel en 2013, puis participe au film de science-fiction collectif Heimatland, en compétition à Locarno en 2015. Europe, she loves est son cinquième long-métrage.

ME 2 NOVEMBRE 2016

Projection de Wild Plants en présence du cinéaste Nicolas Humbert

Le documentariste allemand Nicolas Humbert, était de retour au CityClub, après la projection de son film Step Accross the Border sur Fred Frith en 2012, avec un nouveau film qui fait le portrait de plusieurs individus engagés qui choisissent de quitter le confort de la société de consommation pour retourner à la terre.
Né en 1958 à Munich, Nicolas Humbert écrit ses premiers textes et réalise ses premières photographies et films en Super-8 entre 1976 et 1979, inspiré par le Surréalisme français. Diplômé de l'école de cinéma et de télévision de Munich, il cofonde en 1985 la coopérative de réalisateurs «Der Andere Blick». Il travaille depuis 1987 en tant que réalisateur, producteur et scénariste indépendant. Wild Plants est son quatorzième film. C'est la deuxième fois que le Cinéma CityClub reçoit le cinéaste germano-suisse: il était venu en 2012 présenter son film Step Across the Border (1990) consacré au guitariste expérimental anglais Fred Frith. Un portrait fascinant qui était projeté en première partie du concert que Fred Frith donnait ce soir-à sur la sène du CityClub.

SA 1 Octobre 2016

Projection du documentaire D'amore si vive de Silvano Agosti
Suivi du concert de Batlik (F)

Le film D'amore si vive est une recherche sur la tendresse, la sensualité et l'amour. C'est aussi le film préféré du chanteur et guitariste français Batlik, dont la sensibilité et la puissance scénique sont bouleversantes. Une soirée à faire chavirer les coeurs.


21h: Batlik (F) en concert
Poésie incisive, riffs de guitare obstinés et arrangements classieux sont les véritables signatures de cet auteur, compositeur, interprète et producteur indépendant. Il s'agit de faire de la musique comme on respire, toujours, tout le temps, le coeur béant. Ses concerts sont de véritables moments en apesanteur, d'une densité hors du commun. Il vient au CityClub nous présenter son 11ème album (déjà), XI Lieux, en duo.
Avec: Batlik (voix, guitare), Hugo Votocek (guitare, samples)

Précédé à 19h du film D'amore si vive de Silvano Agosti
(Documentaire, Italie, 1984, 93', v.o. s-t fr. / 16/16)
Durant trois ans, Silvano Agosti a rencontré et interrogé la population de Parme sur l'amour, la tendresse et la sexualité. Il en a extrait sept portraits poignants, témoignages parfois bouleversants, qui nous permettent d'approcher cette exigence toute humaine qui est celle d'aimer malgré tout. À travers ces fragments de vie, au plus près de l'intime, le réalisateur Silvano Agosti (compagnon de route de Marco Bellochio et d'Ennio Morricone, et soutenu par Ingmar Bergman) ne perd jamais de vue cette «vérité qui bouge en sous-sol et ne peut être dite à haute voix». Magnifique.

Programme de la soirée
Ouverture des portes: 18h30
Film: 19h
Concert: 21h

SA 24 septembre 2016

Projection du documentaire A well Spent Life de Les Blank,
suivie de Louis Jucker & Augustin Rebetez amazing black and white pictures show (CH)

Le premier ciné-concert de la saison a invité la très belle folk de Louis Juker avec les images d'Augustin Rebetez, et l'un des plus beaux documentaires jamais réalisés sur le blues des origines. Guitares et grands espaces, une soirée merveilleuse.


21h: concert/projection
Louis Jucker & Augustin Rebetez amazing black and white pictures show

Louis Jucker est un jeune chaux-de-fonnier touche-à-tout, musicien, architecte, performer, installateur et bricoleur. Sa musique, lo-fi folklorique, presque occulte, est faite de bric et de broc, de cri et de chant, d'actes indépendants. Il sévit dans les théâtres, les clubs, les maisons, les squats, les musées, les festivals, et au creux de la musique des autres, aussi. Il construit des instruments bruts, des outils et des espaces, organise des événements, des sessions et des soirées qui donnent à voir et à entendre l'étrange, le sauvage et la musique du coeur.
Au CityClub, Louis Jucker viendra chuchoter et hurler ses chansons fragiles sur les images naïves d'Augustin Rebetez. Les deux collaborent depuis longtemps au travers de video-clips, d'installations, de performances et plus récemment au théâtre, avec "Rentrer au Volcan" une création du Théâtre de Vidy. On ne sait pas si la musique a été écrite pour l'image ou si les films s'inspirent des chansons. Ces artistes partagent un univers commun, un monde en noir et blanc, avec du grain, des visages, des personnages errants, des coeurs inversés. Créé au Centre Culturel Suisse en 2014, ce cinéma-concert a été notamment présenté dans le cadre du Festival Images à Vevey.
Avec: Louis Jucker (Lo-fi Folk, guitare, voix) et Augustin Rebetez (Films N/B)
Louis Jucker présentera également une installation sonore de son crû dans le hall du CityClub, qui mêle poésie mécanique et bandes magnétiques.

Précédé à 19h30 du film: A Well Spent Life de Les Blank
Documentaire musical, Etats-Unis, 1971, 44', v.o. s-t fr., 16/16
A Well Spent Life est un véritable choc esthétique et musical, et c'est une joie de pouvoir le présenter au CityClub dans une version exceptionnellement sous-titrée en français pour l'occasion. En 44 minutes inspirées, l'excellent documentariste Les Blank (adulé par Werner Herzog) fait le portrait de Mance Lipscomb, l'un des plus grands chanteurs et guitariste de blues de tous les temps. Fils d'un ancien esclave, métayer à plein temps et musicien autodidacte, il revient sur sa jeunesse, l'apprentissage de la musique, le style si caractéristique qui est le sien et le sens que peut revêtir le blues à ses yeux. Des images à couper le souffle, issues d'une époque aujourd'hui disparue. Une vie bien remplie en somme. Absolument immense.

Programme de la soirée
Ouverture des portes: 18h30
Projection: 19h30
Concert: 21h

DI 4 septembre 2016

Le Cinéma CityClub a participé à la première Journée du Cinéma, qui a eu lieu le dimanche 4 septembre dans plus de 250 salles de Suisse et du Lichtenstein. Une journée particulière qui permet de découvrir les films à l'affiche pour seulement 5 francs la place.
A l'occasion de cette journée, le CityClub a proposé le film d'animation Tout en haut du monde de Rémi Chayé pour toute la famille à 14h. A noter également, les trois films du mois - Homeland: Irak Année Zéro (16h), Diamant noir (19h) et Baden Baden (21h) - aussi projetés pour 5.- par personne.

TOUT EN HAUT DU MONDE
De Rémi Chayé
Animation, France, 2015, 1h20, en français, 6/8 ans, 4 ans si accompagné

1882, Saint-Pétersbourg. Sacha, jeune fille de l'aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d'aventure de son grand-père. Explorateur renommé, concepteur d'un magnifique navire, il n'est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord. Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire...
«Au final, c'est le genre de film d'animation aussi beau qu'intelligent dont on sort des images plein les yeux et avec l'impression d'en avoir beaucoup appris: un spectacle rare» (Le Parisien).

Les projections du jour
14h: Tout en haut du monde
16h: Homeland: Irak Année Zéro - 1ère partie
19h: Diamant noir
21h: Baden Baden

Tarif unique: 5.- la place par séance.

ME 8 JUIN 2016
Rencontre avec Jean Troillet

Date unique dans la région lausannoise: la tournée du documentaire Jean Troillet, toujours aventurier de Sébastien Devrient passe par le Cinéma CityClub pour deux projections. Un portrait original, une immersion dans la vie exceptionnelle du célèbre himalayiste et aventurier suisse. En présence de Jean Troillet et de Sébastien Devrient.

JEAN TROILLET, TOUJOURS AVENTURIER DE SÉBASTIEN DEVRIENT
(Documentaire, Suisse, 52 minutes)
Sur les flancs du Mont Dolent en Valais, à 3040 mètres d'altitude, un petit bivouac est le théâtre de grandes rencontres. Pendant 10 jours, sous tente, dans des conditions de vie similaires à celles de ses expéditions, le célèbre aventurier et himalayiste Jean Troillet est invité par le réalisateur Sébastien Devrient à revisiter les moments forts de sa vie: 50 ans d'alpinisme, 40 ans d'expéditions, 30 ans d'Himalaya à plus de 8000 mètres. Au fil des jours et des récits, 26 invités surprises rendent visite à Jean Troillet. Certains marchent jusqu'à lui pour partager 24 heures au bivouac, d'autres s'immiscent virtuellement dans l'intimité du camp par le biais d'interviews projetés sur la toile de la tente. Croqués sur le vif, les histoires, les confidences, les rires et les silences font revivre le passé et laissent entrevoir l'avenir d'un homme libre et passionné qui, à 68 ans, est toujours aventurier.

Projection supplémentaire le vendredi 10 juin à 18h, en présence du cinéaste.

SA 4 JUIN 2016
FILM ET CONCERT CONGO!

Le Cinéma CityClub s'est joint au Festival cinémas d?Afrique - Lausanne, afin de proposer une soirée aux couleurs de la République Démocratique du Congo. Concert du magnifique chanteur, danseur et guitariste So Kalmery, précédé du documentaire Empire of Dust de Bram van Paesschen, ou l?histoire d?une compagnie de chemin de fer chinoise en terres congolaises.

21H: SO KALMERY (RDC/F) EN CONCERT
So Kalmery est originaire de l?est de la République Démocratique du Congo. Très jeune, il apprend la musique et joue dans de nombreux orchestres locaux. Il s?installe en Europe à la suite d?une tournée avec le grand musicien congolais Franco. Musicien prodige, voyageur insatiable, poète, chanteur et danseur à la recherche des racines et des valeurs de l?humanité, So Kalmery est un personnage atypique et mystique, qui joue une musique qui défie les étiquettes et qui se trouve à la croisée du blues, du folk, de la soul et de la chanson : c?est le brakka...

PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM EMPIRE OF DUST
Documentaire de Bram van Paesschen
(Belgique, 2011, 77', v.o. s-t fr., 16/16)
Une entreprise de chemin de fer chinoise travaille en République Démocratique du Congo à rétablir la route entre Kolwezi et Lubumbashi. En tant que chef de la logistique, Loa Yan est responsable des matériaux de construction. Son interprète est un Congolais nommé Eddy. Le gouvernement est censé fournir les matériaux, mais il ne tient pas ses promesses. Cela signifie que les Chinois sont obligés de traiter avec des entreprises locales, qui ont toutes leurs propres méthodes de travail. Le film suit ce duo à travers un processus sans fin de négociations absurdes. Souvent hilarant, ce documentaire démontre néanmoins l?immense montée de la Chine en RDC.

Evénement en partenariat avec le Festival cinémas d?Afrique - Lausanne, qui aura lieu du 18 au 21 août 2016 à la Cinémathèque suisse.

SA 14 MAI 2016
MICH GERBER AU CITYCLUB

Retour en terre romande pour l?extraordinaire contrebassiste Mich Gerber, qui est venu s?y produire avec son nouveau band aux sonorités indoues. L?occasion aussi de montrer deux films suisses, un court et un long, planants et psychédéliques, pour lesquels il a composé la musique.

21H: MICH GERBER ALL STAR JAM BAND (CH) EN CONCERT

Mich Gerber jouit d?une solide réputation nationale et internationale grâce à son langage musical très personnel. Offrant une voix solo à la contrebasse, il a su développer un style tout à fait unique. Il s?est entouré de quatre musiciens hors normes, animés par une même curiosité pour la musique et la spiritualité des cultures du monde, dont le fameux Al Comet des Young Gods, devenu « Mahadev Cometo » depuis sa reconversion au sitar. Un projet qui jette des ponts entre le jazz, la musique classique et la musique populaire, entre l?Orient et l?Occident, entre la musique ancienne et la musique électronique. Et, comme ils aiment à le dire, une musique qui a de l?âme.
Avec: Mich Gerber (contrebasse), Al Comet (sitar, électronique), Wolfgang Zwiauer (basse) et Andi Pupato (percussions)

PRÉCÉDÉ À 19H DES FILMS :

Aubade de Mauro Carraro (Animation, Suisse, 2014, 5?30'', 16/16)
Un soleil noir se lève sur le Lac Léman. Dans une scène rétro-éclairée surréaliste, les nageurs et les oiseaux sont témoins d?un concert, à l?aube, de Mich Gerber. Un bijou de court-métrage qui a remporté de nombreux prix à travers les festivals de cinéma!

Desert - who is the man? de Felix Tissi (Docu-fiction, Suisse, 2007, 80?, 16/16)
Desert - who is the man? est un film entre science-fiction et archéologie, qui confronte plusieurs étonnants personnages dans le «nulle part» du désert, du Pérou à l?Egypte en passant par les Etats-Unis. Scientifiques, chercheurs, fanatiques ou esprits libres y sont en quête de quelque chose qu?on ne trouve que dans le désert. Du berceau de l?humanité à nos jours, il est le lieu des rêves, des hallucinations, des visions. Un voyage extatique et halluciné, loin de tous les besoins matériels.

MA 10 MAI 2016
La Chine ici et maintenant

Dans le cadre de l'exposition «Ici et maintenant» de l'artiste chinoise Mingjun Luo, le Musée d'art de Pully et le Cinéma CityClub se sont associés pour une projection de deux courts-métrages chinois présentés pour la première fois en Suisse. L'occasion de découvrir une nouvelle génération de cinéastes chinois indépendants, partagés entre Chine traditionnelle et valeurs occidentales.

19H: PROJECTION DE ONE CHILD DE MU ZIJIAN ET DE LAUGHING TO DIE DE ZHANG TAO

One Child de Mu Zijian
(Documentaire, Chine, USA, 2014, 40', vo s-t fr.)
Après le tremblement de terre dévastateur de 2008 dans le Sichuan, Mu Zijian, natif du village le plus durement touché, suit trois familles dans leurs quêtes de retrouver un semblant de normalité. Soulevant la problématique de l'enfant unique dans une perspective locale, l'oeuvre aborde des thèmes universels tels que l'amour et la famille, tout en dénonçant une politique gouvernementale déconnectée de la réalité.

Laughing To Die de Zhang Tao
(Fiction, Chine, 2014, 29', vo s-t fr.)
Dans un village isolé, une veuve ayant dédié sa vie entière à ses six enfants voit sa santé décliner. Espérant rester à leur côté toute sa vie, elle ignore que ceux-ci complotent pour s'en débarrasser.

20H30: LA CHINE MODERNE, DISCUSSION EN PRÉSENCE DE GERALD BEROUD

Lointaine et mystérieuse, la Chine fascine autant qu'elle nous effraie. Géant aux pieds d'argile, le pays a connu une prodigieuse croissance et se retrouve désormais confronté à des défis de taille afin de poursuivre son développement. Gérald Béroud, fondateur de SinOptic et président de la Section romande de la Société Suisse-Chine, apportera son précieux éclairage sur les questions de société soulevées par les films.

JE 28 AVRIL 2016
L'énergie d'être responsable

La Ville de Pully et le Cinéma CityClub se sont associés lors d?une soirée sur l?énergie et le développement durable. L'occasion de découvrir des initiatives positives permettant d?user des ressources de notre planète de façon responsable.

19H: L'ÉTAT DE SITUATION DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, PAR RENÉ LONGET
Licencié en lettres de l?Université de Genève, René Longet est l'un des pionniers de la prise de conscience environnementale en Suisse. La transition de nos sociétés vers un mode de développement plus proche de nos vrais besoins, plus équitable, plus respectueux de la nature et de l?humain, est, pour cet expert en développement durable, le grand défi de notre temps.

19H30: PROJECTION DU FILM DEMAIN DE CYRIL DION ET MELANIE LAURENT
(Documentaire, France, 2014, 1h58, en français, 8/12)
Suite à la publication d?une étude qui annonce la possible disparition d?une partie de l?humanité d?ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l'éviter. Durant leur voyage, ils ont rencontré les pionniers qui réinventent l?agriculture, l?énergie, l?économie, la démocratie et l?éducation. Dans un tour du monde organisé en cinq chapitres, Demain rassemblent des initiatives qui semblent souvent isolées. La mise en scène de leur interdépendance dessine un monde en mouvement, tisse des fils entre des milliers de bonnes volontés, d?esprits ingénieux et de mains habiles. Un documentaire saisissant et plein d?optimisme qui cherche à faire évoluer les consciences !

SA 16 AVRIL 2016
Avrac

L’équipe d’impro d’Avracavabrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie recréation, où les seules contraintes consistent à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire, rêver et s’évader du quotidien l’espace de deux heures.

VE 15 AVRIL 2016
Giorgio Conte

Le Cinéma CityClub a présenté une soirée film et concert qui fredonne tout en douceur: «hauts les cœurs». Le chansonnier italien Giorgio Conte est apparu à la fois sur scène et dans le documentaire qui a précédé son concert, un hommage au pionnier de l’aviation mondiale, Geo Chavez, qui a réalisé le premier vol transalpin en 1910. Una bella serata !

20H30: CONCERT DE GIORGIO CONTE (IT)
Il est le petit frère de Paolo, plus connu du grand public, et a composé pour les plus grands de la chanson italienne (Adriano Celentano, Mina ou Francesco Baccini). Il sait comme personne teinter ses mélodies de paroles d’amour, de jazz un rien musette, de tout le charme méditerranéen. Grand amateur d’aviation, il a réalisé la musique du documentaire qui précède son concert au CityClub.
Avec : Giorgio Conte (g, voc), Bati Bertolio (acc, p), Alberto Parone (dr, voc)

CONCERT PRÉCÉDÉ À 19H DU FILM PLUS HAUT QUE LES NUAGES DE FREDO VALLA
(Più in alto delle nuvole, Documentaire, Italie, France, 2015, 52’, v.o. s-t fr., 16/16)
Véritable ode au courage, le documentaire de Fredo Valla mêle dessin animé, matériel documentaire, photos, archives, ainsi que la voix et les chansons de Giorgio Conte pour raconter les aventure du jeune Geo Chavez, pionnier de l’aviation qui réalisa le premier vol transalpin de l’histoire. On y découvre comment celui-ci, en 1910, parvient à élever son frêle petit avion (un Blériot XI) à plus de 2000 mètres au-dessus des montagnes, et à réaliser cette prouesse en tout juste 45 minutes.

SA 26 MARS 2016
Dakar - la havane

Le CityClub a proposé une soirée film et concert solaire et swinguante, trait d’union entre l’Afrique et Cuba, avec la venue du duo Alune Wade et Harold Lopez Nussa et la projection d’une merveille de film franco-sénégalais.

20H30: ALUNE WADE & HAROLD LOPEZ NUSSA (SEN/CU)
En 2012, dans un club de jazz, a lieu la rencontre entre le Sénégalais Alune Wade, bassiste d’exception, et le pianiste cubain Harold Lopez Nussa, dont le grand Chucho Valdès ne tarit pas d’éloges. Naissance d’un projet au feeling humain et musical magnifique. Plus tard, lors d’un séjour à la Havane, entourés de musiciens ou chanteurs cubains de haut vol (dont ceux de l’Orquesta Aragon) Alune et Harold enregistrent des perles traditionnelles et quelques inédits pour l’album Havana – Paris – Dakar. Une musique comme un délicat tissage de couleurs africaines et cubaines qui rappelle tout en beauté le lien d’évidence liant ces deux terres très musicales. En version quartet au CityClub.

PRÉCÉDÉ à 19H DU FILM MILLE SOLEILS DE MATI DIOP
Documentaire, France, 2014, 45’
En 1972, Djibril Diop Mambety tourne Touki Bouki. Mory et Anta s’aiment. Les deux jeunes amants partagent le même rêve, quitter Dakar pour Paris. Au moment fatidique, Anta embarque. Mory, lui, reste seul sur les quais, incapable de s’arracher à sa terre. Quarante ans plus tard, Mille Soleils enquête sur l’héritage personnel et universel que représente Touki Bouki. Que s’est-il passé depuis ? Magaye Niang, le héros du film, n’a jamais quitté Dakar. Et aujourd’hui, le vieux cowboy se demande où est passée Anta, son amour de jeunesse.

VE 4 mars 2016
RENCONTRE AVEC LE CINÉASTE SYLVAIN BIEGELEISEN

Le Cinéma CityClub a accueilli le cinéaste belge Sylvain Biegeleisen venu présenter son film Au crépuscule d'une vie, portrait touchant de sa mère nonagénaire, en collaboration avec le festival Visions du Réel à Nyon. Artiste multidisciplinaire, à la fois cinéaste, peintre, vidéaste et écrivain, Sylvain Biegeleisen avait reçu le prix du meilleur documentaire européen en 2009 avec son premier film, La Dernière carte.

JE 3 mars 2016
RENCONTRE AVEC NABIL AYOUCH

Le Cinéma CityClub a reçuu le cinéaste Nabil Ayouch pour la première projection de son film Much Loved, à l’affiche durant tout le mois de mars 2016. Le cinéaste franco-marocain a fait sensation à Cannes en 2015, où son film a été sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. Immédiatement après sa première projection cannoise, le film dérange les autorités marocaines, qui l’interdisent avant même de l’avoir vu. La raison ? « Outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine », alors même que Much Loved est considéré comme un magnifique portrait de battantes. Nabil Ayouch, né en 1969 à Casablanca, a réalisé sept longs-métrages. Ses deux premiers films, Mektoub (1997) et Ali Zaoua, Prince de la rue (2000), sont sélectionnés pour représenter le Maroc aux Oscars et révèlent le cinéaste. Il réalise en 2012, Les Chevaux de Dieu, en sélection officielle au festival de Cannes. Cinéaste engagé, il est aussi le fondateur du Groupement des Auteurs, Réalisateurs, Producteurs créé au Maroc et préside l’Association marocaine de lutte contre le piratage.

DI 7 fÉv 2016
WEEKEND ART BRUT!

SAMEDI 6 FÉVRIER: CINÉ-CONCERT ART BRUT
«MILLE CHOSES DE TERRE», UN PROJET DE CÉLINE HÄNNI (CH)
PRÉCÉDÉ DU FILM VISIONS SINGULIÈRES DE BASTIEN GENOUX ET MARIO DEL CURTO


19H : PROJECTION DE VISIONS SINGULIÈRES – CRÉATEURS SINGULIERS DE MAYENNE DE BASTIEN GENOUX ET MARIO DEL CURTO EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS
(Documentaire, Suisse, 2015, 57’, 16/16)
Le film prend pour escales l’univers de quatre créateurs autodidactes hors normes. À l’œuvre dans leurs ateliers respectifs, on parcourt de façon sensible et discrète leurs mondes intérieurs. C’est avec lucidité qu’ils s’expriment sur la vie, leur art et partagent l’urgence de la création.

21H: CONCERT «MILLE CHOSES DE TERRE» - UN PROJET DE CÉLINE HÄNNI (CH)
Harpe, voix, ondes courtes et textes bruts ou presque bruts
Céline Hänni a troqué les conservatoires pour le «conversatoire», un terrain d’expérimentation plus vaste, ouvert sur le monde. Curieuse, virtuose, chantre des musiques obliques, elle aime les assemblages sonores et textuels, les traversées transartistiques au gré d’influences glanées ici et là. Pour cette musicienne chaux-de-fonnière d’adoption, l’art brut est un art plein de sève, fourmillant, fait d’impulsions, de forces et de mouvements. Une source inépuisable de découvertes, et un puissant antidote à la pensée molle. Elle interprète ici des textes qui bousculent et questionnent la singularité de nos existences. Textes de William Blake, Samuel D., Emily Dickinson, Emile Josome Hodinos, Aimable Jayet, Jack Kerouac, Laure, Sylvain Lecoq, Marmor, Henri Müller, Fernando Oreste Nannetti, et Fernando Pessoa.

DIMANCHE 7 FÉVRIER: LABORATOIRE-EXPLORATOIRE JUBILATOIRE
CHŒUR D’IMPRO, BRUNCH ET PROJECTION
DU NOUVEAU FILM DES FRÈRES GUILLAUME EN LEUR PRÉSENCE


10H: ATELIER CHŒUR D’IMPRO
Vous estimez chanter flou, chanter mou; vous rêvez d’explorer gargarismes, bruits de bouche et borborygmes ailleurs que sous la douche; vous vous sentez en voix pour rossignoler, chuinter, pousser la sonate, brailler, fredonner: joignez gaillardement ce chœur d’impro! Un espace-temps pour le vagabondage et la spontanéité hasardeuse.
Au cours de cet atelier, Céline Hänni, harpiste et chanteuse, vous fera explorer voix, résonances, timbres, colorations multiples et pulsations rythmiques. Par une approche globale mettant en jeu le corps et les sens, seront explorés le son, l’espace et l’écoute dans un cadre collectif.
Seul prérequis: la curiosité.

Durée : 2h. Sur inscription uniquement (nombre de places limitées – dès 12 ans) : chœur@cityclubpully.ch

12H: BRUNCH
L’envie de manger de drôle de choses, préparées avec soin et inventivité ? Parce qu’au CityClub, on aime aussi se faire plaisir par les papilles, voici l’occasion de se sustenter après le chœur, avant le film, ou entre deux.

14H : PROJECTION DU FILM LE CONTE DES SABLES D’OR EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS FRÉDÉRIC ET SAMUEL GUILLAUME (Animation, Suisse, 2015, 1h05, 0/6)
C’est un très joli conte fantastique sur l’image de soi et la beauté de l’inconnu. Les frères Guillaume, bien connus dans le monde du cinéma d’animation, ont réalisé, en compagnie des 143 élèves (de 4 à 18 ans) en situation de handicap de la Fondation les Buissonnets à Fribourg, un film au terme d’une démarche d’une durée de deux ans, durant laquelle toute l’école a été impliquée. Un processus de création participatif, la rencontre du cinéma et de l’éducation spécialisée. L’histoire d’un bourg-joyeux, d’une invasion d’yeux et de la quête du Sable d’Or. Projection du film suivi de son making of, l’un et l’autre étant vraiment très beaux.

DI 24.01
SOIRÉE MATHS ET MUSIQUE

Le Cinéma CityClub se joint au N/O/D/E, rendez-vous des curiosités sonores, en présentant une soirée film et concert qui invite à découvrir la beauté des mathématiques avec un documentaire suivi d’un concert du pianiste Malcolm Braff, en duo avec le batteur Stéphane Galland.

17H: PROJECTION DE COMMENT J'AI DÉTESTÉ LES MATHS
D'Olivier Peyron (Documentaire, France, 2013, 1h43, en français)
On aurait pu se contenter de rire de notre aversion pour les maths, si elles n’avaient pas pris une telle place dans notre société : Apple, Google, Goldman Sachs ne sont plus qu’algorithmes et formules mathématiques. Comment les maths en sont-elles arrivées à souffrir d’une telle désaffection au moment même où elles dirigent le monde? A travers un voyage aux quatre coins du monde avec les plus grands mathématiciens dont Cédric Villani (Médaille Fields 2010), Comment j’ai détesté les maths nous raconte comment les mathématiques ont bouleversé notre monde, pour le meilleur… et parfois pour le pire.

19H: MALCOLM BRAFF ET STÉPHANE GALLAND (CH) EN CONCERT
Au début des années 1990, le batteur Stéphane Galland fondait en Belgique le groupe Aka Moon. Avec cette formation énergique, il explorait des rythmiques complexes près de vingt ans avant que la chose ne devienne à la mode chez les musiciens de jazz. Il est devenu l'un des maîtres incontestés du genre. Pendant ce temps, Malcolm Braff explorait les rythmes africains, puis indiens, avant de se mettre à développer un concept rythmique très personnel qu'il a nommé les «rythmes non-euclidiens». Leur rencontre a été explosive: tout d'abord au sein de la formation Lobi dirigée par Stéphane, puis maintenant avec ce duo, les deux musiciens inventent une nouvelle polyrythmie encore inouïe. En mélangeant leurs instruments respectifs à l'aide de l'électronique notamment, ils dessinent des paysages aux reliefs étonnants, qu'ils arpentent en acrobates avec une aisance vertigineuse.
Avec: Malcolm Braff (piano, rhodes, électronique), Stéphane Galland (batterie)

SA 16.01
RENCONTRE AVEC LA CINÉASTE ALICE WINOCOUR

Le Cinéma CityClub présente le second long-métrage de la cinéaste française Alice Winocour, Maryland, exercice de style réussi présenté à Un Certain Regard à Cannes. La cinéaste, aussi coscénariste du film acclamé par la critique Mustang de Deniz Gamze Ergüven, est de retour au City, après sa venue lors de la sortie en 2013 de son précédent film, Augustine.

MARYLAND PREMIÈRE SUISSE
AVEC MATTHIAS SCHOENAERTS, DIANE KRUGER, PAUL HAMY
FICTION, FRANCE, BELGIQUE, 2015, 1H41, EN FRANÇAIS, 16/16
De retour du combat, Vincent, victime de troubles de stress post-traumatique, est chargé d’assurer la sécurité de Jessie, la femme d'un riche homme d'affaires libanais, dans sa propriété « Maryland ». Tandis qu'il éprouve une étrange fascination pour la femme qu'il doit protéger, Vincent est sujet à des angoisses et des hallucinations. Malgré le calme apparent qui règne sur la propiété, Vincent perçoit une menace extérieure... Thriller plein de tension et parfaitement maîtrisé, Maryland est le deuxième long-métrage de la talentueuse réalisatrice Alice Winocour, auteure en 2013 du remarqué Augustine (projeté en sa présence au CityClub).

« L'idée est belle, et glonfée donc respectable, d'exclure totalement la mécanique scénaristique souvent appliquée à ce type de récit, pour dériver vers un autre film violemment intimiste qui joue les ruptures surprenantes, les relâchements soudains, la tension permanente» (L’Express). Cannes 2015, Un Certain Regard / Stockholm 2015, Sélection officielle / AFI Fest 2015, Sélection officielle

VE 15.01
LA SEMAINE DE LA CRITIQUE DE LOCARNO AU CITYCLUB

La Semaine de la Critique est une section indépendante du Festival de Locarno. Organisée depuis 1990 par l’Association Suisse des Journalistes Cinématographiques, elle présente un programme de sept films documentaires à l’approche singulière. Le Cinéma CityClub a choisi deux de ses films, dont le Grand prix, pour une soirée spéciale en présence de l’équipe de programmation.

19H : MY NAME IS GARY DE BLANDINE HUK ET FRÉDÉRIC COUSSEAU
(France, 2015, 1h25, v.o. s-t fr., 16/16)
« Je suis née en 1906 sur les rives du lac Michigan en Indiana. J’étais une ville d’acier. On m’appelait la Ville magique, la Ville du siècle. Mais j’étais l’une des villes d’Amérique où la ségrégation était la plus forte. En 1968, j’ai eu le premier maire noir élu aux États-Unis. J’ai ensuite fait l’expérience de ce qu’on appelle la “ fugue des blancs ” et suis subitement devenue une ville noire. On dit aujourd’hui que je suis une ville fantôme. Mais je suis encore bien vivante et je m’appelle Gary ».

21H: BRACIA (BROTHERS) DE WOJCIECH STARON (Pologne, 2015, 1h11, 16/16)
Grand Prix de la Semaine de la Critique de Locarno 2015.
Deux frères qui ont réussi à s’évader d’un camp de travaux forcés soviétique n’arrivent pas à se séparer. L’un est un artiste rêveur ; l’autre, un scientifique pragmatique. Ils entretiennent une relation qui laisse tour à tour place à l’amour et à la haine.

DI 27.12
MARATHON LES MILLE ET UNE NUITS

Pour marquer la fin de l’aventure Les Mille et Une Nuits au CityClub, deux marathons seront proposés en novembre et décembre avec les trois films montrés consécutivement. Pour tous ceux qui se mordent les doigts d'avoir manqué ces films-événements de Cannes, c'est une occasion à ne pas manquer !

JE 10.12
RENCONTRE AVEC LE REALISATEUR PHILIPPE RAMOS

Le CityClub a le grand plaisir d'accueillir le réalisateur Philippe Ramos pour la projection de son film Fou d'amourinterprété par Melvil Poupaud et Dominique Blanc.

FOU D'AMOUR
DE PHILIPPE RAMOS I France, 2015, 1h47, v.o. s-t fr., 16/16

1959. Coupable d’un double meurtre, un homme est guillotiné. Au fond du panier qui vient de l’accueillir, la tête du mort raconte: tout allait si bien! Curé admiré, magnifique amant, son paradis terrestre ne semblait pas avoir de fin…
«Cinéaste subtil, Philippe Ramos signe une œuvre étonnante, sobre et ponctuée d’images fortes, préférant toujours la suggestion d’un plan en forme de tableau à la démonstration éprouvante et vulgaire». (La Croix)
Montréal 2015, Compétition internationale – Grand Prix des Amériques


VE 4.12
RENCONTRE AVEC LE RÉALISATEUR YANN BÉTANT

Le réalisateur suisse vient nous parler avec douceur de sa rencontre avec Cici dans les rues de Lausanne et sur les querelles d’un migrant avec les autorités et sa relation aux Suisses prêts à offrir du soutien aux minorités roms. Le 4 décembre prochain Yann Bétant pourra ainsi échanger avec le public pulliéran autour de son film.

Ouverture des portes : 19h30
Projection à 20h, suivie d’une discussion avec le réalisateur
Résevations par mail à l'adresse : reservation@cityclubpully.ch
Tarifs : 15.- / 10.- (membre, étudiant, AVS, AI, RI, chômage, CarteCulture).

ME 2.12
RENCONTRE AVEC LA RÉALISATRICE IRÈNE LOEBELL

Après une belle tournée dans les festivals (notamment à Visions du Réel à Nyon et Cinémas d’Afrique à Lausanne), la réalisatrice zurichoise Irene Loebell vient présenter son film Life in progress en avant-première au CityClub. Le film est un très beau portrait de plusieurs jeunes dans un township d’Afrique du Sud. Deux danseurs seront également présents, Venter Teele Rashaba et Tebolo "Murder " Moloi, et feront une petite représentation à l’issue de la projection.

LIFE IN PROGRESS
De Irene Loebell
Documentaire, Suisse, Afrique du Sud, 2015, 1h35, v.o. s-t fr., 16/16
Venter, Tshediso et Seipathi vivent dans un township miséreux d’Afrique du sud, nommé Katlehong, un mot de sotho signifiant «progrès». Partout où ces adolescents de talent exécutent leurs surprenantes figures de danse endiablées, nées dans les rues de leur township, ils sont accueillis par des tonnerres d’applaudissements. Cependant, lorsqu’ils rentrent chez eux, dans leurs maisons délabrées, ils se retrouvent face à une réalité où rien n’a changé depuis la fin de l’apartheid – pas de lits à eux, des familles éclatées et, toujours, la question cruciale: où trouver le prochain repas? La cinéaste suisse Irene Loebell a partagé leurs vies en dents de scie.

Visions du Réel 2015, Sélection officielle / Cinémas d’Afrique 2015, Sélection officielle / New York African Diaspora 2015, Sélection officielle / Mumbai 2015, Mention spéciale / FESPACO 2015, Sélection officielle

DU ME 25.11 AU DI 29.11
FESTIVAL DE CINÉMA JEUNE PUBLIC

Le Cinéma CityClub accueille la première édition du Festival de cinéma jeune public, qui se tient pendant cinq jours dans les cinémas indépendants de Lausanne et environs.

Cette année, le Festival invite les outsiders, les éclaireurs, ceux et celles qui sont sortis des sentiers battus et part à la rencontre de cinéastes originaux qui ont créé leur propre esthétique ou de personnages de films qui marchent à CONTRE-COURANT. Au programme: des films pour vivre des émotions artistiques intenses, pour la découverte de formes esthétiques originales, pour la rencontre avec d'autres cultures, pour découvrir un portrait grinçant de l'Amérique des années 50, pour se faufiler dans les coulisses du plus grand cirque d'Inde, pour expérimenter la pratique du cinéma d'animation, pour se poser des questions sur l'adolescence, pour entrer dans la peau d'un éleveur de vaches d'Hérens, et surtout, pour vivre le cinéma comme une expérience collective ! Et encore: des ateliers pratiques, un jury d’enfants, un prix du public et un ciné-concert.

SA 21.11
Soirée-événement AVRAC

IMPRO, HUMOUR AVRACAVABRAC (CH)
L’équipe d’impro d’Avrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire, rêver ou s’évader du quotidien l’espace de deux heures.

SA 14.11
Cinéma et Concert avec Ursula Meier et Stéphanie Blanchoud

La cinéaste suisse Ursula Meier (Home, L’Enfant d’en haut) entretient un rapport tout particulier avec la musique. Nous lui avons proposé une carte blanche lui permettant d’exposer sa réflexion et ses coups de cœur autour de l’univers sonore et musical de son travail, et une artiste qu’elle aime tout particulièrement, Stéphanie Blanchoud.

DISCUSSION AVEC URSULA MEIER (CH)
La réalisatrice viendra présenter son court-métrage Kacey Mottet Klein, naissance d'un acteur, en présence du jeune comédien, le clip musical qu'elle a réalisé pour Stéphanie Blanchoud et des extraits de ses films. Une présentation polymorphe autour de la musique de film, suivie du concert de Stéphanie Blanchoud, pour qui Ursula Meier a accepté, pour la première fois de sa carrière, de réaliser un clip.

STÉPHANIE BLANCHOUD (B) EN CONCERT
La jeune artiste belgo suisse a confié sa musique au producteur Marcello Giuliani (Sophie Hunger, Erik Truffaz, Lou Doillon...) pour réaliser son nouvel album «Les beaux jours» qui sort en novembre 2015. Une chanson organique, en français, empreinte, de folk, de pop, de souffle, entre lumière et mélancolie. On y retrouve des influences à la T Bone Burnett, des rythmiques envoûtantes et un amour des grands espaces, pour un concert en trio.

ME 18.11
Gustave Roud et l'homosexualité dans les années 1930 - 1950

Soirée spéciale avec le Musée d’Art de Pully

A l’occasion de l’exposition « Gustave Roud, les traces éparses du paradis », le Cinéma CityClub et le Musée d’art de Pully proposent une soirée spéciale autour du poète et photographe suisse. Célébré pour son écriture poétique et son intense travail de photographe, Gustave Roud a poursuivi inlassablement sa quête des traces éparses du paradis dans les paysages du Jorat, les gestes immuables des paysans et les portraits de ses contemporains. Dans une sublimation de la figure identitaire du paysan, de nombreux clichés montrent une érotisation du corps masculin. La soirée s’intéressera spécialement au thème de l’homosexualité dans le travail de Roud et plus généralement dans les années 1950, à travers deux conférences et la projection de plusieurs courts-métrages.

En présence de Denis Pernet, curateur, et d'Antonio Rodriguez, professeur de français à l'Université de Lausanne et président de l'Association des Amis de Gustave Roud.

VE 13.11
RENCONTRE AVEC L'ACTRICE KATE MORAN

L'actrice de Kate Moran et la productrice du film Jasmina Sijercic viendront présenter Une Histoire américaine réalisé par Armel Hostiou et répondront aux questions du public, à la fin de la projection.

Première sortie en salle. Avec Vincent Macaigne, Kate Moran, Sofie Rimestad Fiction, France, Etats-Unis, 2015, 1h26, v.o. s-t fr., 16/16

Par amour, Vincent a suivi Barbara à New York. Mais elle ne veut plus de lui. Obsédé par l’idée de la reconquérir, il décide d’aller jusqu’au bout…À travers le thème de la rupture amoureuse, ce second long-métrage d’Armel Hostiou, porté par deux magnifiques acteurs - Vincent Macaigne, l’une des figures majeures du jeune cinéma français, et Kate Moran, actrice notamment vue dans les films de Yann Gonzalez - , dresse en filigrane le portrait de la ville de New York et des mythes que cette dernière convoque.«Le film gagne en intensité grâce à la manière libre, fluide, du jeune réalisateur, qui excelle à saisir la solitude de ses personnages perdus dans la grande ville». (Télérama)

SA 7.11
DI 8.11
TOUMANI & SIDIKI DIABATÉ - MALI MUSIC !

C’est une grande chance de recevoir cet immense monsieur dans notre «petit» CityClub de Pully. Le Malien Toumani Diabaté joue de la kora et a plus d’une quinzaine d’albums à son actif. Considéré comme l’un des plus grands musiciens d’Afrique, il a joué aux côtés de Ballaké Sissoko, Taj Mahal ou encore Ali Farka Touré. Il vient ici avec son fils, Sidiki, excellent koriste et producteur de hip-hop, pour deux concerts précédés d'un documentaire le samedi soir et d'un film de fiction le dimanche tous deux sélectionnés pour l'occasion.

SAMEDI 7 - 19H: PROJECTION DE JE CHANTERAI POUR TOI DE JACQUES SARRASIN
(Documentaire, France, Suisse, 2003, 1h19, 7/14)
A la radio, dans les années soixante, Boubacar Traoré réveille chaque matin le Mali en chantant l'indépendance. Il fait danser tous les jeunes grâce à ses tubes, mais sa musique est uniquement diffusée par la radio et il n'a pas un sou en poche. Il pose sa guitare et commence à travailler comme tailleur et commerçant pour nourrir sa famille. Quelques années plus tard, un drame le frappe: Pierrette, sa femme bien aimée, décède. Boubacar ne s'en remet pas et s'exile en France. Il travaille dans le bâtiment et chante dans les foyers d'immigrés de la région parisienne, où il passe sa vie. Au Mali, on le croit disparu à jamais. C'est alors qu'un producteur de disques écoute un vieil enregistrement de lui…

DIMANCHE 8 - 16H30: PROJECTION DE TIMBUKTU D'ABDERRAHMANE SISSAKO
(Fiction, France, Mauritanie, 2014, 1h37, 12/14)
Non loin de Tombouctou tombée sous le joug des extrémistes religieux, Kidane mène une vie simple et paisible dans les dunes, entouré de sa famille. En ville, les habitants subissent le régime de terreur des djihadistes. Fini la musique et les rires, les cigarettes et même le football… Kidane et les siens semblent un temps épargnés par le chaos de Tombouctou. Mais leur destin bascule le jour où il tue accidentellement Amadou le pêcheur qui s'en est pris à GPS, sa vache préférée. Il doit alors faire face aux nouvelles lois de ces occupants venus d’ailleurs…

VE 2.10
ELINA DUNI QUARTET EN CONCERT (CH)

Le Cinéma CityClub a l’honneur d’accueillir le temps d’une soirée la chanteuse Elina Duni à la voix absolument fascinante, en quartet. Précédé du documentaire Kang E Defa de Vincent Moon et Fatime Kosumi, cette soirée est dédicacée à l’Albanie et au Kosovo.

19H: PROJECTION DE KANG E DEFA DE VINCENT MOON ET FATIME KOSUMI
(Documentaire, France, 2015, 28’)
Quel est le son du paysage du Kosovo? Comment un pays marqué par la guerre exprime l'harmonie à travers ses chansons anciennes? Ce court documentaire musical est signé Fatime Kosumi, chanteuse de ANDRRA, basée à Berlin, et Vincent Moon, cinéaste indépendant. Ils se sont rendus au Kosovo dans l’idée d’enregistrer des rhapsodies paysannes. Les anciennes générations de femmes au Kosovo avaient rarement l'occasion d'apprendre la lecture et l'écriture. Pour elles, chanter était un véritable moyen d'expression. Leurs chansons célèbrent les rituels traditionnels, religieux et spirituels, essentiellement celui du mariage. A Prishtina, Dragash, Besiana, Gjilan, Shurdhan, Zym, Romaje ou Prizren, ils ont rencontré des femmes de différentes ethnies et religions qui préservent une espèce rare de la musique folklorique albanaise. Une magnifique célébration des femmes du Kosovo.

20H30: ELINA DUNI QUARTET EN CONCERT
Chanter l’amour comme on chante l’exil? Arrivée en Suisse à l’âge de 11 ans, diplômée de l’école de jazz de Berne, devenue aujourd’hui star internationale signée chez ECM, Elina Duni explore les zones de passages entre folklore albanais et liberté du jazz. Nul ne sait mieux qu’elle tisser des histoires de déracinés superbes, d’amours éperdues, de séparations absurdes, au fil d’une musique en quête d’épure. Et toujours à ses côtés, au piano, l’extraordinaire Colin Vallon.

JE 1.10
RENCONTRE AVEC LA REALISATRICE EILEEN HOFER


Le Cinéma CityClub accueille la réalisatrice genevoise Eileen Hofer qui vient présenter son deuxième long-métrage en avant-première,Horizontes, primé à Visions du Réel.

Horizontes d'Eileen Hofer
Documentaire, suisse, 2015, 1H10, v.o. s-t fr., 16/16
Des espaces de répétition décatis aux salles mythiques du Grand Théâtre de La Havane, Amanda et Viengsay s’adonnent au corps à corps exigeant que demande d’elles leur discipline : la danse classique. Dans leurs pas, dans leurs rêves, résonne la destinée de leur aînée, Alicia Alonso, prima ballerina assoluta indétrônable, malgré ses 90 ans passés.
Avec ce magnifique portait de trois danseuses, la Genevoise Eileen Hofer signe un film «impressionniste empreint d’une grande délicatesse » (L’Hebdo).

SA 12.9
Miguel Gomes au CityClub

PROJECTION DU VOLUME 1 DES MILLE ET UNE NUITS DE MIGUEL GOMES, EN SA PRÉSENCE

Après Cannes et plusieurs festivals, Miguel Gomes vient présenter son film hors-norme au public pulliéran. Les Mille et Une Nuits est le quatrième long-métrage du cinéaste portugais, né en 1972 à Lisbonne. Après La Gueule que tu mérites en 2004, il est remarqué en 2008 avec Ce cher mois d'août, une intrigue sentimentale entre fiction et documentaire au cœur d'une région montagneuse du Portugal. Une première consécration vient avec Tabou qu'il réalise en 2012, un poème mélancolique primé à Berlin et dans une quinzaine de festivals, tourné dans un noir et blanc somptueux. Les Mille et Une Nuits, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes en 2015, est acclamé par la critique internationale dès sa première projection.

JE 3.9
Rencontre avec la réalisatrice Elena Hazanov

Pour la première projection de la saison 15/16, le Cinéma CityClub accueille la première suisse de Sam, le dernier film de la Genevoise Elena Hazanov. La réalisatrice sera accompagnée de ses acteurs principaux et de son scénariste.

Ouverture des portes: 19h30
Projection à 20h, suivie d’une discussion avec la réalisatrice


ve 12.6
Gangbé Brass Band (BEN)

Ciné-concert

Le Cinéma CityClub a le plaisir d’accueillir un ciné-concert de haute voltige, une soirée qui réunit le plus beau Brass Band d’Afrique, voire du monde, et l’excellent documentaire du journaliste et réalisateur Arnaud Robert qui en a fait le portrait. Une soirée en collaboration avec le Festival Cinémas d’Afrique - Lausanne qui fête cette année ses 10 ans.

19h30 : Projection de "Gangbé !" d’Arnaud Robert
Documentaire, Suisse, 2015, 58’
Une fanfare du Bénin part à la conquête de Lagos, au Nigéria. "Gangbé!" raconte le choc de deux Afriques. Sur cette longue route qui mène dans la mégalopole, se jouent l’aventure d’un continent, les nouveaux aimants culturels du Sud, le gouffre qui sépare des pays frontaliers. En rencontrant Femi Kuti et les panafricanismes contemporains, le Gangbé Brass Band travaille au corps les idées reçues. "Gangbé!" ne raconte pas l’éternelle quête d’Europe des Africains : sur un mode poétique et funky, il ouvre de nouvelles pistes.
Visions du Réel 2015, Compétition internationale moyens métrages

21h : Gangbé Brass Band en concert
Le Gangbé Brass Band est né en 1994 de la rencontre de huit musiciens originaires du Bénin. Ensemble, ils ont créé un style inimitable. Dans une démarche résolument contemporaine, ils opèrent une fusion étonnante entre le jazz et la musique traditionnelle béninoise. Les vibrations Juju, afrobeat des plus authentiques, la magie des cuivres, les percussions et les chants polyphoniques saisissent l’auditoire de la plus belle des manières, dans un rapport chaleureux et sincère.

Je 4.6
Soirée spéciale avec la villa romaine de Pully

Projection du film Altaripa / Aux sources de l’architecture navale celtique et conférence

Le Cinéma CityClub se réjouit de collaborer pour la première fois avec la Villa Romaine de Pully lors d’une soirée de film et de discussions autour de l’archéologie et de la découverte fascinante d’un chaland gallo-romain.

L’histoire commence en 1970 avec la découverte d’un chaland gallo-romaine long de 20 mètres. Elle se poursuivra par sa fouille subaquatique, son sauvetage in extremis et enfin par sa conservation et son étude minutieuse. Cette embarcation et, surtout la réalisation de sa réplique grandeur nature, appelée Altaripa, permettront de mieux comprendre les techniques de construction navale.

Le film "Altaripa / Aux sources de l’architecture navale celtique" de Stéphane Brasey et Laurent Huguenin-Elie, réalisé sous la direction scientifique de Béat Arnold, ancien archéologue cantonal de Neuchâtel, retrace cette quête archéologique de la découverte du chaland gallo-romain à son utilisation sur le lac de Neuchâtel. Fouilles de terrain, archéologie expérimentale, enquêtes ethnographiques et datations dendrochronologiques sont mises en valeur dans ce film documentaire, lauréat de nombreux prix nationaux et internationaux dont le Prix du jury du Festival archéologique de Besançon en 2005, qui présente l’un des projets d’archéologie expérimentale suisse de grande ampleur.

19h : Projection du film "Altaripa", suivie d’une discussion-conférence avec Béat Arnold, ancien archéologue cantonal

di 31.5
Sylvie Courvoisier Trio (CH)

CINÉ-CONCERT

Le Cinéma CityClub a le plaisir d'accueillir la magnifique pianiste Sylvie Courvoisier en trio, suivi du documentaire Liquid Land de Michelle Ettlin; un dimanche comme une ode à la musique et l'improvisation.

SYLVIE COURVOISIER TRIO - JAZZ
"Dans un autre pays que la Suisse, elle serait adulée comme l'une des plus importantes plumes musicales de son temps" dit justement d'elle le journal Le Temps. Pianiste, compositrice et improvisatrice, Sylvie Courvoisier est née à Lausanne. Elle a commencé le piano à six ans, initiée par son père, pianiste de jazz amateur. Depuis 1998, elle vit à Brooklyn, New York. Elle a enregistré plus de 35 disques en leader ou co-leader sur différents labels, notamment ECM, Tzadik, Intakt Records, parmi une discographie comptant plus de septante disques. Le Cinéma CityClub a la joie d'accueillir son trio, dont le batteur est exceptionnellement remplacé par l'extraordinaire bernois Julian Sartorius.
Avec : Sylvie Courvoisier (piano), Drew Gress (contrebasse), Julian Sartorius (batterie)

PROJECTION EN DEUXIÈME PARTIE
Liquid Land de Michelle Ettlin
Documentaire, Suisse, 2012, 1h02, 16/16
A l'automne 2010, la cinéaste Michelle Ettlin rejoint le musicien suisse Simon Berz et l'artiste néerlandais Kaspar Koenig à La Nouvelle-Orléans pour un projet artistique: construire des instruments de récupération, à l'aide desquels les musiciens locaux sont invités à improviser. Liquid Land utilise ces concerts, entrevues, scènes de rue, rituels et célébrations, en explorant la confluence de la musique créative avec les processus et énergies qui attirent ces musiciens dans le sillage de l'après Katrina.

sa 2.5
Rencontre avec la réalisatrice Adrienne Bovet

Première suisse en présence de la réalisatrice

À l'occasion de la première suisse de "Loin du bal" le samedi 2 mai, la réalisatrice romande Adrienne Bovet viendra spécialement au CityClub pour présenter son premier long métrage et discuter avec le public. Le film sera ensuite projeté tout au long du mois de mai.

"Loin du bal" d’Adrienne Bovet – Première suisse
Documentaire, Suisse, 2014, en français, 1h06, 16/16
Passer le cap de la trentaine, pour une femme, rime bien souvent avec introspection. Comment dès lors, entre héritage parental et obligations sociales, tracer son chemin en préservant sa propre essence?
Après avoir travaillé en tant qu’assistante de réalisation ou de production (notamment sur des films de Francis Reusser, Emmanuelle Antille ou Raymond Vouillamoz) et signé deux courts-métrages, Adrienne Bovet réalise son premier long avec "Loin du Bal", documentaire subtil et poétique qui interroge tout en délicatesse la place de la femme dans la Suisse d’aujourd’hui.

ma 28.4
Avant-première d'Iranien

Projection en présence du réalisateur et de l'équipe du film

Le Cinéma CityClub projette en avant-première le documentaire "Iranien" de Mehran Tamadon, film franco-suisse, co-produit par la boîte lausannoise Box Productions, en présence du cinéaste et de son équipe. "Iranien" sera ensuite programmé tout le mois de mai au Cinéma CityClub.

"Iranien" de Mehran Tamadon
Documentaire, Suisse, France, 2014, 1h45, v.o. s-t fr., 16/16
Le réalisateur iranien Mehran Tamadon est athée ; il vit exilé en France. Se rendant en Iran, il parvient à convaincre quatre mollahs, hauts dignitaires du régime, de participer pendant trois jours avec lui à une "expérience" : discuter de manière totalement libre, au cour de la capitale de la République Islamique, de la religion, de la démocratie, du régime iranien. "Un exercice de politique inédit et déchirant" (France Culture).
Festival Cinéma du Réel Paris 2014, Grand Prix / Berlin 2014, Forum.

di 26.4
Marc Ribot (USA)

CINÉ-CONCERT

Le Cinéma CityClub a l’immense plaisir d’accueillir le grand guitariste américain Marc Ribot pour un ciné-concert exceptionnel.


Le dernier album solo de Marc Ribot s’appelle "Silent Movies", c’est dire si l’univers cinématographique enveloppe son extraordinaire jeu de guitare. Compagnon de route au long court de Tom Waits, compositeur de cinéma, on l’a vu aux côtés de Robert Plant, John Zorn ou Nora Jones, pour n’en citer que quelques un. Incontournable de la scène underground new yorkaise, Marc Ribot multiplie les projets et les collaborations. Il vient au CityClub avec "The Docks of New York", film muet en noir et blanc pour lequel il a composé une bande originale « originale », justement.
www.marcribot.com

LE FILM PROJETÉ PENDANT LE CONCERT :
"The Docks of New York" de Josef von Sternberg (Fiction, USA, 1928, 1h16, 16/16)
Magnifique variation de la rencontre entre la brute et la prostituée, cet excellent muet de Von Sternberg met en scène Georges Bancroft, en clone avant l'heure de Marlon Brando, et la sublime Betty Compson.
Bill Roberts est un soutier, les bras gros comme un chêne, ne sortant de son enfer que pour passer une nuit sur terre. Ce soir-là, à peine arrivé sur les quais, il aperçoit le bouillon marin laissé par une jeune femme qui a fait le grand saut. Il la repêche. La rencontre changera irrémédiablement la vie de ces deux créatures de la nuit.

sa 11.4
Rencontre avec le réalisateur philippe lacôte

Projection en présence du réalisateur

À l'occasion des projections romandes du film "Run" tout au long du mois d'avril, le cinéaste franco-ivoirien Philippe Lacôte fera spécialement le déplacement au CityClub pour rencontrer le public, le samedi 11 avril. Une discussion avec les spectateurs-trices suivra le film.

En collaboration avec le Centre culture ABC de La Chaux-de-Fonds.

sa 4.4
yann gonzalez au cityclub

Projections de courts en 35mm en présence du réalisateur français Yann Gonzalez

CINÉASTE ONIRIQUE, ROMANTIQUE, VINTAGE, EXCESSIF, POÉTIQUE, PARFAITEMENT ATYPIQUE, YANN GONZALEZ, ANCIEN CRITIQUE DE CINÉMA, CINÉPHILE FÉRU DE CINÉMA BIS, A SOUFFLÉ UN VENT NOUVEAU SUR LE CINÉMA FRANÇAIS AVEC SON PREMIER LONG-MÉTRAGE, "LES RENCONTRES D’APRÈS MINUIT", FRESQUE EN HUIT-CLOS (ET EN STUDIO) PORTÉE PAR UN PROFOND ET FORMIDABLE DÉSIR DE CINÉMA. UN CINÉMA DE GENRE – LE SIEN – QU’IL A DÉVELOPPÉ DÈS SON PREMIER COURT-MÉTRAGE EN 2006.
APRÈS SA VENUE EN NOVEMBRE 2013 À L’OCCASION DE LA SORTIE DES RENCONTRES, YANN GONZALEZ SERA À NOUVEAU À PULLY LE SAMEDI 4 AVRIL, SUR L’INVITATION DU CINÉMA CITYCLUB QUI LUI A PROPOSÉ UN PROGRAMME ORIGINAL : LA PROJECTION DE SES COURTS-MÉTRAGES EN 35MM, SUIVIE DE CELLE DE "INFERNO" DE DARIO ARGENTO, UN FILM DE SON CHOIX. UNE SOIRÉE INÉVITABLE POUR PATIENTER (UN PEU) AVANT DE DÉCOUVRIR SON DEUXIÈME LONG-MÉTRAGE ACTUELLEMENT EN PRÉPARATION.

sa 21.3
terrain vague

ciné-concert

Pour fêter l'équinoxe du printemps, le Cinéma CityClub laissera la musique de Vincent Hänni dialoguer avec les images de Philippe Grand pour un ciné-concert qui mettra en lumière l’extraordinaire poésie que nous avons tous les jours sous nos yeux. L’événement sera suivi d’une discussion sur la flore de nos régions en présence du réalisateur du film suisse "Terrain vague" et de la botaniste Françoise Hoffer.

VINCENT HÄNNI (CH) – guitare, électronique
Co-compositeur de la bande originale du film, membre honoraire des "Young Gods" et menant actuellement une recherche musicale au CERN, le guitariste Vincent Hänni se prête au jeu de l’improvisation en live. Mêlés à sa musique, les images et le son de la nature apparaissent comme une matière poétique en perpétuel mouvement.

LE FILM PROJETÉ PENDANT LE CINÉ-CONCERT
"Terrain vague" de Philippe Grand (Documentaire, Suisse, 2012, 1h30, 16/16)
Pendant plus d’une année, le réalisateur genevois Philippe Grand a parcouru et filmé un lopin de terre. Les plantes, les animaux, le ciel, la lumière, le vent, la pluie, la neige... Une parcelle banale, sans intérêt apparent, bordée de routes et de champs, survolée par les avions. Microcosme de nature sauvage, ce terrain s’est révélé d’une beauté, d’une force et d’une diversité inépuisables. Régi par la puissante roue du temps, le cycle des saisons, l’alternance du jour et de la nuit, les lois de la croissance et de la disparition.

Sa 14.3

spectacle d'impro

L’équipe d’impro d’Avrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader l’espace de deux heures.
www.avrac.ch

Ouverture des portes : 20h
Concert multimédia : 21h
Petite restauration sur place

Tarif unique : 23.-

di 8.3
"Je suis Femen" en présence du réalisateur Alain Margot et d’Oxana Shachko

Projection et débat

En collaboration avec la Fête du Slip 2015, le Cinéma CityClub projette le documentaire suisse Je suis Femen, à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Projection suivie d’une discussion avec le réalisateur et la protagoniste principale du film.

"JE SUIS FEMEN" d’Alain Margot
Documentaire, Suisse, 2014, 1h35, v.o s-t fr., 12/14
Oxana Shachko est une femme, une militante, une artiste. Adolescente, sa passion pour la peinture d’icônes la pousse à entrer au couvent, mais c’est au sein du mouvement "Femen" qu’elle met finalement à contribution son talent. Entre rage de créer et envie de changer le monde, elle devient co-fondatrice du fameux groupe d’opposantes féministes, qui l’amène de son Ukraine natale aux quatre coins de l’Europe.

ve 6 - di 8.3
La Fête du Slip

Festival des sexualités

La Fête du Slip est un festival pluridisciplinaire qui explore toute la diversité des corps, des genres, des orientations et des pratiques sexuelles. Avec des films, de la musique, des expositions, des performances et des débats pour découvrir la diversité sexuelle de manière positive et festive. L’édition 2015 de la torride manifestation lausannoise trouvera à nouveau refuge au Cinéma CityClub. N’ayez pas peur, laissez-vous tenter par la série de films et événements qui animeront l’ensemble du week-end. Émotions fortes garanties.

je 26.2
vernissage de la revue "décadrages"

Projection de "La Forêt" d’Arnaud Desplechin

À l’occasion du vernissage du numéro 28 de la revue "Décadrages" consacré au cinéaste français Arnaud Desplechin, le Cinéma CityClub a le plaisir de projeter le film "La Forêt", l’un des opus du réalisateur qui n’avait jusque là pas été montré en Suisse. Entrée libre.

SA 7.2
MARIA DE LA PAZ "GRACIAS PIAZZOLA"(ARG/CH)

SOIRÉE FILM ET CONCERT - TANGO

Maria de la Paz présente au Cinéma CityClub son projet "Gracias Piazzola". Et, pour profiter du cadre unique du CityClub, projection en première partie du magnifique "Un Amor", film argentin de Paula Hernández.

MARIA DE LA PAZ - CONCERT
Voilà des années que la chanteuse argentine Maria de la Paz rêvait d’incarner quelques un des monuments du grand tanguero argentin Astor Piazzola. Elle s’entoure de ceux qu’elle connaît le mieux, des musiciens avec qui la complicité scénique se compte bientôt en dizaine d’années : Daniel Perrin au bandonéon, Ignacio Lamas à la guitare, Jocelyne Rudasigwa à la contrebasse, Luis Semeniuk au piano et Primasch au violon.
www.mariadelapaz.ch

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
"Un Amor" de Paula Hernández 
(Fiction, Argentine, 2012, 1h39, 16/16)

Lisa surgit dans la vie de Bruno, un scénariste de télévision à succès, après trente ans d'absence. Les souvenirs d'adolescence reviennent, lorsque lui et son meilleur ami, Lalo, tombèrent amoureux de Lisa, venue de nulle part, dans la chaleur étouffante d'un été de vacances dans la province argentine. Dans son troisième film, la jeune réalisatrice Paula Hernández continue d'explorer, avec une belle subtilité, la psyché de ses personnages et confirme une maîtrise de la mise en scène peu commune. "Un beau film intimiste" (Le Temps).

di 11.1
guadalupe (ch)

CONCERT-DANSE-MULTIMÉDIA

Guadalupe est une pièce de poésie multimédia militante conçue comme un réseau organique sur le thème des relations sociales, de la nourriture et du logement aujourd'hui dans le monde. Créé sous l'impulsion de la biologiste, chanteuse et compositrice Claire Huguenin, le projet réunit une danseuse traditionnelle indienne, un ensemble de musiciens jazz et classiques et une installation vidéo/lumière interactive.
www.guadalupe-project.ch

Avec: Claire Hugenin (voix), Céline Girard (danse), Franziska Brücker et Andreas Lareida (chœur), Malcolm Braff (Rhodes, piano), Lukas König (batterie, percussions), Christian Weber (contrebasse), Simon Girard (trombone), Lukas Roos (clarinettes), Maxime Gianinetti et Nicolas Berger (design et installation visuelle), Christoph Utzinger et Thierrry Loser (live audio technique), Carole Frossard (costumes), PAN (illustrations).

SA 13.12
OCHUMARE (CUB/CH)

SOIRÉE film et concert

Yilian Cañizares et son groupe Ochumare enchanteront le public du Cinéma CityClub lors d’une soirée « film et concert », cette fois avec Cuba en ligne de mire.

OCHUMARE - CONCERT
De la passion pour une musique sans frontières, tissant des ponts entre l’Amérique et l’Europe, mêlant la Caraïbe au swing cosmopolite, est né le quartet Ochumare. Le groupe, formé autour de la sublime violoniste et chanteuse cubaine Yilian Cañizares, marque chacun de ses concerts d’une énergie explosive et d’une intense sensibilité artistique.
www.ochumarequartet.com

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
"La Vida es silbar
"
de Fernando Perez
Fiction, Cuba, 1998, 1h46, 12/15
Bebé, 18 ans, aime Cuba, est heureuse et ne comprend pas pourquoi les autres ne le sont pas. Elle raconte alors l'histoire de Mariana, Julia et Elpidio. Trois personnes qui, elles, ne sont pas heureuses dans La Havane. Un film qui conjugue trois parcours de vie avec le bonheur (à portée de main) comme destination.

sa 29.11
OLIVIA PEDROLI

CINÉ-CONCERT

Place à l’incontournable chanteuse et compositrice Olivia Pedroli. Le CityClub consacre à cette artiste suisse une soirée sans pareille. Après la projection du documentaire "Hiver nomade", dont la musique est le fruit de son arrangement, Pedroli montera sur scène pour y présenter son dernier opus "A Thin Line".

OLIVIA PEDROLI (CH)
En 2010, Lole est devenue Olivia Pedroli et nous a totalement chamboulé avec un nouvel univers et un album sublime, "The Den", produit en Islande. En 2014, Olivia Pedroli sort "A Thin Line", un disque puissant et d’une grande beauté. Trois mondes s’y rencontrent : une écriture folk, des arrangements classiques et des textures électroniques. En live, c’est un moment rare, tout en délicatesse, intelligence, suspension. Elle y parle de ces zones de frottements, là où toutes les plus belles choses se passent. Merveilleux.
www.oliviapedroli.com

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
"Hiver nomade"

de Manuel von Sturler
Documentaire, Suisse, 2013, 90’, 0/10
L’occasion de voir ou revoir ce documentaire magnifique, autour de Carole et Pascal, deux bergers qui partent pour leur transhumance hivernale avec trois ânes, quatre chiens et
800 moutons. Pour la nuit, ils n’ont qu’une bâche et des peaux de bête comme seul abri. Un film d’aventure au cœur d’un territoire en mutation avec une bande sonore époustouflante signée Olivia Pedroli.

sa 22.11
Autour du
Swiss Fiction Movement

Une projection et une table ronde en présence de plusieurs acteurs de la scène cinématographique suisse pour réfléchir à la production de long-métrages à petit budget et à la nouvelle génération de cinéastes et de producteurs en Suisse.

Dans le sillage du Festival de Locarno et du Festival de Zürich, le Cinéma CityClub invite, le samedi 22 novembre, le Swiss Fiction Movement, un groupement d’intérêt public qui réunit des jeunes cinéastes de toute la Suisse et dont l’objectif est d’accroître la diversité des films de fiction et d’offrir un vrai tremplin à la relève pour la réalisation de long-métrage en Suisse. Après la projection du film "Tempo Girl" du réalisateur zurichois Dominik Locher, un court devenu long-métrage avec des moyens limités, une table ronde publique aura lieu en présence du réalisateur du film, de son producteur Dario Schoch, de Mirko Bischofberger, membre fondateur du "Swiss Fiction Movement", d’Elena Tatti, productrice (Box Productions), de Robert Boner, producteur et secrétaire général de Cinéforom - la Fondation romande pour le cinéma, ainsi que d’autres invités issus de la branche cinématographique. La discussion sera modérée par le journaliste Stéphane Gobbo ("L’Hebdo").

Film projeté en première partie
"Tempo Girl"
de Dominik Locher
Fiction, Suisse, 2013, 1h15, v.o. s-t fr., 16/16
Aspirante écrivaine, la jeune Dominique Piepermann vit une vie instable dans la communauté branchée de Berlin. Lorsque son éditeur refuse son manuscrit sous prétexte qu’il est «inauthentique», elle se réfugie avec le vendeur de kebab Deniz dans une vallée reculée des Alpes suisses, où elle se retrouve confrontée à l’amour, à la perte et à un proxénète fou de sa Fiat Panda. Abandonnée, humiliée, mais inspirée, elle rentre à Berlin avec son premier roman: Tempo Girl – histoire d’une génération.

ve 21.11
Rencontre avec ursula meier

Le vendredi 21 novembre, à l'occasion de la projection du film collectif "les Ponts de Sarajevo" au Cinéma CityClub, la réalisatrice suisse Ursula Meier viendra discuter avec le public du long métrage et de sa participation.

LES PONTS DE SARAJEVO I PREMIÈRE SORTIE EN SALLE
FILM COLLECTIF
BOSNIE-HERZÉGOVINE, BULGARIE, ALLEMAGNE, FRANCE, SUISSE, ITALIE, PORTUGAL, 2014, 1H56, V.O. S-T FR., 16/16
Pour commémorer le centenaire de la Première Guerre Mondiale, treize cinéastes européens, dont les Suisses Jean-Luc Godard et Ursula Meier, explorent ce que Sarajevo représente dans l'histoire européenne depuis un siècle et de ce qu'elle incarne dans l'Europe d'aujourd'hui. De générations et d'origines diverses, ces auteurs marquants du cinéma contemporain proposent autant d'écritures et de regards singuliers sur la ville. Pour relier les différents films, François Schuiten, le célèbre dessinateur belge des Cités Obscures a imaginé des ponts graphiques et animés, transposition métaphorique dans son univers foisonnant des ponts emblématiques de la ville de Sarajevo. Le film collectif, présenté en Séance spéciale à Cannes, a été supervisé par Jean-Michel Frodon, critique du cinéma, notamment rédacteur en chef des Cahiers du cinéma de 2003 à 2009.
Cannes 2014, Séance spéciale / Sarajevo 2014, Film d'ouverture

SA 15.11
AVRACAVABRAC

Spectacle d'IMPRO

L’équipe d’impro d’Avrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader l’espace de deux heures.
www.avrac.ch

di 2.11
aziz sahmaoui & university of gnawa (Mar/sen)

CINÉ-CONCERT

Le CityClub a le plaisir d’accueillir le chanteur et multi-instrumentiste marocain Aziz Sahmaoui ainsi que son groupe University of Gnawa pour un concert qui s’annonce d’ores et déjà exceptionnel. Aziz Sahmaoui a chanté avec l’Orchestre National de Barbès, puis au sein du Joe Zawinul Syndicate. Originaire de Marrakech et sensible aux musiques traditionnelles maghrébines depuis son plus jeune âge, Sahmaoui explore avec virtuosité la relation entre les musiques gnaoua et chaâbi et des courants plus modernes comme le "hit" marocain, le jazz et le fusion. Accompagné des musiciens sénégalais de la formation University of Gnawa, il donne vie à un groove puissant et d’une rare intensité.
www.azizsahmaoui.com

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
Gnaouas de Izza Génini (Documentaire musical, Maroc, France, 1993, 26', 16/16)
L'Afrique Noire coule dans les veines du Maroc. Esclaves venus à partir du XV° siècle avec l'or du Soudan Occidental, les Gnaouas ont formé des confréries qui pratiquent encore des rituels de possession et d'exorcisme en provenance du monde préislamique et de la culture africaine. Ces cérémonies religieuses et thérapeutiques, accompagnées par la basse du grand luth hajhouj, le crépitement des crotales métalliques et le battement sourd du tambour, appellent le mlouk, le génie bienveillant qui descendra sur le danseur au sommet de sa transe.

ma 28 - je 30.10
Festival Cinémaddiction

Le Cinéma CityClub accueille du mardi 28 au jeudi 30 octobre le GREA, le Groupement romand d'Etudes des Addictions, à l'occasion d'un mini-festival autour de l'addiction pour fêter les 50 ans de l'institution. Au programme, des projections et de nombreuses discussions avec la participation de plusieurs institutions actives dans différents domaines d'intervention (prévention, traitement, réduction des risques).
A noter, le jeudi 30 octobre pour clôre CinémAddiction au CityClub, un débat avec des professionnels des addictions et des personnalités politiques et, en direct et en public, l'émission "La Ligne de cœur" de la RTS, animée par Jean-Marc Richard.

Pour fêter ses 50 ans, le GREA organise dans toute la Suisse romande une série d'événements autour de l'addiction, dont un festival de films qui a débuté en septembre dernier. CinémAddiction fait une halte de trois jours au Cinéma CityClub avec une programmation de films en lien avec le thème, ainsi que des discussions et animations organisées en partenariat avec diverses institutions actives dans le domaine des addictions, dont la Fondation AACTS, la Fondation du Levant, la Fondation Les Oliviers, la Fondation Le Relais, la Fondation ABS, la Fondation Vaudoise contre l'Alcoolisme.
Petite restauration sur place chaque soir proposée par le restaurant La Picholine.

------

MARDI 28 OCTOBRE DÈS 19H
19h Ouverture des portes et présentation des institutions invitées
20h Projection de "Mainline" de R. Bani-Etemad et M. Abdolvahab (Iran, 2006)
21h30 Discussion avec le public en présence de professionnels des addictions

"Mainline"
de Rakhshan Bani-Etemad et Mohsen Abdolvahab
(Iran, 2006, 1h18, v.o. s-t fr., 16/16)
Pendant que son fiancé étudie à l'étranger, Sara fait une rechute dans la prise d'héroïne. Lorsqu'il annonce son retour et envisage son mariage, Sara et sa mère s'embarquent dans un voyage désespéré pour trouver un centre de désintoxication à la campagne...

------

MERCREDI 29 OCTOBRE DÈS 19H
19h Ouverture des portes et présentation des institutions invitées
20h Projection de "Limitless" de Neil Burger (Etats-Unis, 2011)
21h30 Discussion avec le public en présence de professionnels des addictions

"Limitless"
de Neil Burger
(Etats-Unis, 2011, 1h45, v.o. s-t fr., 14/14)
Eddie Morra rêve d'écrire, mais l'angoisse de la page blanche le paralyse. Sa vie sans éclat bascule lorsqu'un ami lui fait découvrir le NZT, un produit pharmaceutique révolutionnaire qui lui permet d'exploiter son potentiel au maximum. Eddie ignore encore que des gens sont désormais prêts à tout pour mettre la main sur son stock de NZT...

------

JEUDI 30 OCTOBRE DÈS 13H30

13h30 Ouverture des portes et présentation des institutions invitées
14h Projection de "Flight" de Robert Zemeckis (Etats-Unis, 2012)
18h Accueil et discussion informelle avec les professionnels. Présentation des institutions et animations diverses
19h Projection de "Breaking the taboo" de Fernando Grostein Andrade (Brésil, Angleterre, 2012)
20h30 Débat: «Quels enjeux pour les villes suisses aujourd'hui? L'exemple de Lausanne», en présence de:
M. Oscar Tosato (Municipal à Lausanne)
Jean-Félix Savary, secrétaire général du GREA
Dr Juan Lopez, médecin responsable de la Fondation du Levant
Gaëlle Lapique, Les Verts Lausanne
Animation: Jean-Marc Richard (animateur RTS)
22h Emission de la RTS-La Première «La ligne de cœur» en direct et avec le public du Cinéma CityClub

"Flight"
de Robert Zemeckis
(Etats-Unis, 2012, 2h18, version française, 14/14)
Whip Whitaker, pilote de ligne chevronné, réussit miraculeusement à faire atterrir son avion en catastrophe après un accident en plein ciel... L'enquête qui suit fait naître de nombreuses interrogations... Que s'est-il réellement passé à bord du vol 227? Salué comme un héros après le crash, Whip va soudain voir sa vie entière être exposée en pleine lumière.

"Breaking the Taboo"
de Fernando Grostein Andrade
(Documentaire, Brésil, Angleterre, 2012, 58', v.o. s-t fr., 14/14)
"Breaking the Taboo" porte un regard critique sur la guerre mondiale contre la drogue et dénonce son échec. Raconté par Morgan Freeman, le film revient sur 50 ans de prohibition, qui n'ont pas empêché les drogues de devenir la troisième industrie la plus lucrative au monde derrière l'alimentation et le pétrole...

ve 17.10
MELINGO (ARG)

CONCERT TANGO

On ne vient pas seulement écouter, on vient surtout voir Melingo, cet ancien punk, puis présentateur de télé et tangero argentin, mis sur le devant de la scène en 2004 par le label Mañana du Gotan Project. La classe incarnée, un vrai conteur, qui propose la plus belle musique du monde. Pour faire vite, on dirait que Melingo est un peu le Tom Waits du tango. Absolument immanquable!
www.danielmelingo.com

sa 4.10
autour
d'alex theus

CINÉ-CONCERT AUTOUR D’ALEX THEUS (CH)

Le Cinéma CityClub propose une soirée film et concert autour d’Alex Theus, grand nom de la scène jazz helvétique.

ALEX THEUS (CH) – PIANO SOLO
Figure incontournable de la scène jazz de Suisse romande, autodidacte et improvisateur averti, Alex Theus a enseigné à l’EJMA pendant de nombreuses années, a été membre de Piano Seven à ses débuts et a fondé le groupe Ya pas de mal à quoi, aux côtés de Léon Francioli et Daniel Bourquin. Un tout grand musicien que nous nous faisons une joie d’accueillir au CityClub pour un concert exceptionnel, en solo.

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
"Le portrait d’Alex Theus"
de Fazia Benhadj et Aurélie de Morsier Documentaire, Suisse, 2014, 30’, 16/16
Fascinées par la personnalité si particulière du pianiste Alex Theus, deux jeunes lausannoises ont décidé de lui consacrer un portait sensible, entre déambulations et confidences. Un vrai petit road movie, à pied sur le pavé lausannois.

je 2.10 et lu 6.10
Autour du film Rope of solidarity

PROJECTIONS ET DISCUSSIONS AUTOUR DE "ROPE OF SOLIDARITY" DE GABRIELE SCHÄRER

A l'occasion de la sortie de "Rope of Solidarity" de Gabriele Schärer, le Cinéma CityClub accueille deux soirées de débats et de discussions autour du film et de la thématique du cancer du sein, souvent occultée au cinéma et encore tabou dans notre société. Le jeudi 2 octobre, la réalisatrice vient présenter son film lors d'une première organisée avec la Ligue vaudoise contre le cancer, où la parole sera aussi donnée à des protagonistes du film et à des professionnels de la santé, et le lundi 6 octobre, l'association Valériane sera présente pour échanger autour du film.

Jeudi 2 octobre 2014
Première suivie d'une discussion et d'un apéritif offert par la Ligue vaudoise contre le cancer. Avec les interventions du Dr. Khalil Zaman (médecin spécialiste en oncologie) et de collaborateurs de la Ligue vaudoise contre le cancer.

Lundi 6 octobre 2014
Projection suivie d'une discussion avec Dr. François Lüthi (médecin spécialiste en oncologie et participant de la cordée) animée par l'association Valériane. Petite restauration sur place.

sa 20.9
fake cowboys

CINÉ-LECTURE-CONCERT ET EXPOSITION «FAKE COWBOYS»

FLYNN MARIA bergmann & JOHN DEAR (CH) - LECTURE MUSICALE DE FIASCO FM
Le recueil de poèmes "Fiasco FM" de Flynn Maria Bergmann a rencontré un joli succès lors de sa sortie en 2013. Depuis, le poète et plasticien lausannois se produit avec le duo John Dear (les deux tiers du groupe Zorg) qui se prend des envies de Far West. Rencontre entre deux monde ayant l’Amérique en ligne de mire, cette lecture s’égrène sur une musique à l’énergie poétiquement rock’n’roll.

PROJECTION EN PREMIÈRE PARTIE
"Flynn Maria Bergmann, A Portrait of the Artist as a not so Young Moonwalk Poet"
de Bim Turton
Documentaire, Suisse, 2014, 34’, 16/16
Un documentaire burlesque et tendre sur l’artiste qui est aussi une belle introduction à la richesse de son spectre créatif.

EXPOSITION
Flynn Maria Bergmann proposera également une exposition d’un soir au Cinéma CityClub. Les livres de l’auteur seront disponibles à la vente.

sa 30.8
première du film milky way

EN PRÉSENCE DES RÉALISATEURS JOSEPH INCARDONA ET CYRIL BRON

Pour fêter sa réouverture et lancer sa quatrième saison, le Cinéma CityClub accueille les réalisateurs suisses Joseph Incardona et Cyril Bron pour l’avant-première de leur premier long-métrage, "Milky Way".

di 8 juin
RENCONTRE: "gabrielle"

En collaboration avec le festival pully à l'heure du québec, la PROJECTION DU FILM "gabrielle" de Louise Archambault aura lieu EN PRÉSENCE Du chanteur Robert Charlebois, le dimanche 8 juin à 16h30. Une belle soirée aux couleurs du Canada en perspective!

me 28 mai
avant-première de "l'armée du salut"

Le mercredi 28 mai à 20h, le Cinéma CityClub a l'immense plaisir d'accueillir l'avant-PREmière DU FILM "l'armée du salut" EN PRÉSENCE DU réalisateur Abdellah Taïa. Une discussion avec le public suivra la projection.

me 14 mai
15 ANS DE LUTTE CONTRE LA VIOLENCE DOMESTIQUE

LE CINÉMA CITYCLUB ACCUEILLE LE VERNISSAGE DE L’OUVRAGE "VIOLENCES DOMESTIQUES. PRISE EN CHARGE ET PRÉVENTION", COÉCRIT PAR MARIE-CLAUDE HOFNER ET NATALY VIENS PYTHON, EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE DE PRÉVOYANCE ET D'AIDE SOCIALES, LE CENTRE UNIVERSITAIRE ROMAND DE MÉDECINE LÉGALE ET LES ÉDITIONS LES PRESSES POLYTECHNIQUES ET UNIVERSITAIRES ROMANDEs. AU PROGRAMME, UN LIVRE ET UN FILM POUR UNE SOIRÉE-DÉBAT AUTOUR DE LA VIOLENCE DOMESTIQUE.

LONGTEMPS CACHÉE, LA VIOLENCE DOMESTIQUE N’EN EST PAS MOINS UNE RÉALITÉ CONCRÈTE QUI TUE, EN SUISSE, UNE FEMME TOUTES LES DEUX SEMAINES ET QUI COÛTE DES MILLIONS DE FRANCS PAR AN À LA SOCIÉTÉ CIVILE. CE TYPE DE VIOLENCE EST UN PROBLÈME COMPLEXE ET AUCUNE DISCIPLINE NE PEUT À ELLE SEULE Y FAIRE FACE. LES SOLUTIONS SONT DONC L’AFFAIRE DE TOUS. C’EST POURQUOI EN 2000, DES PROFESSIONNELS ROMANDS DE DIFFÉRENTS DOMAINES CRÉENT LE PROGRAMME "C’EST ASSEZ". S’ENSUIT UN LONG CHEMINEMENT POUR CONSTRUIRE UN RÉSEAU DE SOINS, DE PRISE EN CHARGE ET DE PRÉVENTION COHÉRENT. UN OUVRAGE, PARU AU PPUR EN AVRIL 2014, RETRACE CE PARCOURS. IL SERA VERNIS EN PRÉSENCE DES AUTEURS ET DE QUELQUES PROTAGONISTES ESSENTIELS. CETTE SOIRÉE ANIMÉE PAR LA JOURNALISTE ISABELLE MONCADA, PROPOSERA ÉGALEMENT LE MAGNIFIQUE FILM DE XAVIER LEGRAND, "AVANT QUE DE TOUT PERDRE", PRIX DU MEILLEUR COURT-MÉTRAGE AUX CÉSARS 2014, QUI TRAITE DE VIOLENCE CONJUGALE "ORDINAIRE", EN PRÉSENCE DU PRODUCTEUR ALEXANDRE GAVRAS.


"VIOLENCES DOMESTIQUES. PRISE EN CHARGE ET PRÉVENTION", PAR
MARIE-CLAUDE HOFNER ET NATALY VIENS PYTHON, COLLECTION "LE SAVOIR SUISSE", PRESSES POLYTECHNIQUES ET UNIVERSITAIRES ROMANDES.

"AVANT QUE DE TOUT PERDRE"
DE XAVIER LEGRAND
FICTION, FRANCE, 2013, 29’, 16/16
MIRIAM ET SES DEUX ENFANTS S'ÉCHAPPENT DE L'EMPRISE DE SON MARI ANTOINE.
CÉSAR 2014, MEILLEUR COURT-MÉTRAGE / CLERMONT-FERRAND 2013, GRAND PRIX

EN PRÉSENCE DU PRODUCTEUR ALEXANDRE GAVRAS

sa 10 mai
MoUntAIn Men (F) ChAnte BrASSenS

Voici deux performeurs atypiques : un guitariste / chanteur et un harmoniciste qui jouent, ou se jouent du blues, pour en faire une matière musicale surréaliste. Né de la rencontre du français Mister Mat et de l’australien Barefoot Iano, ce duo a chamboulé la planète blues en 2009 avec leur premier album (2 nominations aux Awards de la Blues Foundation de Memphis) et collectionné les standing ovations autour du monde. Ils reviennent en 2014 avec un beau répertoire qui rend hommage à Georges Brassens.

en avant-programme :

Brassens et la Jeanne
de Delphine Deloget
Documentaire, France, 2011, 50’
«La Jeanne», celle de la chanson.... Elle était la muse, l’amante, l’ange gardien d’un jeune artiste qui deviendra Brassens. C’est dans l’atelier de la couturière que le chanteur a composé une grande partie de son œuvre. Cette histoire d’amour est à découvrir dans un documentaire inédit. L’auteure du film, Delphine Deloget, a retrouvé des images, des lettres, des témoignages sur cette étrange relation et sur la passion qui est née entre ces deux personnages. « Elle est un peu folle », c’est ce qui revenait souvent à la bouche de Georges Brassens lorsqu’il évoquait Jeanne. Sûrement parce que cette «folie douce» le fascinait et lui a permis de devenir l’artiste qu’on connaît.

Di 13 avril
Rencontre: "Wajma, une fiancée afghane"

Projection du film "Wajma, une fiancée afghane" de BARMAK AKRAM, en présence du cinéaste.

Sa 12 avril
Rencontre: "Les Invisibles"

Projection du film "Les Invisibles" de Sébastien Lifshitz, en présence de Monique Isselé, l'une des protagonistes principales du film.

Ve 11 avril
Soirée spéciale Visions du réel

Le Cinéma CityClub s’associe au Festival Visions du Réel pour proposer une projection spéciale de "Karma Shadub" de Ramon Giger et Jan Gassmann. L’occasion de se préparer à la nouvelle édition du festival qui se tiendra du 25 avril au 3 mai et de découvrir sur grand écran le Grand Prix à Nyon en 2013, portrait tout en sensibilité d’un cinéaste et de son père violoniste.

"Karma Shadub"
de Ramon Giger et Jan Gassmann
Documentaire, Suisse, 2013, 94’, v.o. suisse-allemand, allemand, s-t. fr.,
Dans son deuxième long-métrage qu’il réalise ici avec Jan Gassmann, Ramòn Giger explore les raisons de son éloignement avec son père Paul Giger, violoniste de renommée internationale, alors que celui-ci s’intéresse avant tout aux répétitions de sa pièce «Karma Shadub» qu’il composa à la naissance de son fils. L’affrontement entre ces deux égotistes aboutit à un duel psychologique hautement émotionnel durant lequel le père doit composer avec le tempérament fougueux de son fils. Un portrait sensible aux regards croisés…

Me 19 mars
Soirée d’ouverture de la manifestation « Foucault : la prison aujourd’hui »

Infoprisons, la plateforme d’échanges sur la prison et la sanction pénale, organise une dizaine d’événements du 19 au 30 mars autour de Michel Foucault : une fenêtre ouverte sur le passé pour prolonger la pensée du philosophe et questionner la pertinence de ses outils d'analyse dans la réalité d'aujourd'hui. Pour inaugurer son cycle de manifestations, Infoprisons a choisi de présenter au Cinéma CityClub le film "Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère" de René Allio, inspiré d’un fait divers que Foucault a étudié minutieusement. La séance est introduite par Michel Perret, professeur à l’Unité d’histoire moderne de l’Université de Genève.

"Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère"
De René Allio
Avec Claude Hébert, Jacqueline Millière, Joseph Leportier
Fiction, France, 1976, 125’, 16/16
Le 3 juin 1835, Pierre Rivière, un jeune paysan normand de vingt ans, égorge à coups de serpe sa mère, sa sœur Victoire et son jeune frère Jules. Il prend la fuite et erre plusieurs semaines dans les bois avant de se faire arrêter. A peine emprisonné, le meurtrier entreprend la rédaction d'un épais mémoire, texte d'une stupéfiante beauté, véritable autobiographie dans laquelle il expose les raisons qui l'on conduit à son geste. Criminel monstrueux ou "pauvre" fou ? Le débat opposera longtemps magistrats et psychiatres. Pour réaliser son film, René Allio a tourné avec les habitants de l’Orne, à proximité du lieu du drame, et s’inspirera directement du contenu des mémoires de Rivière et de l’ouvrage dirigé par le philosophe Michel Foucault.

je 6 - di 9 mars
La fête du slip 2014

La Fête du Slip est un festival pluridisciplinaire qui explore toute la diversité des corps, des genres, des orientations et des pratiques sexuelles. Avec des films, de la musique, des expositions, des performances, des débats et même de la cuisine, La Fête du Slip vous propose de découvrir la diversité sexuelle de manière positive et festive. Au Cinéma CityClub, La Fête du Slip présente une sélection de films qui abordent des thématiques telles que le BDSM, le rapport des évangéliques au sexe, le porno à vélo, ou encore les aléas du métier de dominatrice. Et, en prime, une sélection des meilleurs courts-métrages "sex-positive porn" de l'année.

Sa 1er mars
Colin Vallon trio (CH)

En collaboration avec le Cully Jazz Festival, le Cinéma CityClub a le plaisir d’accueillir la soirée de vernissage du nouvel album de l’un des plus beaux trio jazz de la scène européenne actuelle. Fondé en 1999, Colin Vallon Trio sort Les Ombres en 2004 et Ailleurs en 2006, puis vient Rruga en 2011 sous le label international ECM Records. Le disque est acclamé, dès sa sortie par la critique internationale. La formation tourne dans toute l’Europe, aux Etats-Unis, au Canada… Le Vent, quatrième album du trio paraîtra en février 2014, à nouveau chez ECM.

Avec: Colin Vallon (piano), Patrice Moret (contrebasse), Julian Sartorius (batterie).

Sa 15 février
Avracavabrac (CH)

L'équipe d'impro d'Avracavabrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où les seules contraintes consistent à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader durant deux heures.

Sa 15 février
Avracavabrac (CH)


Sa 15 février
Avracavabrac (CH)


Di 2 février
Rocio Marquez (E)

Regard sombre et voix claire, la superbe chanteuse Rocio Marquez cherche avant tout à exprimer avec la musique «ce que personne ne connaît ni ne peut définir, mais qui existe plus ou moins fortement en chacun de nous». Le duende, l’esprit du flamenco, l’âme de tout un peuple. En 2013, Rocio Marquez a sorti Claridad, un premier album très remarqué: "intensité", "pureté", "joyau" en a-t-on beaucoup dit. Elle vient chanter au CityClub accompagnée de son guitariste.

ve 31 janvier
projection exceptionnelle du film Pierre Rabhi: au nom de la terre

En collaboration avec le Zinéma, le Cinéma CityClub accueille le documentaire « Pierre Rabhi : au nom de la terre », le vendredi 31 janvier. La projection comptera sur la présence extraordinaire du paysan, écrivain et penseur Pierre Rabhi, au centre de ce documentaire engagé qui porte son nom. LE CINÉMA CITYCLUB AURA ÉGALEMENT LE PLAISIR D'ACCUEILLIR LA RÉALISATRICE MARIE DOMINIQUE DHELSING. Une discussion suivra la fin du film.

« Pierre Rabhi : au nom de la terre »
De Marie Dominique Dhelsing
Documentaire, France, 2012, 111’, v.o. fr., 16/16
Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur. Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle aujourd’hui à l’éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où une sobriété heureuse se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines.

di 19 janvier
Ciné-lecture autour de Marcel Proust

LECTURE DE LONGTEMPS, JE ME SUIS COUCHÉ DE BONNE HEURE. DIRE COMBRAY PAR MICHEL VOÏTA ET PROJECTION DE MA MÈRE S'APPELLE FORÊT DE RACHEL NOËL
Le dimanche 19 janvier, le Cinéma CityClub a le plaisir d’accueillir deux projets artistiques portés par l’influence de Marcel Proust. Une lecture, bien sûr, par le magnifique comédien suisse Michel Voïta, suivie du très beau moyen-métrage Ma mère s’appelle forêt réalisé par une jeune réalisatrice à découvrir, Rachel Nöel.

Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Dire Combray par Michel Voïta
«Plus tu traverses ce texte, plus tu découvres. Tous les jours. Une musique, un agencement, une architecture… je suis conquis.», dit Michel Voïta. Pour son retour sur les planches, le comédien s’est lancé un défi de taille avec la lecture de trois larges extraits du premier chapitre de La Recherche. Devant la difficulté d’une lecture pure, il en a appris certains passages, s’est approprié le texte pour retrouver ce qui constitue le cœur du métier de comédien: la qualité du passeur de texte.

Ma mère s’appelle forêt de Rachel Noël
Fiction, Suisse, 2013, 59', v.o. fr., 16/16
Une jeune hollandaise (sa mère, filmée par un homme amoureux). Une petite rouquine (elle, filmée par son père). Des garçons (ses frères). Et à travers les images de fleurs, d’animaux, de rallyes (des super 8 retrouvés). Un chalet (la Suisse), des digues (les Pays-Bas). Et ses souvenirs, d’enfant, d’adolescente qui se confondent avec l’histoire des femmes (de sa famille).

ME 18 décembre
LA FÊTE DE NOËL DU CITYCLUB

Pour le dernier événement de l'année 2013, deux courts-métrages suisses, des sets DJ et de la raclette!

"Brûlures" de Christophe Vauthey
Avec Carlos Leal et Julie Dray
Suisse, 2013, 25'
Dans un monde de pompiers pyromanes, difficile de ne pas se brûler les doigts...

"Saloperie de pruneaux" de Rinaldo Marasco
Avec Thierry Romanens, Jean-Luc Barbezat, Viviane Pavillon, Paul Berrocal, Dorin Dragos
Musique de Franz Treichler et Erik Truffaz
Suisse, 2012, 17'
Deux frères survivent dans une caravane perdue au bord d'une route désertée, l'un est un altruiste décalé, l'autre un pierrot lunaire handicapé, mutique et surdoué.

ElectracleTTE
Tout est dans le titre: DJ electro et fours à raclette: de quoi se dandiner et se sustenter après les projections.

MA 10 DÉCEMBRE
SOIRÉE DROITS DE L’HOMME

Le Cinéma CityClub et la section vaudoise de la Ligue Suisse des Droits de l’Homme se joignent pour célébrer en ce 10 décembre 2013 le 65ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Une soirée qui allie cinéma et musique autour du thème de la prison et de la peine de mort avec la projection du film Thorberg (2012) de Dieter Fahrer suivi d’une discussion et du concert d’Inmates’ Voices, un beau projet qui lie textes de détenus aux Etats-Unis et musiques de compositeurs suisses.

DI 8 DÉCEMBRE
MAGNITUDO PARVI

Les Contemplations de Victor Hugo comptent parmi les plus beaux textes de la littérature française. On y trouve notamment le long poème Magnitudo Parvi, d’une force rare, où Hugo tient sa fille par la main et fait l’expérience intime de l’infini... Après le Théâtre de l’Orangerie de Genève, la création audiovisuelle Magnitudo ParvI fait une halte exceptionnelle au CityClub. Grand homme de théâtre et de cinéma, Carlo Brandt a pris pour cette lecture deux compagnons de choix : l’excellent guitariste Vincent Hänni (The Young Gods) à la composition musicale et le talentueux media designer Dimitri Delcourt aux projections. Moment suspendu.

Texte: Victor Hugo
Voix: Carlo Brandt
Musique: Vincent Hänni
Projections: Dimitri Delcourt

DI 1ER DÉCEMBRE
AVANT-PREMIÈRE de bouge! EN PRÉSENCE DU RÉALISATEUR

Le dimanche 1er décembre, le Cinéma CityClub a le plaisir d’accueillir le réalisateur suisse Fred Hausammann à l’occasion de la première projection en Suisse de son film, Bouge !. La projection sera suivie d’une discussion avec le public. Par ailleurs, le vendredi 13 décembre, à l’issue de la projection du film à 21h, la soirée se poursuit en toute logique au club rock Le Romandie où se produiront d’anciens DJ de la Dolce Vita!

VE 29 NOVEMBRE
L’ORCHESTRE JAUNE JOUE POUR LE CITYCLUB

Cela fait maintenant deux ans que l’association Cinéma CityClub a réouvert cette salle magnifique et ancrée dans la culture régionale. Deux ans que toute l’équipe, avec un engagement énorme et quasi bénévole, se démène pour la faire vivre en proposant des films inédits et des (ciné-) concerts originaux. Semaine après semaine, le Cinéma CityClub acquiert une reconnaissance grandissante de la part du public, des institutions et des médias, sans toutefois avoir les moyens financiers à la hauteur des prestations offertes. Faire tourner une salle indépendante et l’installer durablement dans le paysage culturel d’une région relève à bien des égards du miracle. Et certains autres miracles ont parfois lieu: comme ce soir du 29 novembre, où les magnifiques musiciens de l’orchestre jaune offrent au Cinéma CityClub la possibilité d’organiser une belle soirée de soutien pour lui permettre de terminer l’année sereinement. Dansons et buvons à la santé de l’un des plus beaux cinémas de la région sous le chapiteau de Vidy. Merci à tous et longue vie au CityClub!

JE 28 NOVEMBRE
SOIRÉE «I SEE JAZZ»: THIRD REEL (CH-IT / ECM) en concert

« I see jazz » : nouveau concept ! Un jeudi par mois, retrouvez une soirée compilant concert de jazz, visuels en live et moment convivial avec de bonnes choses à se mettre sous le pouce dès l'heure de l'apéro !
Le trio italo-suisse Third Reel a sorti en mars dernier un magnifique album sur le prestigieux label ECM de Manfred Eicher, et a été littéralement encensé par la critique internationale. Le groupe produit une musique qui plaira immanquablement aux amateurs de Paul Motian ou Bill Frisell. Beautiful jazz moderne.

Avec : Nicolas Masson (sax tenor, clarinette), Roberto Pianca (guitare), Emanuele Maniscalco (batterie)

SA 16 NOVEMBRE
BARRIO OSCURO (CH) en concert

« Barrio Oscuro » est le nouveau projet qui unit la merveilleuse chanteuse argentine Maria de la Paz et l’excellent guitariste Ignacio Lamas, qui s’accompagnent pour l’occasion de trois musiciens. Entre texte et musique, Barrio Oscuro parle de mémoire, d’un quartier lointain, d’enfance. Une création audio-visuelle d’envergure, mise en scène par Thierry Romanens. Magique !

Avec : Maria de la Paz et Ignacio Lamas (textes, compositions, chants et guitares), Thierry Romanens (mise en scène), Daniel Perrin (piano et chœurs), Mathias Demoulin (contrebasse), Luigi Galati (percussions et chœurs), Bernard Amaudruz (son), Nicolas Wintsch (vidéos, lumières et scénographie).

DI 3 novembre
Premières des "Rencontres d'après minuit"

Le dimanche 3 novembre, les deux projections du film "Les Rencontres d’après minuit" au Cinéma CityClub comptera sur la présence exceptionnelle du réalisateur français Yann Gonzalez, de l'actrice Kate Moran et de l'équipe de production qui viendront spécialement présenter leur long métrage, sélectionné à la Semaine de la critique du Festival de Cannes en mai dernier. Une discussion avec l'équipe du film aura lieu à l’issue des projections.

Ouverture des portes : 18h
Projections suivies d’une discussion : 19h et 21h
Tarifs habituels : 15.- / 10.-
reservation@cityclubpully.ch

VE 1er novembre
Dominique A (F)

En 2012, le chanteur Dominique A a fêté ses vingt ans de carrière et publiait conjointement un album somptueux « Vers les Lueurs » et un livre subtile « Y revenir ». Avec cette lecture musicale, un temps suspendu intimiste et singulier, qui multiplie les clefs de lecture de son œuvre, il revient sur un parcours artistique de vingt ans, neuf albums et un récit. Un moment unique.

SA 19 OCTOBRE
IMPRO: AVRAC (CH)

L'équipe d'impro d’Avrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader l’espace de deux heures.

JE 10 OCTOBRE
"I SEE JAZZ": GABRIEL ZUFFEREY (CH)

« I see jazz: » nouveau concept! Un jeudi par mois, retrouvez une soirée compilant concert de jazz, visuels en live et moment convivial avec de bonnes choses à se mettre sous le pouce dès l'heure de l'apéro!

« Nul n’est prophète en son pays », pourrait-on dire au sujet de cet exceptionnel pianiste genevois passé maître dans l’art de l’improvisation. Signé sur le prestigieux label français Bejazz, encensé dans les plus grands magazines spécialisés, Gabriel Zufferey trace sa route entre ses nombreuses collaborations et le projet présenté ici, en piano solo, d’une rare élégance et virtuosité.

Avec : Gabriel Zufferey (piano solo), Sainath Bovay (VJing)

SA 5 octobre
Première de Take Off en présence du réalisateur

Samedi 5 octobre, le réalisateur suisse Bruno Moll vient présenter en avant-première son dernier film, Take Off. Il sera présent aux séances de 19h et 21h pour discuter avec le public. Une belle soirée en perspective qui sera aussi l’occasion d’ouvrir ce mois festif en l’honneur des 25 ans de trigon-film.

SA 28 SEPTEMBRE
Ciné-concert
Franz Treichler joue DADA! (CH)

Figure centrale du groupe The Young Gods, Franz Treichler s’intéresse à un cinéma aussi riche d’expérimentation que la musique qu’il créé depuis plus de 20 ans. Il s'est plongé dans le cinéma d'Avant-garde et présente ici un ciné-concert original. Projection de films exceptionnels, en 16mm pour notre plus grand plaisir!

Films projetés :
L’étoile de mer, Man Ray, 1928
/ Black Ice, Stan Brakhage, 1994
/ Rythmus 21, Hans Richter, 1921
/ Fluxfilm No 5, John Cavanaugh, 1966 / Fluxfilm No 6, James Riddle, 1966 / Delicacies of Molten Horror Synapse, Stan Brackhage, 1991 / Pièce touchée, Martin Arnold, 1989
/ Cristaux liquides, Jean Painlevé, 1978.
(Le titulaire des droits des films de Stan Brakhage permet exceptionnellement une projection de ses films avec du son. De son vivant, tous les films du réalisateur devaient rester muets)

JE 19 septembre
"I SEE JAZZ": PLAISTOW (CH)

« I see jazz: » nouveau concept! Un jeudi par mois, retrouvez une soirée compilant concert de jazz, visuels en live et moment convivial avec de bonnes choses à se mettre sous le pouce dès l'heure de l'apéro!

Plaistow revisite la formation classique du trio piano, basse, batterie en s'affranchissant de toute contrainte stylistique. Entre minimalisme, recherches mélodiques et envols rythmiques, ces Genevois sont absolument époustouflants en live.
Avec : Johann Bourquenez (piano), Cyril Bondi (batterie), Vincent Ruiz (contrebasse)

Le Veveysan Mathias Forbach alias Fichtre est à la foi illustrateur, vidéaste et graphiste indépendant. Il collabore de façon régulière avec les artistes Dimlite, The Mondrians ou encore Feldermelder. www.fichtre.ch

JE 6 JUIN à 20H30
Rendez-vous "TOILE DE SON"

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé.

Spectacle musical en temps différé.

Avec : Anne Gillot (flûte à bec / clarinette basse), Laurent Estoppey (saxophone), Dragos Tara (composition électrique en direct), Thierry Simonot (Spatialisation), Vincent Capès (Vidéo), Florence Forster Jenkins (Voix off)

VE 24 MAI à 20H30
Mangroove feat. Lucien Dubuis (CH)

Précédé de la projection de "Mariage à Mendoza" à 18h30

Le batteur Matthias Von Imhof et le guitariste Jean-Philippe Zwahlen sont des improvisateurs invétérés. Leur collectif Mangroove ne s’interdit aucune forme musicale et leurs contes sonores peuvent passer d’une ambiance bruitiste à un groove hypnotique. Mangroove invite ici l'excellent saxophoniste et clarinettiste jurassien Lucien Dubuis, un habitué du triturage de matière auditive.

Avec : Lucien Dubuis (sax alto, clarinette basse, clarinet contrebasse), Matthias von Imhoff (batterie, sampling, boucles, guitare, voix, percussions), Jean-Philippe Zwahlen (guitare, guitare baryton, banjo, effets).

JE 23 MAI à 20H30
RENDEZ-VOUS "HEMU LIVE SESSIONS"

D’octobre 2012 à mai 2013, la scène du CityClub reçoit un jeudi par mois, une ou plusieurs formations issues de la section jazz de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).

E la nave va (CH)
Groupe issu de l'HEMU jazz sous la direction de Vinz Vonlanthen, cet orchestre joue sur des séquences de films de différents genres: films d'animation, divers courts métrages, extraits de long métrages. La formidable créativité des musiciens laisse apparaître les images sous un tout autre angle, qui fera sûrement pâlir les compositeurs des bandes sons originaux…
Avec : Alessandro Hug (synthé), Gauthier Toux (piano, Fender Rhodes), Zacharie Ksyk (trompette), Jean-Valdo Galland (saxophone), Thibault Martinet (flûte traversière), Axel Lussiez (drums), Pedro Martinez (contrebasse)

Thomas Florin Septet (CH)
Accompagné de jeunes et talentueux musiciens de la région genevoise et lausannoise, Thomas Florin propose une musique approchant le son pastel et feutré d’artistes comme Maria Schneider ou Don Sebesky tout en gardant la puissance et le swing inhérent à la musique de Jazz. C'est donc dans une ambiance aussi intense que subtile que le Septet propose de vous emmener...

VE 17 MAI à 20H30
Saul Williams (USA) joue "Aujourd’hui"

Poète, écrivain, musicien et rappeur, Saul Williams fut la figure de proue du spoken word à Brooklyn, au début des années 90. En marge de sa carrière musicale, on le retrouve ici acteur dans "Aujourd’hui", le dernier film d'Alain Gomis, jeune réalisateur franco-sénégalais. Il y joue Satché, un homme qui apprend qu'il doit mourir aujourd'hui, à Dakar. Saul Williams vient au CityClub pour un concert hors du commun où il interprète la bande sonore du film en live. Aujourd'hui, film poétique et exceptionnel, vient de recevoir le prestigieux prix FESPACO 2013. Une soirée magnifique en perspective…

JE 16 MAI à 20H30
rENDEZ-VOUS ethno: "Foreign Parts"

Un jeudi par mois, le rendez-vous Ethno propose, en collaboration avec la commission audiovisuelle de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE), une projection spéciale, présentée par un spécialiste.
Les séances sont suivies d'une discussion avec le public.

"Foreign Parts" de Véréna Paravel, John Paul Sniadecki
Etats-Unis, 2010, 77’, v.o. s-t angl., 16/16
Enclave dans l’ombre du nouveau Mets Stadium de baseball, le quartier de Willets Point dans le Queens, est une zone industrielle vouée à la démolition. Fait de dépôts de voitures et de revendeurs de pièces d’occasion, le quartier semble mûr pour une reconversion touristique. Mais on y découvre une étrange communauté où épaves, déchets et recyclage constituent un commerce florissant: les véhicules sont dépecés, triés et rangés par marque et par pièce, puis revendus à une longue file de clients en voiture. Joe, l’un des derniers habitants, enrage, ameutant la rue tel un roi Lear perdu pour tenter de s’opposer à leur expulsion imminente. Sara et Luis, un couple qui vit dans un van abandonné, se débattent pour se nourrir et rester à l’abri en plein hiver pendant que Julia, la reine de la fourrière sans domicile, s’exalte dans de béates visions de la vie quotidienne. Le film observe sur le vif la lutte des habitants contre ce «droit à l’expulsion» contesté, avant qu’ils ne soient avalés par la capitalisation de l’écologie urbaine de New York.

SA 4 MAI à 19H
LE TEMPS SUSPENDU (CH)

Samedi 4 mai à 19h
Film et concert
Le Temps suspendu (CH)
Précédé de la projection d’Augustine à 19h

La violoniste Patricia Bosshard explore la richesse des cordes en allant chercher les sons extrêmes et inconnus des instruments. Une pièce bruitiste dans laquelle il faut s'attendre à beaucoup de finesse et d'inventivité. Des moments déroutants, des moments oniriques, des moments suspendus...

Avec : Patricia Bosshard (violon, composition), Annik Rody (violon), Laurence Crevoisier (alto), Barbara Gasser (violoncelle), Dragos Tara (contrebasse), Luc Müller (batterie, percussion)

je 2 mai
névrose à hollywood: soirée conférence + projection autour de la folie

En collaboration avec la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne, le Cinéma CityClub accueille une conférence autour de la folie et de sa représentation sur grand écran. La conférence sera tenue par Mireille Berton, maître-assistante à la Section d’Histoire et esthétique du cinéma de l’Université de Lausanne et spécialiste des liens entre cinéma et sciences du psychisme, et suivie de la projection de Spellbound d’Alfred Hitchcock (1948).

Spellbound d’Alfred Hitchcock
Avec Gregory Peck, Ingrid Bergman, Leo G. Carroll
Fiction, Etats-Unis, 1948, v.o. s-t fr., 16/16
Constance, médecin dans un asile d'aliénés, tombe amoureuse du nouveau directeur. Cependant, elle s'aperçoit rapidement que l'homme qu'elle aime est en réalité un malade mental qui se fait passer pour le Dr Edwardes. Quand il prend conscience de son amnésie, il croit avoir tué le véritable docteur et s'enfuit de la clinique. Constance le retrouve et le cache chez son vieux professeur qui va analyser les rêves du malade et trouver l'origine de son déséquilibre.

sa 27 avril
AMINE ET HAMZA (TUN)
EN CONCERT

PRÉCÉDÉ DE LA PROJECTION DE LAÏCITÉ INCH’ALLAH À 19H

AMINE ET HAMZA SONT DEUX FRÈRES D’ORIGINE TUNISIENNE QUI ONT ÉTÉ INITIÉS AU OUD ET AU QANÛN PAR UN PÈRE MÉDECIN PASSIONNÉ DE MUSIQUE ARABE. ILS ONT COMMENCÉ À ÉTUDIER LEURS INSTRUMENTS À L’ÂGE DE 6 ANS. DURANT TOUTE LEUR ENFANCE, AMINE ET HAMZA CONSACRENT TOUT LEUR TEMPS LIBRE À LA MUSIQUE. UNE COMPLICITÉ QUI LES AMÈNE AUJOURD’HUI À SE PRODUIRE SUR LES PLUS PRESTIGIEUSES SCÈNES DU MONDE.

AVEC : AMINE MRAIHI (OUD), HAMZA MRAIHI (QANÛN)

sa 20 avril
AMINA ET MALENA (CH) EN CONCERT

PRÉCÉDÉ DE LA PROJECTION DE LE REPENTI À 19H

DEUX BELLES FEMMES MÉLANGENT LEURS CULTURES : LA VOIX DE AMINA DJAHNINE (KABYLIE) ET LA GUITARE DE MALENA SARDI (ARGENTINE) INTERPRÈTENT UN TRÉSOR DE MÉLODIES ET DE PAROLES POIGNANTES ET POÉTIQUES. UNE MUSIQUE QUI PARLE DE RÊVES, DE PATIENCE ET D’OUBLI. UN DUO D’UNE BEAUTÉ SIMPLE ET POIGNANTE TOUT À LA FOIS.

AVEC : AMINA DJAHNINE (VOIX), MALENA SARDI (GUITARE)

je 18 avril
RENDEZ-VOUS ETHNO: Des nez noirs blancs comme neige (CH)

UN JEUDI PAR MOIS, LE RENDEZ-VOUS ETHNO PROPOSE, EN COLLABORATION AVEC LA COMMISSION AUDIOVISUELLE DE LA SOCIÉTÉ SUISSE D’ETHNOLOGIE (SSE), UNE PROJECTION D’UN FILM ETHNOGRAPHIQUE PRÉSENTÉ PAR UN SPÉCIALISTE.
LES SÉANCES SONT SUIVIES D’UNE DISCUSSION AVEC LE PUBLIC.

JEUDI 18 AVRIL : DES NEZ NOIRS BLANCS COMME NEIGE DE SYLVIANE NEUENSCHWANDER (SUISSE, 2006, 86’, V.O. S-T FR., 16/16)
EN PRÉSENCE DE LA RÉALISATRICE

REINHOLD, SES CAMARADES D’ÉLEVAGE ET LEURS FAMILLES VIVENT À EGGERBERG, UN VILLAGE DU VALAIS, DANS LES ALPES SUISSES. LES HOMMES TRAVAILLENT DANS LA VALLÉE, OÙ ILS SONT OCCUPÉS DANS L’INDUSTRIE MODERNE. QU’EST-CE QUI LES POUSSE À CONSACRER LEURS LOISIRS À L’ÉLEVAGE DU MOUTON NEZ NOIR TYPIQUEMENT VALAISAN ET À DES TRAVAUX AGRICOLES PÉNIBLES DANS LES MONTAGNES ? C’EST UNE QUESTION DE CONCURRENCE ET DE PRESTIGE SOCIAL, UNE QUESTION D’IDENTITÉ, MAIS AUSSI UNE QUESTION DE GÉNÉRATIONS ET DE RESPECT DE L’ENGAGEMENT MORAL PRIS ENVERS LES ANCÊTRES QUI LEUR ONT LÉGUÉ LA TERRE -NOTRE PAYSAGE ALPIN - POUR LA CULTIVER. LE FILM MONTRE LES MUTATIONS EN COURS DANS L’AGRICULTURE DE MONTAGNE ET LES RELATIONS DE CETTE POPULATION AVEC LA MODERNITÉ ET LA TRADITION. LES JEUNES GÉNÉRATIONS VONT-ELLES SUIVRE LA MÊME VOIE? CE N’EST PAS SÛR... (SWISS FILMS)

je 11 avril
RENDEZ-VOUS «TOILE DE SON»: Trio Cranc
(GB/GR)

«TOILE DE SON» DONNE RENDEZ-VOUS UN JEUDI PAR MOIS, OÙ L’IMAGE ET LE SON ENTRENT EN DIALOGUE, ALTERNÉ OU SUPERPOSÉ.

JEUDI 11 AVRIL: Trio cranc (GB/GR)

Chance inespérée de pouvoir entendre ce Trio heleno-hollando-britanique dont les concerts et les enregistrement se font rares.
Connu pour son esthétique hautement énergétique, il explore à présent des paysages sonores calmes vastes et étendus et bien que ces trois musiciens ne jouent que d'instruments acoustiques, leur musique sonne étrangement électronique...
Une expérience sonore échappant à toute analyse, un monde envoutant de respirations et de murmures qui se tissent adroitement entre les musiciens, une écoute profonde à en perdre la notion du temps.

Avec: Angharad Davies (violon), Rhodri Davies (harpe), Nikos Veliotis (violoncelle)

je 4 avril
RENDEZ-VOUS HEMU LIVE SESSIONS :
ZELAO (CH) + THOMAS FLORIN SEPTET (CH)

D’OCTOBRE 2012 À MAI 2013, LA SCÈNE DU CITYCLUB REÇOIT UN JEUDI PAR MOIS, UNE FORMATION INVITÉE OU ISSUE DE LA SECTION JAZZ DE LA HAUTE ECOLE DE MUSIQUE DE LAUSANNE (HEMU).

Zelao (CH)
A l'origine de Zelao, un amour pour le jazz et la musique brésilienne. Puis des rencontres et la recherche de timbres s'épanouissant autour de la flûte et de la guitare qui donnent naissance à un groupe résolument tourné vers les sonorités acoustiques. A travers ses compositions originales, le sextet vous propose un voyage sans frontière entre le jazz et les musiques sud-américaines.

Avec : Marie-Charlotte Jahn (flûtes), Baiju Batt (violon), Raudol Palacios (violoncelle), Simon Blanc (guitare), Sébastien Pittet (basse acoustique), Raphaël Nick (batterie, percussions)


Thomas Florin Septet (CH)
Accompagné de jeunes et talentueux musiciens de la région genevoise et lausannoise, Thomas Florin propose une musique approchant le son pastel et feutré d’artistes comme Maria Schneider ou Don Sebesky tout en gardant la puissance et le swing inhérent à la musique de Jazz. C'est donc dans une ambiance aussi intense que subtile que le Septet propose de vous emmener !

SA 30 mars
Oh ma Lune (CH) en concert

Précédé de la projection de "La Naissance des pieuvres" à 19h

Il s'agit du projet solo d'Edmée Fleury, l'une des membres du bien connu trio Nørn. Oh ma Lune propose une musique de superpositions, d'acapella, contrastes, cithares, cloches, piano d’enfant, toupies, harmonica, Kalimba, vase, bouteilles... Avec la fantaisie d'une femme à l'univers poétique et énigmatique.

Avec : Edmée Fleury

VE 29 mars
A.Spell (CH / ZAF)

Précédé de la projection de "Des Epaules solides" à 19h

La belle accordéoniste et chanteuse Nadja Stoller rejoint le clarinettiste basse Jan Galega Brönnimann (Brink man Ship) et Ronan Skillen, qui est une figure bien connue de la scène de Cape Town, ici aux tabla, didgeridoo et percussions. Un trio d'une belle mixité qui invite au voyage, tant musical que visuel puisque le concert s'accompagne de projections.

Avec : Nadja Stoller (voix, loops, accordéon), Jan Galega Brönnimann (clarinette basse, électronique), Ronan Skillen (tabla, percussion, digderidoo, batterie hybride)

DI 24 mars
Elina Duni & Bessa Myftiu (CH / ALB) en concert

Lecture-chant
Elina Duni & Bessa Myftiu (CH / ALB) : « Deux Albanaises »

Elina Duni est une magnifique chanteuse d'origine albanaise dont le quartette sillonne les plus beaux clubs du monde. Elle nous offre ici un concert intimiste en duo avec sa mère, Bessa Myftiu, écrivain, passionnée de littérature et de musique, avec qui elle tisse une ode, entre lecture et musique, à l'amour, aux Balkans, à la vie. De toute beauté.
Avec : Elina Duni (voix, percussions, guitare), Bessa Myftiu (voix, lectures)

JE 21 MARS
Les rendez-vous du jeudi
ETHNO

Un jeudi par mois, le rendez-vous Ethno propose, en collaboration avec la commission audiovisuelle de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE), une projection spéciale, présentée par un spécialiste.
Les séances sont suivies d'une discussion avec le public.

Ce jeudi: "Sisters in Law"

Sisters in Law de Kim Longinotto et Florence Ayisi
Grande-Bretagne, 2005, 102’, v.o. s-t angl., 16/16
Kumba, une petite ville au sud-Ouest du Cameroun. Manka, six ans, a fui sa maison et sa tante abusive. Sonita accuse avec courage son voisin de viol. Amina a décidé de mettre fin à son mariage avec un homme brutal en le traînant devant le tribunal. Vera Ngassa, la conseillère d’Etat, et Beatrice Ntuba, la Présidente de la Cour, mènent un véritable combat : apporter leur aide à ces femmes déterminées à mettre un terme à des existences par trop malmenées. Documentaire émouvant et tonique, Sisters in Law de Kim Longinotto et Florence Ayisi permet d’aborder de manière vivante et universelle des thématiques comme les droits des femmes et des enfants, les violences conjugales et parentales, l’exercice de la justice...
(Association Zérodeconduite.net)

SA 16 mars
AVRACAVABRAC

L'équipe d'impro d’Avrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation, où la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader l’espace de deux heures.

VE 15 mars
Erika Stucky (CH) en concert

Concert Jazz & Fun
Erika Stucky Bubbles & Bangs (CH)

Nous avons le plaisir de recevoir la plus groovy des Suissesses et son projet Bubbles & Bangs. Avec une performance scènique toujours ébourrifante, ici accompagnée de projections vidéo, Erika Stucky propose une sorte de journal musical où la tradition helvète se voit triturée dans un esprit pop mêlant absurde et fantaisie. A voir absolument !

Avec : Erika Stucky (voix), Marc Unternährer (tuba), Lucas Nigglli (batterie)

JE 14 mars
Les rendez-vous du jeudi
Toile de Son: duo water-water (cH)

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé.

Ce jeudi: duo Water-Water (CH)
Lecture et performance musicale sur des textes d'Antonin Artaud. Le duo Water-Water exploite librement la frontière entre littérature et musique. Nicolas Carrel et Luc Müller confrontent deux langages, batterie et voix, afin de restituer la teneur sonore de la poésie d'Artaud.
Film projeté durant la performance: "Les maîtres fous" de Jean Rouch (1955).

Avec : Nicolas Carrel (voix, textes), Luc Müller (batterie, objets)

JE 7 mars
Les rendez-vous du jeudi
HEMU Live Sessions

D'octobre 2012 à mai 2013, la scène du CityClub reçoit un jeudi par mois, une formation invitée ou issue de la section jazz de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU). Ce mois-ci au tour de deux formations talentueuses de venir se produire au CityClub: Beyond V et David Tixier Quartet.

Beyond V (CH)
Au delà du son, jouant avec les formes et l'espace comme l'artisan avec les matières premières, la musique de Beyond V élit domicile en bordure des genres et vous invite à séjourner avec elle. Changements d'atmosphère sans que la météo ne sourcille, revers rythmiques au ras du filet et mélodies qui tournent encore au-dessus des esprits longtemps après la fin des morceaux sont les marques de fabrique du sextet qui voit en chaque concert une occasion de bousculer ses propres fondations afin d'assouvir la soif de découverte des spectateurs.
Avec : Zacharie Ksyk (trompette), Léon Phal (saxophone), Simon Blanc (guitare), Thomas Florin (piano), Alvaro Soto (contrebasse), Axel Vuille (batterie)

David Tixier Quartet (CH)
Le pianiste français Davis Tixier fait partie de cette nouvelle génération de musiciens qui manient tradition et modernité sans complexes. Avec un jeu de piano très véloce sa musique oscille entre groove et raffinement harmonique qui au final ne font plus qu'un.

SA 2 mars
Festival Rue du Nord

10e édition du Festival Rue du Nord
Ensemble Rue du Nord (CH) + Sébastien Roux (F)

Pour sa 10ème édition, le festival Rue du Nord fait escale au CityClub le temps d'une soirée. Spécialiste des musiques improvisées et expérimentales, il propose deux projets : Extra-Live, une création de Benoit Moreau pour l'Ensemble Rue du Nord, suivie du compositeur Sébastien Roux qui nous plongera dans ses pièces électroacoustiques en multidiffusion.

DI 24 février
BRUNCH, FILM ET TABLE RONDE

Société Marchande : projection du film "L'éducation de Auma Obama"

"L'éducation de Auma Obama" de Banwen Okpako, Documentaire, Kenya, 2011
Depuis 2008, tout le monde, ou presque, sait que Barack Obama avait un père kenyan. Ce film trace le portrait de la demi-soeur du président américain. En prenant prétexte du patronyme de Auma, le documentaire pose une quantité de questions fondamentales sur les relations Nord-Sud, sur la famille et bien d'autres thématiques.
La projection est précédée d'un brunch, et suivie d'une table ronde.
Dans le cadre du festival « Colonialisme et Société Marchande II » programmé par le Théâtre 2.21, du 12 février au 3 mars.

JE 21 FéVRIER: Rendez-vous "ETHNO"

Un jeudi par mois, le rendez-vous Ethno propose, en collaboration avec la commission audiovisuelle de la Société Suisse d’Ethnologie (SSE), une projection spéciale, présentée par un spécialiste.
Séances suivies d'une discussion avec le public.

Jeudi 21 février:
"Forest of Bliss" de Robert Gardner, 1988, Etats-Unis, 90', v.o. sans dialogues

"Forest of Bliss" est le récit impitoyable mais libérateur des souffrances inévitables, des dévotions religieuses et des bonheurs nombreux qui ponctuent la vie quotidienne à Bénarès, la ville la plus sainte de l’Inde. Le film s’étend d’une aube à l’autre, sans commentaire, ni sous-titres, ni dialogue. Il tente de donner au spectateur un sentiment de participation authentique, certes grossi et concentré, à l’expérience qu’il observe. (...) Parmi la multitude d’hommes et de femmes en train de travailler, jouer ou prier se détachent trois individus: c’est d’abord un guérisseur d’une extraordinaire douceur qui s’occupe des malades, soit dans sa modeste maison dominant le Manikarnika, principal lieu de crémation de Bénarès, soit dans le temple de Durga jusque tard dans la nuit; c’est ensuite le roi funeste et intouchable des zones de crémation, qui exerce avec vigueur ses droits héréditaires sur la vente du feu sacré et de l’herbe aux parents des défunts; c’est enfin un prêtre exceptionnellement consciencieux qui accomplit les rites sacrés dans un petit lieu saint des bords du Gange. En visionnant "Forest of Bliss" je suis presque sûr que les animaux, surtout les chiens, jouent un rôle important que je n’ai fait qu’entrevoir en filmant. Les chiens et, naturellement, le Fleuve.» (Robert Gardner, 1986)

SA 16 février
Le Cowboy fantôme (CH) en concert

Précédé de la projection de "Shotgun Stories" de Jeff Nichols.

Alain Croubalian, ex-Maniacs et chef d'orchestre des sublimes Dead Brothers est un raconteur d'histoires. Il vient au CityClub nous conter celle de ce garçon-vacher, condamné à errer ça et là pour chanter jusqu'au jugement dernier, et que seul le vrai amour pourra délivrer. Comme le faisseau fantôme de Richard Wagner, ce cowboy maudit apparaît sur terre tous les sept ans pour chanter et travailler à sa délivrance...

Avec : Alain Croublian (guitare, voix)

JE 14 février: "Toile de Son"

Toile de son : Cellule d’intervention Metamkine (F)
Concert enregistré par Espace 2.

Du cinéma pour les oreilles, de la musique pour les yeux! Active depis 1987, La Cellule d'Intervention Metamkine est formée de Christophe Auger, Xavier Quérel et Jérôme Noetinger. Leurs performances allient projections 16mm et musique électroacoustique, dans la grande tradition du "cinéma élargi". Ils ont développé des collaborations avec d'autres groupes comme Nachtluft, Voice Crack, Kinobits, Loophole Cinema, Tom Cora, La Flibuste ou Le Cube. La Cellule d'Intervention développe une idée de jeu entre image et son, le projecteur cinéma étant considéré un instrument à part entière.

SA 9 février
Country Club (CH) en concert

Précédé de la projection de Wendy and Lucy de Kelly Reichardt

« They call me country » écrivait Lee Hazlewood. Ce Country Club-là tient quant à lui plus de la folk psychédélique, du rock garage ou encore du « Alain Bashung » et du « Jacques Dutronc » que de la « vraie » country music, et c'est tant mieux. Ces ex-Perrine et Les Garçons sont bourrés de bonnes intentions et proposent une musique un brin bordélique qui évoquera aux connaisseurs un concert réverbéré de Fugs si ces derniers avaient bien-sûr appris le français.

JE 7 FéVRIER: RENDEZ-VOUS "HEMU LIVE SESSIONS"

D’octobre 2012 à mai 2013, la scène du CityClub reçoit un jeudi par mois, une formation invitée ou issue de la section jazz de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).
Les concerts sont suivis d’une jam-session.

je 31 janvier
Inland + Streifftöne (ch)

Le film "Inland" (Documentaire, Suisse, 2002, 50’) du vaudois Pierre-Yves Borgeaud met en rapport la musique du duo bâlois Stimmhorn et les paysages. Ceux intérieurs des émotions et du corps physique qui fondent le chant. Ceux extérieurs avec lesquels le cor des alpes dialogue dans l'écho. Rêverie entre microcosme et macrocosme.
Après le film, concert de Streifftöne : le maître des instruments à vent qu'est Balthazar Streiff (moitié de Stimmhorn) s’embarque pour une traversée de l'univers des cors, cornets et autres trompes. Un spectacle d'où surgissent de temps à autres d'amples images surprenantes de notre pays : coutumes archaïques et pensée contemporaine se frôlent, des instruments connus révèlent une âme loufoque, leurs nouvelles sonorités nous stupéfient...

Avec : Balthasar Streiff (cor des Alpes, composition)

sa 26 janvier
On ne va pas les laisser partir comme ça + Traction à vent (Ch)

Projection en avant-première du documentaire de la cinéaste lausannoise Amina Djahnine, On ne va pas les laisser partir comme ça, sur l'une des plus anciennes fanfares de la région. Traction à vent, c'est huit musiciennes et musiciens, souffleurs et percussionistes, qui revisitent en fanfare des arrangements originaux de thèmes connus et moins connus allant des standards de jazz à des musiques de films en passant par des airs d'Amérique latine et des Balkans ou d'Afrique. Traction à vent c'est surtout le plaisir de partager la musique avec le public dans la rue.

ve 25 janvier
mobile home + samsonite orchestra (ch)

Un "road movie immobile" et un concert dans une valise pour un départ dans la contrée des rêves un peu fous. En fait d’orchestre, ils ne sont que deux sur scène : Julien Israelian, l'impressionnant batteur du groupe Imperial Tiger Orchestra (entre autres) ici étonnament à la bidouille, accompagné par l'excellent batteur lucernois Roland Bucher. Un concert fait de bricoles à base de cordes pincées, de sons sont mis en boucle, de bric et de broc, mais avec toujours une belle assise dans la mélodie et le groove.

je 17 janvier
rendez-vous ethno:
first contact

Un jeudi par mois, le rendez-vous Ethno propose, en collaboration avec la commission audiovisuelle de la Société suisse d’ethnologie, une projection d'un film ethnographique, présentée par un spécialiste.
Ce mois-ci, Grégoire Mayor, conservateur adjoint du Musée d'ethnographie de Neuchâtel, sera au CityClub pour introduire la projection du film australien First Contact, témoignage de la découverte de l'homme blanc par les Papous du centre de la Nouvelle-Guinée.


First contact

de Bob Connolly et Robin Anderson
Australie, 1982, 54’, V.O. S-T. FR., 16/16
"En 1930, trois jeunes chercheurs d'or, Michael, Daniel et James Leahy, quittent l'Australie pour la Nouvelle-Guinée, avec une caméra. Ils découvrent dans des régions reculées de l'île une population jusqu'alors ignorée du reste du monde: les Papous des Hautes Terres. Les trois frères filment les réactions de ce peuple confronté pour la première fois à l'homme blanc. Cinquante ans plus tard, Bob Connolly et Robin Anderson partent, images en poche, retrouver Daniel Leahy et les Papous - à présent en short et chemise - pour recueillir leurs souvenirs de cette rencontre unique".
(Comme au cinema.com)

je 10 janvier
rendez-vous "toile de son": 1+1 présente souvenirs de vacances

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé. Ce mois-ci, le rendez-vous reçoit 1+1 et son dernier projet.

Le duo 1+1 propose un voyage étonnant à travers les univers de deux instruments radicalement différents, la flûte à bec face au saxophone. Si l'un possède toutes les qualités techniques d’un instrument résolument moderne et semble propice à produire une musique contemporaine, l'autre est exhumé du Moyen-Age. L'idée est de sortir, dans la jovialité, ces instruments de leur ghetto respectif et de suggérer les souvenirs de vacances. A partir d'objets trouvés et d'images abandonnées, le duo évoque le monde du souvenir, de l'enfance.

Avec : Anne Gillot (flûte à bec, clarinette basse) / Laurent Estoppey (saxophone)

sa 5 janvier
Mobile Home en présence du réalisateur

Le samedi 5 janvier, les projections de Mobile Home (19h et 21h) compteront sur la présence exceptionnelle de François Pirot. Le réalisateur fera spécialement le déplacement au Cinéma CityClub pour présenter son film et rencontrer le public. Une belle occasion pour découvrir le long métrage et parler cinéma.

VE 21 DÉCEMBRE
SOIRÉE APOCALYPSE: FILM ET DÉBAT

Et pour prolonger le mélange entre exotisme et superstition, place à une soirée dédidée à l'une des dernières catastrophes annoncées: l'apocalypse selon les Mayas. Si bien-sûr l'existence humaine ne prendra pas fin quelques jours plus tôt...

2012, La Voix des Mayas de Christian Doninelli
Documentaire, Suisse, 2012, 60’
Un voyage rythmé par des rencontres au coeur du peuple Maya du Guatemala et leur vérité sur le 21 décembre 2012. Pour les descendants des Mayas, cette date cristallise l'espoir d'une ère nouvelle. Discriminée depuis 500 ans, les Amérindiens voient dans le prochain solstice d'hiver, la fin de l'oppression et le début d'un renouveau spirituel.

Projection suivie d’un débat avec Arcadio Salanic, directeur du Centre Maya pour la Paix.

ME 19 DÉCEMBRE
L'ORCHESTRE TOUT PUISSANT MARCEL DUCHAMP (CH)
EN CONCERT

Après un passage remarqué au Paléo Festival cet été, l'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp performera sur la scène du CityClub avec ses sonorités atypiques en provenance du vaudou haïtien. Impossible de ne pas plonger dans un véritable état de transe...
Précédé de la projection des courts métrages de Luc Moullet à 20h.

Le superbe groupe genevois l'Orchestre tout puissant Marcel Duchamp est une drôle de formation très percussive qui mène à la danse et à la transe. De quoi parfaitement résonner avec la thématique de ce mois de décembre au Cinéma CityClub. En avant-programme, retrouvez les courts métrages bizarroïdes de Luc Moullet.

JE 13 DÉCEMBRE
RENDEZ-VOUS "TOILE DE SON"

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé. Ce mois-ci, le rendez-vous reçoit 1+1 et son invité Chris Cassidy.

Le duo 1+1, composé de la clarinettiste Anne Gillot et du saxophoniste Laurent Estoppey, invite l’artiste plasticien américain Chris Cassidy, qui a notamment fait tout un travail sur les 600 lines de Philipp Glass. Une rencontre musicale et visuelle autour de cette pièce mythique de la musique répétitive américaine !

Avec : Anne Gillot (clarinette basse) / Laurent Estoppey (saxophone) / Chris Cassidy (projections)

SA 8 - DI 9 DECEMBRE
LE CABINET FANTASTIQUE DU DR. M
(THéÂTRE)

Place à l'univers de Georges Méliès et à ses tours de magie! Puisant dans le répertoire d'un grand homme du cinéma des premiers temps, la Compagnie Saturne pas rond investi la scène du CityClub, afin de livrer une performance théâtrale qui enchantera les grands, autant que les plus petits (dès 7 ans).

Dans Le Cabinet fantastique du Dr. M, le spectateur sera, comme les 2 personnages projeté dans l’antre de Georges Méliès, c’est à dire dans un lieu mystérieux où théâtre, magie, musique et cinéma s’emmêlent. De tours de magie en chausse-trappes cinématographiques, de surprises en rebondissements, ils nous mèneront avec humour dans l’univers loufoque, macabre et burlesque où Georges Méliès aimait à faire trembler ses spectateurs.

VE 7 décembre
FOLY de SOPHIE COMTET KOUYATÉ + PÉDRO KOUYATÉ (ML) EN CONCERT

La formule 1 film - 1 concert revient au Cinéma CityClub! Au tour de la cinéaste malienne Sophie Comtet Kouyaté de présenter son film "Foly" à 20h et de préparer le terrain au concert exceptionnel de Pédro Kouyaté à 21h.

L’association Addis Sound et le CityClub invitent Sophie Comtet Kouyaté qui présentera son film "Foly", hommage poétique à la ville de Bamako, dont les principaux acteurs ne sont autres que Bassékou Kouyaté, Dafy Diabaté, Kélétigui Diabaté, Chérif et le grand maître la kora Toumani Diabaté. Puis, Pédro Kouyaté, premier rôle de ce voyage musical, jouera ensuite en duo live. À partir de mélodies au chant, à la guitare, mais aussi au n’goni, son instrument de prédilection, il invente une transe hypnotique dans laquelle s’intègrent des solos mémorables.

SA 1ER DECEMBRE
VIDE-GRENIER

Le samedi 1er décembre, le CityClub vide son grenier et met en vente toute une série de choses, meubles, et bibelots divers, dont bon nombre de ses magnifiques fauteuils de cinéma rétro noirs et rouges, mythiques et si confortables. C’est bientôt Noël, pensez-y ! Une manière ludique et design de soutenir le CityClub et ses activités. Attention, premier arrivé, premier servi ! Dans la salle, diffusion en boucle des courts métrages de Luc Moullet pour la magie et pour l’absurde.

sa 24 novembre
miss ming &
Les poésies soniques

Une soirée avec un grain de folie : des heures de projections et de musique ambiant et en avant-programme, les petites animations d’une réalisatrice pas comme les autres.

Petites animations de Miss Ming (F)
A la fois poétesse, actrice, plasticienne et chanteuse, l'étonnante Miss Ming est connue pour ses interprétations empreintes d’émotion. Elle crée aussi des petits films d'animation, drôles et carrément kawaï. En voici une dizaine, poétiques et soniques.

Poésies_soniques (CH) – ambient & performances
Poésies_Soniques est un voyage sonore mélangeant musiques ambient, projections vidéos et lectures. Un projet un peu fou qui propose une atmosphère exceptionnelle de chill-out, durant 5 heures ininterrompues, jusqu'aux petites heures de la nuit.

Avec : Aes Dana / Mizoo / MNNSK : DJ sets, IKAR : vidéos, Nancy Babich : vidéos, lecture

je 22 novembre
RENDEZ-VOUS "TOILE DE SON" : OBLÒ SONIC (CH)

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé. Ce mois-ci, le rendez-vous invite le collectif Oblò Sonic.

Oblò Sonic est une association à but culturel qui produit de nombreux événements et se produit comme collectif de recherches sonores sortant des circuits ordinaires et commerciaux. Situé au carrefour de plusieurs genres musicaux, il prête une attention toute particulière aux formes de création et de recherche sonore innovante, tout en créer des ponts entre de nombreux artistes.

Avec : Yann Grivet aka Tokage, Ricardo da Silva, Francisco Meirino, Ivan Verda aka Nosk

ma 20 novembre
Talmor / Weiss / Iannone trio

La rencontre inédite de l'un des jeunes talents du jazz romand à la contrebasse et de deux musiciens new-yorkais absolument exceptionnels ! D'un côté : le batteur Dan Weiss, élève du Maître tabliste Samir Chatterjee, qui explore les rythmes traditionnels indiens mais aussi rock ou hip hop. De l'autre : l'immense saxophoniste Ohad Talmor, musicien au son élégant et complexe, qui a travaillé durant de nombreuses années avec Lee Konitz et accumule les collaborations avec Jason Moran, Kurt Rosenwinkel, Fred Hersh, Carla Bley, Joe Lovano, etc... Une soirée d'exception !

sa 17 novembre
Littera ex-machina

Littera Ex-Machina investit la littérature par le biais de l'objet esthétique et ludique qu'est devenu la machine à écrire. Une dizaine de machines à écrire à disposition du public, un groupe de musique qui improvise et des comédiens qui lisent les textes en temps réeel : Littera ex-machina est une expérience collective d'écriture qui permet la rencontre – presque sauvage ! - entre l’humain, la machine et la musique.

Di 11 novembre
Tigran Hamasyan en concert

Le CityClub a le plaisir d'accueillir un jeune pianiste qui a totalement soufflé Herbie Hancock, Wayne Shorter et Stevie Wonder lorsqu'ils étaient jurés pour le prestigieux concours du Thelonious Monk Institute en 2006. On a vu ensuite ce jeune prodige arménien aux côtés de Dhafer Youssef ou Trilok Gurtu, avant qu'il entame une carrière solo qui monte en flèche.

Âgé aujourd'hui de 25 ans, Tigran Hamasyan épate autant par sa virtuosité que par son sens de la création et de la mélodie. S'il explore les sons et donne parfois des accents presque rock à ses compositions, il aime aussi les univers oniriques, à la croisée du jazz et des traditions arméniennes.

En piano solo, son jeu est coloré, son lyrisme naturel et son phrasé impressionnant. Certainement l'un des plus grands pianistes de notre époque.

Sa 10 novembre
Avracavabrac

Formée d’une douzaine de filles et garçons de tous horizons, l'équipe d'impro d'Avracavabrac propose un spectacle qui s’assimile à une vraie récréation. Une récréation pour le public, mais aussi pour les comédiens qui profitent d’une espace de liberté totale. Ici, aucune règle liée à l’univers des matchs d’impro, la seule contrainte consiste à s’inspirer du thème proposé par le public et à essayer de faire preuve d’un peu d’esprit. Pour s’aérer la tête, rire ou rêver. Simplement s’évader l’espace de deux heures.

Je 8 novembre
rendez-vous hemu live sessions

D’octobre 2012 à mai 2013, la scène du CityClub reçoit un jeudi par mois, une formation invitée ou issue de la section jazz de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).
Les concerts sont suivis d’une jam-session.

Le 8 novembre, le CityClub reçoit le collectif AKLAK. AKLAK présente un collectif de “jameurs” fous, une sorte de groupuscule perpétrant des attentats musicaux... Attention, chaud devant !

SA 3 novembre
The Outer String

The Outer String est un surprenant road-movie intérieur, comme aime le dire son leader, le célèbre trompettiste bernois Werner Hasler. De l'art de l’improvisation « Taqsim » de la culture arabe à la liberté de ton de la musique afro-américaine, ce groupe slalome élégamment entre nouvelle musique, musique électronique, et musique modale en créant de passionnants paysages sonores.

Avec : Werner Hasler (trompette, électronique) / Carlo Niederhauser (violoncelle) / Christoph Steiner (batterie)

di 28 octobre
Rendez-vous "Toile de Son" - Toyoyoy et Stan Brakhage

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé. Ce mois d'octobre 2012, le rendez-vous recevait Benoît Moreau qui présenta un dispositif sonore et visuel bien particulier en alternance avec des courts de Stan Brakhage.

SA 27 OCTOBRE
LE VOYAGE D'HANNIBAL EN CONCERT

LE SAMEDI 27 OCTOBRE 2012, LE CINÉMA CITYCLUB proposait UN VOYAGE DANS LE TEMPS ET L'HISTOIRE À TRAVERS LE VOYAGE D'HANNIBAL, PREMIÈRE CRÉATION MUSICALE D'ESPERTI PROJECT. AVEC DES SONS ET RYTHMES DU MAGHREB, D’ANDALOUSIE, DES ALPES ET DES POUILLES, ET DES PROJECTIONS VIDÉOS SPÉCIALES, LE CONCERT SE RESSENTIRA COMME POUR UN DÉPAYSEMENT ORIGINAL ET SUPRENANT...

VE 12, 19, 26 octobre
Rencontres autour de "Noces"

Afin de marquer les projections de "Noces" au Cinéma CityClub, le film sera projetté les vendredis 12, 19 et 26 octobre à 20h45 en présence de membres de l’équipe du film et d’invités spéciaux lors de soirées-événements: Philippe Béziat, Doris Jakubec et Pascal Auberson feront notamment le déplacement pour présenter le film et débattre, selon de multiples points de vue, des "Noces" de Ramuz et Stravinsky, de la relation entre les deux artistes ou de leur œuvre littéraire et musicale.

Je 25 octobre
rendez-vous ethno

Un jeudi par mois, le rendez-vous Ethno propose, en collaboration avec la commission audiovisuelle de la Société suisse d’ethnologie, une projection spéciale, présentée par un spécialiste.

Ce mois, le rendez-vous Ethno propose la projection du film "Belovy" de Victor Kossakovky, présenté par Grégoire Mayor, conservateur adjoint au Musée d'ethnographie de Neuchâtel.

sa 13 octobre
Nose en concert

Le samedi 13 octobre, Louis Schild, Laurent Waeber, Philippe Zwahlen et Lukas Knoepfel présentent leur projet "Nose" lors d'un concert qui s'annonce décapant!

Nose : un drôle d’animal, un éléphant en smoking, pris au piège dans la tuyauterie de l’immeuble, à moins que ce ne soit la concierge qui se mouche à trombes, barissements et brames, au risque de faire péter ses bas anti-varices. Ou est-ce la flûte hypnotique du charmeur de serpent ? Ou le chant du cygne, ce cygne qui se croit encore vilain petit canard, égaré au milieu d’un carrefour de Métropolis ? Nose: une drôle de machine tricéphale et multipode, comme sortie d’une fable inquiétante et baroque, où se côtoient Babar et Jack l’éventreur. Un de ces véhicules mi-robot mi-acarien sur lequel, cahin-caha, on explore les bas-fonds grouillants de l’assourdissante Métropolis, ou alors, avec une vélocité d’ascenceur supersonique, on gicle dans le grand néant poétique. Nose : un trio louche et romantique, qui sur sa piste de velours rouge, tel un radeau de la méduse new look, égrène les accents jazz libre, rock métal et déconstructivistes d’un monde en apocalypse perpétuelle ...

Avec : Laurent Waeber (saxophone alto) / Louis Schild (basse) / Lukas Knoepfel (drum) / Jean-Philippe Zwahlen (guitare)

JE 11 OCTOBRE
DAVID LE DEUNFF EN CONCERT

Le jeudi 11 octobre, le Cinéma CityClub reçoit le chanteur français David Le Deunff. Chanteur et guitariste du groupe Hocus Pocus depuis 2006, David Le Deunff se produira sur la scène du CityClub.

JE 4 OCTOBRE
Rendez-vous "HEMU LIVE SESSIONS"

D’octobre 2012 à mai 2013, la scène du CityClub reçoit un jeudi par mois, une formation invitée ou issue de la section jazz de la Haute Ecole de Musique de Lausanne (HEMU).
Les concerts sont suivis d’une jam-session.

Avec : Thibault Leutenegger (guitare) / Ganesh Geymeier (sax ténor) / Giacomo Reggiani (batterie) / Pierre Audétat (claviers)

sa 15 et 29 septembre
John Arcadius en concert

A l’occasion du cycle «Africa!», le Cinéma CityClub accueille John Arcadius, chanteur et musicien phare du Bénin. Il se produira lors de deux concerts différents, le premier en trio, le second en trio accompagné d’un quatuor à cordes.

je 27 septembre
Rendez-vous Ethno "Autour de John Marshall"

Un jeudi par mois, le rendez-vous ethno propose une projection spéciale, présen- tée par un spécialiste, en collaboration avec l’Institut d’ethnologie de Neuchâtel.

Jeudi 27 septembre à 20h30
Deux films moyen métrages de John Marshall, présentés par un membre de l’institut d’ethnologie de Neuchâtel.

ve 21 septembre
projection ciné-seniors

Un vendredi par mois, le Cinéma CityClub accueillera une projection ciné-seniors l’après-midi, dans le cadre des activités de la fondation Pro Senectute.

JE 20 SEPTEMBRE
RENDEZ-VOUS «TOILE DE SON» :
1 + 1 ET VINCENT CAPÈS

«Toile de son» donne rendez-vous un jeudi par mois, où l’image et le son entrent en dialogue, alterné ou superposé.
Le jeudi 20 septembre, le duo 1+1 (Anne Gillot-flûte à bec/clarinette basse+ Laurent Estoppey-saxophone) invite le cinéaste nîmois Vincent Capès.
Courts métrages et morceaux courts se suivent dans un jeu de miroirs déformant.

je 13 septembre
Dida guigan en concert

Le jeudi 13 septembre, le Cinéma CityClub accueille la chanteuse et compositrice libanaise Dida Guigan, accompagnée du joueur de zither suisse Marcel Saegesser. Ensemble, ils propose le «Lel Samar Project» et entreprennent une recherche musicale qui veut trouver une place, une manière d’exister, de converser entre deux traditions en combinant des éléments appartenant à l’heritage musical arabe et occidental.

Le concert a été précédé du film "La Musique de la Terre"
(Bruno Saparelli Documentaire, Suisse, 2008, 41’)

Rentrée au CityClub
sa 1er septembre

Le samedi 1er septembre le CityClub ouvre à nouveau ses portes et lance sa programmation 2012-2013. À l'occasion de cet événement la projection de 21h appartenant au cycle Africa!, point de départ de cette nouvelle saison, sera entièrement gratuite.

19 août
Melismetiq en concert

Le dimanche 19 août 2012 à 21h, le CityClub a accueilli le quartet de jazz new-yorkais Melismetiq, en collaboration avec le Festival Jazz sur la Plage à Hermance (GE).

2 juin
Fritz Hauser en concert

Le Cinéma CityClub termine en beauté sa programmation 2011-2012 avec une soirée spéciale consacrée au batteur et percussionniste suisse Fritz Hauser le samedi 2 juin à partir de 20h.

1er juin
vernissage de la revue "Décadrages"


25 mai
S.W.S. (jazz) en collaboration avec l'HEMU

Avec: Baiju Bhatt (violon), Pierre Pothin (sax ténor et soprano), Francesco Geminiani (sax ténor), Alessandro Hug (vibraphone), Simon Blanc (guitare et composition), Sébastien Pittet (basse électrique), Martin Perret (batterie)

VE 18 MAI
WANABNI - KAMILYA JUBRAN ET WERNER HASLER (MUSIQUE DU MONDE)

AVEC: KAMILYA JUBRAN (VOIX, OUD), WERNER HASLER (TROMPETTE, ÉLECTRO)

DI 13 MAI
SOIRÉE DE SOUTIEN À COEXISTENCES


sa 5 et di 6 mai
A STREETCAR NAMED DESIRE par The UNIL shakespeare company USC (théâtre en anglais)

Avec: Fanny Comba, Dean Rozic, Victoria Baumgartner, Rebecca Frey, Christophe Canton, Elodie Miserez, Vanessa Guerreiro, Marco Nievergelt (contrebasse), Denis Renevey (trompette), Levon Pedrazzini (guitare), Jacopo Storari (batterie)

ve 4 mai
CONCERT : KMF (jazz, électro)
En collaboration avec l’HEMU



ME 2 MAI
THIERRY ROMANENS & FORMAT A’3
EN CONCERT (CHANSON, JAZZ)

AVEC: THIERRY ROMANENS (CHANT), ALEXIS GFELLER (CLAVIERS), FABIEN SEVILLA (CONTREBASSE, EFFETS), PATRICK DUFRESNE (BATTERIE, ELECTRONIC)

sa 28 avril
ANYMA & ZBINDEN en concert (performance audiovisuelle)

Avec : Maïté Colin (videobass), Michael Egger (videomix), Wojtek Klakla (peinture), Gérald Zbinden (guitare)

Le samedi 28 avril à 21h, le Cinéma CityClub accueille le collectif Anyma, accompagné de Gérald Zbinden, pour une performance audiovisuelle exceptionnelle, mêlant la musique, l’image, la peinture et toutes autres formes d’expression artistique. Cette soirée-événement se révélera être une véritable expérience de vision et d’audition, sensorielle, surprenante et unique.


Ouverture des portes : 18h00
Projection de Factotum : 18h30
Concert audiovisuel d’Anyma et Zbinden : 21h00

Prix de la soirée
1 projection + concert : 20.- / réduit 15.- (étudiants, AVS, chômage)
Réservations : reservation@cityclubpully.ch

di 22 avril
spectacle Newman waits here (jazz, folk)

Avec: Lee Maddeford (chant), Stéphanie Josephn (violon), Jean-Samuel Racine (clarinette), Anne Gillot (clarinette basse), Ignacio Lamas (guitare), Jocelyne Rudasigwa (contrebasse)

« Newman Waits Here » est un spectacle qui réunit deux personnalités musicales romandes : l’hydre à cinq tête BOULOURIS 5 et le musicien Lee Maddeford. Après de nombreuses collaborations entre eux, l’envie est née de mettre en scène le magnifique crooner qui se cache derrière le pianiste américain. Armés de leurs sonorités et influences respectives, les six musiciens se retrouvent sur scène et proposent un tour de chant atypique, puisant ses sources dans le monde richissime de la musique folk américaine.
 De la ballade amoureuse au texte politique engagé, les musiciens plongeront dans les mondes littéraires et musicaux des deux chansonniers américains : Randy Newman, musicalement très raffiné, utilisant subtilement toute la palette des sonorités de l’orchestre avec des textes ironiques, parfois cyniques
, et Tom Waits, musicalement brut et caustique, inventeur de timbres et contrepèteries sonores, sur des textes lyriques, doux, romantiques ou au contraire mordants.

di 1er avril
Fred Frith en concert (guitare, expérimental)

Dans le cadre de la quinzaine Across the border, la soirée du dimanche 1er avril accueille le musicien anglais Fred Frith en concert à 20h30. Compositeur multi-instrumentaliste, improvisateur hors pair, Fred Frith est un artiste reconnu internationalement pour ses performances expérimentales à la guitare et ses très nombreuses collaborations. Frith se produira en solo sur la scène du CityClub, lors d’un concert qui s’annonce d’ors et déjà exceptionnel.
Le concert sera précédé à 17h00 de la projection du documentaire Step Across the Border consacré à Fred Frith, en présence du réalisateur Nicolas Humbert, suivie d’une discussion avec le public à 19h30.

sa 24 mars
Le cabaret des swinging bikinis

Quelques années de maturité musicale et d’expériences variées conduisent quatre chanteurs à se croiser sur les plateaux d’opéra et à découvrir leur passion commune pour le music-hall et la comédie... Au programme du spectacle GL’AMOUR OÙ EST-TU?, mélodies françaises, chansons à texte, musique de cabaret, arrangements de «standards» et autres «swingueries», de Cole Porter en passant par Boris Vian et Gilles.

SA 17 Mars
Spectacle AVRACAVABRAC
-complet!-

La troupe AVRAC sera au CityClub le samedi 17 mars prochain à 21h pour son incontournable spectacle d'improvisation !

ve 9 mars
La fanfare du porc en concert (JAZZ)

Avec Luigi Galati (batterie), Samuel Blaser (trombone), Lucien Dubuis (clarinette basse)

me 7 mars
Rorschach en concert (JAZZ)

Avec Laurent Waeber (sax bar. + sax alto), John Menoud (é-guitare, sax. alto + électro), Louis Schild (é-basse + électro, voix, composition), Francesco Miccolis (batterie)

VE 10 FéVRIER
Soirée Hip-Hop des années 90

Dans le cadre d'une soirée résolument "urbaine", vous découvrirez après le film culte des années 90, "La Haine", plusieurs jeunes rappeurs de la région qui donneront un concert hommage au film et à la culture rap des années 90.

SA 4 FéVRIER
Avant première du film "Quai Ouest"
suivi d'un concert de Pierre Audétat


SA 21 JANVIER
Présentation de "American Splendor"

Parce que bande dessinée et cinéma n’ont cessé de croiser leur histoire, le Cinéma CityClub s’attarde cette fois sur cette relation prolixe à travers deux films: American Splendor de Berman et Pulcini, ainsi que Ghost World de Zwigoff, tous deux des adaptations de bandes dessinées à l’important succès, ayant marqué profondément le domaine des comics américains.

M. Alain Boillat, professeur honoraire de la section de cinéma de l’Université de Lausanne, sera au CityClub le samedi 21 janvier, afin de nous présenter American Splendor. Il tentera de mettre en exergue les modalités avec lesquelles le photogramme et la case se rencontrent de manière heureuse et produisent des effets de toute beauté. Suite à la projection l’invité animera un débat avec le public.

LA PROJECTION DU FILM SERA ÉGALEMENT SUIVIE D’UN DÉBAT.

À partir de 20h45

Lundi 19 décembre
Soirée Lâche ta doudoune

Cette année Lâche ta doudoune passe par le CityClub!

Le lundi 19 décembre à partir de 19h30, le Cinéma CityClub accueille l’une des 23 soirées de Lâche ta doudoune, l’événement lausannois qui fête les jours du calendrier de l’Avent. Le film Le fils de la mariée de Juan José Campanella et un concert de Maria de la Paz seront les moments marquants de cet événement à la tonalité latine. À la jonction du cinéma et de la musique, la soirée du CityClub se veut résolument festive et mise sur l’originalité en proposant ce film argentin resté inédit en Suisse, suivi du tango passionné de l’artiste Maria de la Paz. La soirée inscrit par ailleurs le CityClub dans le flot des distractions culturelles qui animent la capitale vaudoise en cette fin d’année.
En passant de l’humour argentin à la chaleur et à la passion d’un tango, le public du CityClub s’évadera pendant quelques heures de l’hiver lausannois pour vivre un instant unique de cinéma et de musique.


À 19h30
Le fils de la mariée (El Hijo de la Novia)
De Juan José Campanella, Fiction, Argentine, 2001, 2h03,
v.o. s-t fr., 10/14
Après avoir été maintes fois primé à travers le monde, Le fils de la mariée a raté de peu l'Oscar du meilleur film étranger en 2002. Mais Juan José Campanella s'est rattrapé cette année (2010) en l'obtenant pour Dans ses yeux. Né en 1959, ce cinéaste, scénariste et acteur argentin alterne les réalisations de séries TV américaines (épisodes pour New York Unité Spéciale et Dr House notamment) et les films d'auteur ancrés dans la réalité de son pays d'origine. (arte.tv)

À 22h00
Concert de Maria de la Paz
Buenos Aires – Lausanne, María de la Paz grandit à Buenos Aires dans un environnement propice à l’épanouissement artistique. En 1998, âgée de 21 ans, elle décide de partir à la découverte de ses racines helvétiques. De là, l’apprentissage de la musique et sa progressive maîtrise sous l’égide de Christine Legrand (École de Jazz et de Musiques Actuelles), puis de Raymonde Steiner (Conservatoire de Vevey-Montreux). L’aventure continue et María de la Paz se produit alors dans des lieux de plus en plus renommés, tels que le Paléo Festival de Nyon. Autant attirée par le tango et le folklore de son pays que par le chant classique et les musiques actuelles, l’artiste viendra au Cinéma CityClub pour combler nos oreilles au son de sa voix douce et passionnée.

PROGRAMME DE LA SOIRÉE
18h30 Ouverture du bar
19h30 Projection du film Le fils de la mariée
22h00 Concert de Maria de la Paz


LES 100 PREMIÈRES ENTRÉES SONT GRATUITES (GUESTLIST SUR LE SITE LACHETADOUDOUNE.CH)

MERCREDI 7 DéCEMBRE
PROJECTION DE "VOL SPéCIAL"

Le mercredi 7 décembre à 19h, le Cinéma CityClub projette le film Vol Spécial de Fernand Melgar à l’occasion d’un Café politique, organisé en collaboration avec Climage et l’Association des anciens de sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne (Assopol). Après avoir tourné La Forteresse, le réalisateur Fernand Melgar interroge à nouveau le système politique suisse en matière de l’immigration à travers Vol Spécial, réalisé au centre de détention administrative de Frambois (GE). A l’issue de la projection, une discussion sera menée en présence de Fernand Melgar et de Denise Gref, représentante pour Amnesty International, permettant de discuter des considérations politiques du film et d’aborder la question sensible et complexe de l’immigration en Suisse.


VOL SPECIAL
DE FERNAND MELGAR, DOCUMENTAIRE, SUISSE, 2011, 1H40 14/14

APRÈS LA FORTERESSE, QUI DÉCRIVAIT LES CONDITIONS D’ACCUEIL DES DEMANDEURS D’ASILE EN SUISSE, FERNAND MELGAR PORTE SON REGARD VERS LA FIN DU PARCOURS MIGRATOIRE. AU CENTRE DE DÉTENTION ADMINISTRATIVE DE FRAMBOIS, DES HOMMES SONT EMPRISONNÉS DANS L’ATTENTE D’UN RENVOI DU TERRITOIRE HELVÉTIQUE. LEUR DEMANDE D’ASILE A ÉCHOUÉ, ILS SONT SOMMÉS DE REPARTIR APRÈS, POUR CERTAIN, AVOIR PASSÉ PLUSIEURS ANNÉES EN SUISSE, TRAVAILLÉ, PAYÉ DES IMPÔTS, FONDÉ UNE FAMILLE. SI LEUR INCARCÉRATION PEUT DURER JUSQU’À 24 MOIS, L’ANNONCE DU RENVOI INTERVIENT QUANT À ELLE SANS CRIER GARE, ET SA MISE À EXÉCUTION EST IMMINENTE.
DANS CE HUIS CLOS CARCÉRAL, LA TENSION MONTE AU FIL DES JOURS. D’UN CÔTÉ DES GARDIENS PÉTRIS DE VALEURS HUMANISTES, DE L’AUTRE DES HOMMES EN BOUT DE COURSE, VAINCUS PAR LA PEUR ET LE STRESS. SE NOUENT ALORS DES RAPPORTS D’AMITIÉ ET DE HAINE, DE RESPECT ET DE RÉVOLTE JUSQU’À L’ANNONCE DE L’EXPULSION VÉCUE COMME UN COUP DE POIGNARD. CETTE RELATION S’ACHÈVE LA PLUPART DU TEMPS DANS LA DÉTRESSE ET L’HUMILIATION. CEUX QUI REFUSENT DE PARTIR SERONT MENOTTÉS, LIGOTÉS ET INSTALLÉS DE FORCE DANS UN AVION. DANS CETTE SITUATION EXTRÊME LE DÉSESPOIR A UN NOM : VOL SPÉCIAL.


PROGRAMME DE LA SOIRÉE :
19H : ACCUEIL ET PRÉSENTATION
19H15 : PROJECTION DE VOL SPÉCIAL
21H : DÉBAT ET DISCUSSION

SAMEDI 3 DÉCEMBRE
SOIRÉE SPÉCIALE "FILM + CONCERT"

À 20H45
PROJECTION DU FILM "BESSIE BLUES – VOYAGE AU RYTHME D’UN FERGUSON"

GAVIN REDSHAW EST UN JEUNE ANGLAIS DE 17 ANS QUI HABITE UNE FERME PRÈS DE YORK DANS LE NORD DE L’ANGLETERRE. SA FAMILLE EMMÉNAGEANT À BUSSIGNY-SUR-ORON, EN SUISSE ROMANDE, GAVIN DÉCIDE D’ACHEMINER UN VIEUX TRACTEUR FERGUSON DATANT DE 1948 JUSQU’À SA NOUVELLE MAISON… VIRTUOSE DE LA GUITARE-BLUES ET CONSTRUCTEUR DE SES PROPRES INSTRUMENTS, CE JEUNE TALENT EST AU CENTRE D’UN ROAD MOVIE DE PRÈS DE 2000KM SUR DES PETITES ROUTES DE CAMPAGNE. UN VOYAGE INITIATIQUE, RYTHMÉ PAR LES MUSIQUES BLUES, LES PAYSAGES QUI DÉFILENT ET LES RENCONTRES HUMAINES.

SUIVI À 22H30 PAR LE CONCERT DE "BLUES BEATEN REDSHAW"

UN CONCERT DANS LE HALL DU CINÉMA CITYCLUB POUR LE PLUS GRAND PLAISIR DE NOS OREILLES. L’OCCASION POUR CE JEUNE MUSICIEN DE PERPÉTUER SON VOYAGE MUSICAL SUR LES RIVES DU LAC LÉMAN.


PROGRAMME DE LA SOIRÉE :
18H30 : PROJECTION DE THE SOUL OF A MAN
20H30 : PROJECTION DE BESSIE BLUES
22H30 : CONCERT DE BLUES BEATEN REDSHAW

TARIF UNIQUE DE 20 CHF DONNANT ACCÈS AU FILM BESSIE BLUES ET AU CONCERT À 22H30.

SAMEDI 26 NOVEMBRE : Concert

à 20h30
CONCERT DE "THE FIVE BLIND BOYS FROM THE PARISh"

ILS PRÉTENDENT ÊTRE DES RESCAPÉS DE L’HÔPITAL POUR AVEUGLES DE BOGALUSA EN LOUISIANE… AUJOURD’HUI UN GROUPE MUSICAL JOUANT UN BLUES CATASTROPHIQUE, ILS VIENDRONT AU CINÉMA CITYCLUB NOUS RACONTER LEUR EXPÉRIENCE DÉLIRANTE AU SON ABRASIF DE LEURS INSTRUMENTS. ET ILS SONT DÉTERMINÉS À FAIRE EXPLOSER LA SCÈNE.

à 23h
Projection de "The soul of a man"

La passion de wenders pour le blues amène le réalisateur allemand de ce documentaire à revisiter les origines de ce genre musical qui a profondément marqué le xxème siècle.


Programme de la soirée:
18h30 : Projection de O'Brother
20h30 : Concert des Five Blind Boys from the Parish
23h00 : Projection de Soul of a Man

Prix du concert: 20 CHF (donnant accès à l'une des deux séances du jour)

Samedi 19 novembre: Soirée «Zooscope invite»

Cette deuxième soirée courts-métrages présente les films d’une série de jeunes réalisateurs de la région sélectionnés, acclamés et récompensés dans les festivals les plus prestigieux.

à 20h
Good bye Mandima de Robert Jan Lacombe / Snack Bar Aquario de Sergio Da Costa / Maye et fils de David Maye

à 22h
Pierre Audétat présente son dernier set de composition audiovisuelle.
à ne pas manquer !
En avant-programme à 19h : Eskapop, la dernière réalisation de Zooscope
(Entrée gratuite)

samedi 12 novembre: Soirée «Zooscope fait son show»

La première soirée courts-métrages propose une rétrospective de courts réalisés par le collectif Zooscope, reconnus pour être parmi les films les "plus insolites et surprenants" des compétitions de festivals européens. Avec en avant-première leur dernier film en date (durée totale 50 min.)

à 20h
le poisson / so perfect / banane flambée pour western spaghetti /
la forêt / cadolzburg

à 22h
antimatter karaoke (50 min)
Une performance audiovisuelle qui est montée à partir d'images prises avec les physiciens du CERN dans un karaoké phillipin de Genève.

Mercredi 2 novembre:
Avant-première
"Médiums"

Avant-première en présence de la réalisatrice Denise Gilliand et d'une médium professionnelle, le mercredi 2 novembre à 20h et 23h.

La séance prévue à 20h ayant rencontré un tel succès (salle comble et une centaine de personnes refusées), une séance spéciale a été organisée à 23h, faisant durer l'événement jusqu'au milieu de la nuit.

Mercredi 26 octobre :
Avant-première
"Un monde discret"

"Un monde discret" de David Deppieraz et Stéphanie Pinnelli en avant-première en présence des réalisateurs et à guichet fermé au CityClub le 26 octobre 2011.






réalisation: atelierk &
réseau de compétences